Mayotte : interception d’un « kwassa-kwassa » chargé de cigarettes de contrebande et de cannabis

2 min de lecture

Vendredi 11 mars 2022 à 5h15(6H15, heure Réunion), l’Unité Nautique du Service Territorial de la Police Aux Frontières de Mayotte, était envoyée sur un écho radar entrant suspect, détecté à l’intérieur du lagon à proximité de la plage de Passi-Kéli (commune de Kani-Kéli, secteur sud de Mayotte).

Malgré leur mouvement rapide sur la piste de détection, l’équipage de l’U.N.A., embarqué sur la vedette SHIVULI, assistait à l’accostage de la barque sur le rivage de la plage de Passi-Kéli. La plupart des passagers prenaient la fuite, alors que 2 personnes démontaient les moteurs. Malgré le tirant d’eau de l’intercepteur, l’équipage parvenait à faire une délicate manœuvre d’approche qui mettait en fuite les personnes restées sur la plage, abandonnant les moteurs.

La barque et ses 2 moteurs étaient appréhendés pour remorquage. À bord de l’embarcation, il était découvert un important chargement comprenant :

  • 1300 cartouches de cigarettes « La Coelacanthe »
  • 87,46 kg d’herbe de cannabis locale appelée « bangué »

Le trafic de marchandises illicites entre les Comores et Mayotte semble être en augmentation. Pour rappel, l’UNA du STPAF interceptait le 07 mars, une embarcation type kwassa kwassa chargée de 1800 cartouches de cigarettes, de 120 kg de bangué, de tabac brut et de médicaments.

« interception par l’unité nautique du s.p.a.f.t. mayotte d’un « kwassa-kwassa » chargé d’une importante quantité de cigarettes de contrebande et d’herbe de cannabis locale dit « bangue » « .

©Police Nationale de Mayotte

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Présidentielle 2022 : ils et elles sont « En (ordre de) Marche » pour la campagne d’Emmanuel Macron à la Réunion

Article suivant

Marché paysan de Sainte-Anne : c’est reparti !

Free Dom