Mayotte : agressé par des jeunes, un policier intercommunal doit être evasané à La Réunion

1 min de lecture
11

Violemment agressé par un groupe d’individus lors d’une interpellation, le  chef de la police intercommunale de l’environnement de la communauté des communes du sud de Mayotte doit être evasané à La Réunion dans les prochains jours.

Il souffre de multiples fractures au niveau du visage. Un hématome monstrueux marque d’ailleurs son oeil gauche. Et c’est dans cet état qu’il s’est présenté devant le juge, hier.

L’interpellation devait être une simple opération de routine pour le policier et son coéquipier. Mais cinq individus s’en prennent violemment à eux. Les policiers frappés par les agresseurs ont dû faire usage d’une arme de service pour faire fuir ses agresseurs.

Outre l’individu interpellé, les autres ont pris la fuite. L’un d’entre eux a été arrêté dimanche et un autre, lundi. Les deux premiers ont été présentés devant le juge hier, en comparution immédiate. Leur procès aura lieu le 19 novembre prochain, en attendant, ils resteront en prison, en détention provisoire.

 

 

11 Commentaires

  1. Des jeunes comme ca il faut les enfermer pour un bout de temps les priver de leur liberté pour leur faire realiser le s conséquences de leur stupidité

  2. , la police est la pour les protéger , chaque fois c’est la même chose , laisse azot vive comme des sauvages , manque d’éducation en vers la loi française , bravo sarko.

  3. Le pauvre, c’est un gramoune !!!! c’est pas un mec du GIGN !!!! lol
    Et si il lui tire une balle , c’est fini pour sa carrière et il met l’ile à feu et à sang !!!!
    Vaut mieux une bonne branlée, ITT à gogo, dépression et la retraite !!!! jack pot

  4. C’est quoi ces commentaires discriminatoire! Eh ho ! Zote la oblié comment t la réunion avant, les mahorai estime les blanc plus que vous, alé laba apré zote va jugé, mai zote ici zote tien tjr le même discours, zoreille vien trape noute place, les mahorai o contraire demande à avoir plus d’effectifs Blan pour contrôler et raisonné les comorien et les africain car quand un mahorai et gendarmes ont lui respect pas et quand les gendarme Blan son seul surtout si il compren pas la langue mahoraise et save pas le quartier les comorien et africain les prénes en embuscade, donc les mahorai ont pa de raison de déteste les Blan ou la gendarmerie car ils ont rien à reproché, mai se qu’il vienne en fraude eux ont beaucoup à leur reproché, leur parent ne bougeront pas n’ont plus car ils se disent que  » nos enfant chasse les gendarmes pour pas nous expulsé ou ont à bâti sur le terrain d’un mahorai  » qui d’ailleurs peut être ne connaît même pas qu’il a un terrain.
    Donc arrêter de discriminer les mahorai car votre combat ils ont participé au développement de la réunion, faite comme ratenon o lieu de critiquer aprené à connaître et si possible aidé les du mieu que possible.
    Et posez vous les bonne questions : pour ici les mahorai sont énervé envers vous les reunionnais, peut être les parents fermé leur bouche même quand ils entendé des critiques de creol sur les mahorai, mai leur enfant grandit avec les même écoute et maintenant se révolte parce que vous faite que critiquer et maudir les mahorai alor que vous et les mahorai sont pareille ! À médité car il faut grandir dans votre tête un moment donné, soyez bien avec un mahorai vous verrez que il y a rien de mal et que même l’amitié se formera tous seul, attention c’est comme vous ne vous forcé pas à aidé un mahorai ou un creol qui s’assoi tout les jour au bar c’est sur qu’il faut qu’il se reprend un minimum tous seul avant de vouloir l’aidé, les mahorai en vérité aime bien les creol mais avec tous cette jalousie, critique, ou même politique sa d’etein toujours sur certains personne refermer sur eux même.

  5. C’est quoi ces commentaires discriminatoire! Eh ho ! Zote la oblié comment t la réunion avant, les mahorai estime les blanc plus que vous, alé laba apré zote va jugé, mai zote ici zote tien tjr le même discours, zoreille vien trape noute place, les mahorai o contraire demande à avoir plus d’effectifs Blan pour contrôler et raisonné les comorien et les africain car quand un mahorai et gendarmes ont lui respect pas et quand les gendarme Blan son seul surtout si il compren pas la langue mahoraise et save pas le quartier les comorien et africain les prénes en embuscade, donc les mahorai ont pa de raison de déteste les Blan ou la gendarmerie car ils ont rien à reproché, mai se qu’il vienne en fraude eux ont beaucoup à leur reproché, leur parent ne bougeront pas n’ont plus car ils se disent que  » nos enfant chasse les gendarmes pour pas nous expulsé ou ont à bâti sur le terrain d’un mahorai  » qui d’ailleurs peut être ne connaît même pas qu’il a un terrain.
    Donc arrêter de discriminer les mahorai car votre combat ils ont participé au développement de la réunion, faite comme ratenon o lieu de critiquer aprené à connaître et si possible aidé les du mieu que possible.
    Et posez vous les bonne questions : pour ici les mahorai sont énervé envers vous les reunionnais, peut être les parents fermé leur bouche même quand ils entendé des critiques de creol sur les mahorai, mai leur enfant grandit avec les même écoute et maintenant se révolte parce que vous faite que critiquer et maudir les mahorai alor que vous et les mahorai sont pareille ! À médité car il faut grandir dans votre tête un moment donné, soyez bien avec un mahorai vous verrez que il y a rien de mal et que même l’amitié se formera tous seul, attention c’est comme vous ne vous forcé pas à aidé un mahorai ou un creol qui s’assoi tout les jour au bar c’est sur qu’il faut qu’il se reprend un minimum tous seul avant de vouloir l’aidé, les mahorai en vérité aime bien les creol mais avec tous cette jalousie, critique, ou même politique sa d’etein toujours sur certains personne refermer sur eux même.

Répondre à Abdoul Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

3 astuces de grand-mère pour reblanchir les joints de carrelage noirs !

Article suivant

L’Université célèbre sa 6e semaine internationale jusqu’au 16 octobre

Free Dom