Meurtre d’un agent des finances dans le Pas-De-Calais : La CGTR Finances Publiques rend hommage à leur collègue

1 min de lecture
5

Lundi 21 novembre 2022, un drame terrible est survenu dans le Pas-de-Calais. Un agent des Finances publiques, après avoir été séquestré dans le cadre d’un contrôle fiscal avec une de ses collègues, a été tué par la personne inspectée. Cette dernière s’est donnée la mort par la suite.

La CGTR finances publiques tient avant tout à saluer respectueusement la mémoire de notre collègue. Elle adresse également toutes ses condoléances vis-à-vis de sa famille et de ses proches. Elle soutient l’agente qui l’accompagnait durant ce contrôle.

La CGTR Finances publiques ré-affirme son attachement aux missions publiques. Nos collègues, et plus particulièrement ceux en charge des contrôles et des inspections, sont régulièrement mis en pâture par nos politiques.

Au lieu de désavouer ses agents, notre employeur, l’État, devrait œuvrer à sensibiliser l’ensemble de la population à la nécessité du service public, seul vecteur d’une égalité sociale entre tous les citoyens. Et la mission de contrôle fiscal est un acteur indispensable à notre système déclaratif.

Réapprenons à tous que l’impôt est la participation de chaque citoyen, en fonction de ses revenus, à la vie sociale de notre pays.

Sans l’impôt, il n’y aurait pas l’instruction de nos enfants dans une Ecole publique gratuite ; il n’y aurait pas d’hôpitaux, d’urgences, ni de soins accessibles par tous et pris en charge par notre système de sécurité sociale !
Il n’y aurait pas de logements sociaux, d’aide à la personne, de restaurations scolaires, de crèches accessibles à tous quel que soit son niveau de ressource. Et cette liste est loin d’être exhaustive !

Nos missions fiscales et les agents qui les assurent, contribuent au lien social sans lequel il ne peut y avoir de progrès et de vivre ensemble. C’est aux pouvoirs publics, et notamment au gouvernement, d’affirmer l’importance de l’impôt pour notre modèle social.

Devant cette tragédie, rappelons qu’il faut d’urgence rétablir les CHSCT dans toutes leurs prérogatives, instances essentielles supprimées par la loi d’août 2019.

La CGTR Finances Publiques rend hommage à notre collègue assassiné et à l’agente séquestrée dans l’exercice de leurs missions. Plus que jamais, nous agirons pour que toutes les conditions soient réunies afin que de tels drames ne se reproduisent plus.

Ce matin à 9h, les agents se sont rassemblés à St Pierre et à St Denis pour rendre hommage aux deux collègues victimes.

5 Commentaires

  1. Rendre hommage c’est bien mais travaille un peu pou respect un peu demoune quand y demande renseignements. Demoune lé pas le chien non plus

  2. Pauvre bougue ! Mort dans l’exercice de ses fonctions. Ce sont des métiers à risques. Huissiers, la police entre autre. Ce contrôleur n’était pour rien dans l’état psychologique que se trouvait le mis en cause. Et il en a « payé » de sa vie. Pour un simple contrôle une jeune femme et un jeune homme policier ont été tué par un agriculteur y plus de 30 ans de ça.

  3. Allez, une petite marche blanche, une minute de silence, la légion d’honneur à titre posthume, et tout sera réglé, arrangé et oublié !
    Agents d’Etat, ne faites pas trop de zèle, car pour vos patrons, vous n’êtes qu’un maticule parmi tant d’autres, quantité négligeable, c’est tout.
    Rip, et mon soutein aux proches.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Angle de Vue, Angle de Vie : Le vendredi matin au marché forain de Saint-Joseph (Vidéo)

Article suivant

L’exposition Ti Train lontan ouverte un samedi par mois

Free Dom