Maurice : élections générales le 7 novembre, suite à la dissolution du Parlement

3 min de lecture
2

Le Premier ministre Pravind Jugnauth a annoncé, hier dimanche, en début d’après-midi, sur la chaîne publique, la dissolution de l’Assemblée nationale et, par conséquent, la tenue des élections générales, le jeudi 7 novembre prochain, dans toute l’île.

Pas moins de 941 719 électeurs seront appelés aux urnes à cette date, à l’occasion des élections législatives qui se dérouleront dans les 21 circonscriptions du pays, dont celle de Rodrigues. Les candidats auront jusqu’au mardi 22 octobre pour déposer leur candidature. Juste après l’allocution du Premier ministre, hier, cette dissolution a été aussitôt confirmée par un communiqué de Barlen Vyapoory, le Président de la République mauricienne par intérim.

Rappelons que les dernières législatives avaient eu lieu en décembre 2014 et que c’est la coalition MSM (mouvement d’Aneerood Jugnauth, père de l’actuel Premier ministre) et du PMSD de Xavier-Luc Duval qui l’avait emporté. C’était plus précisément la victoire de l’Alliance Lepep (MSM, PMSD et Muvmen Libérater) qui avait obtenu 47 sièges à l’Assemblée nationale contre 13 à l’Alliance PTr de Navin Rangoolam et du MMM de Paul Bérenger.

Aneerood Jugnauth avait alors été nommé Premier ministre. Puis, il a passé la main à son fils Pravind le 23 janvier 2017. Quant à l’allié Xavier-Luc Duval du PMSD, il a quitté le gouvernement le 19 décembre 2016, devenant ainsi le leader de l’opposition gouvernementale.

En prononçant la dissolution du Parlement et en provoquant la tenue des élections anticipées, l’actuel Premier ministre espère transformer ce scrutin en un plébiscite à son action, estimant que son bilan pourrait lui assurer une victoire face à ses adversaires. Pravind Jugnauth mise en effet, entre autres, sur le Metro Express inauguré la semaine dernière ainsi que sur ses promesses d’une hausse de la pension vieillesse et de la mise en place d’un salaire minimal, pour gagner ce scrutin.

Hormis le PTr, le MMM et le PMSD, d’autres partis politiques ont déjà annoncé leur ralliement au MSM de Pravind Jugnauth. Les Mauriciens vont donc vivre un mois intense de campagne électorale avant les élections du 7 novembre prochain. Dans cette île de l’océan Indien de plus de 1,2 millions d’habitants, la campagne électorale est toujours folklorique et haute en couleurs, chaque parti défendant avec ardeur son camp politique.


2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Mahadeo jnoe Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox