Maurice : deux ministres accusés de ne pas respecter les consignes sanitaires

2 min de lecture
1

Deux ministres mauriciens et le speaker de l’île se sont rendus aux obsèques du commissaire de police Raj Dayal, le 20 décembre dernier. La jauge de 50 personnes aurait largement été dépassée.

L’activiste Ivann Bibi décide de porter plainte contre les deux membres du gouvernement et ce  speaker du parlement. Il démontre ainsi les limites des mesures sanitaires et la difficulté de toutes les respecter.

A Maurice, comme dans beaucoup de pays, le non-respect des consignes sanitaires est soumis à des sanctions. La liste des libertés est des contraintes se module en fonctions des restrictions, et des menaces d’amendes et de peines en cas de non-respect de ces dernières.

Une des mesures les plus contraignantes et difficilement applicable est la jauge de 50 personnes pour les mariages et enterrements.

La plainte déposée est accompagnée de photos des obsèques de Raj Dayal. Beaucoup de personnes voulaient dire au revoir à cette personnalité. Beaucoup trop ? Plus de cinquante en tout cas !

La justice doit désormais se prononcer quant à la validité de cette plainte. Les accusés tenteront de faire valoir, via leurs avocats, leur bonne foi. Il n’étaient à ce moment-là pas chargés de faire respecter les consignes sanitaires. En tant que représentants officiels du gouvernement, ils restent partie prenante des restrictions en vigueur sur l’île.

Cette affaire est et restera avant tout politique !

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Plage de St-Pierre : un homme a fait un malaise dans l’eau

Article suivant

Une tortue morte observée en mer au large de Petite Ile

Free Dom