« Mi té veut l’eau bénite, le prêtre la koz en foutant ek moins »

1 min de lecture

Ne pas déranger la paroisse du Tampon un lundi matin surtout : c’est la règle que cette dame a appris à ses dépens lundi dernier. Elle s’est rendue dans sa paroisse pour  récupérer de l’eau bénite,dont elle avait grand besoin.

Elle s’est rendue chez le curé qui lui a ouvert la porte, mais qui a rapidement changé de discours pour lui faire la morale, que le lundi était « un jour de repos », et que si elle « allait dans une grande surface, personne ne lui aurait ouvert ».

Un prêtre en « graine », selon cette dame, dont vous pouvez ci dessous, réécouter le PODCAST :

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-André : « Ras le bol des karaokés de mon voisin »

Article suivant

Des touristes détroussés alors qu’ils randonnaient au Volcan

Free Dom