Mobilisation sans précédent d’OCAPIAT pour l’embauche d’apprentis dans les filières de l’agriculture, l’alimentaire et la pêche

4 min de lecture

Avec 80 000 contrats d’apprentissage gérés actuellement dans ses 50 secteurs et l’attrait des jeunes pour les filières du vivant observé lors du dernier salon de l’agriculture, OCAPIAT affiche sa volonté de faire toujours plus, notamment en faveur des TPE- PME, y compris celles qui traversent une crise économique ou sanitaire. C’est pourquoi OCAPIAT, l’OPCO des branches de l’agriculture, de la coopération agricole, de la pêche, de l’agroalimentaire et des territoires lance un large plan de communication et mobilise ses conseillers en région en vue de soutenir les entreprises dans l’embauche d’apprentis. L’OPCO souhaite, par sa capacité à déployer ses conseillers en proximité des entreprises, jouer un rôle de « facilitateur » dans le recrutement de leurs apprentis.

Il y a actuellement 750 000 apprentis en France et le rôle des Opérateurs de Compétences (OPCO) créés par la loi Pour la liberté de choisir son Avenir professionnel du 5 septembre 2018 a certainement contribué à cet essor. En effet, les OPCO ont été désignés par l’Etat pour gérer les contrats d’apprentissage et leur financement. Ils réalisent également un travail d’information, de promotion et d’accompagnement auprès des entreprises de leur champ d’activité. Mais cette dernière mission est encore insuffisamment connue. Une grande proportion de TPE/PME, majoritairement présentes à OCAPIAT n’a pas recruté d’apprentis ces dernières années. C’est la raison pour laquelle OCAPIAT lance un plan de communication dès ce mois de mai, ciblant les entreprises de l’agriculture, de la coopération agricole, de l’agroalimentaire, de la pêche maritime et des cultures marines.

Avec l’aide d’Ocapiat, il est plus facile de recruter des apprentis

Selon Hervé Proksch, président d’OCAPIAT, «la compréhension du fonctionnement administratif et financier du contrat d’apprentissage suppose de prendre le temps de s’informer. Or, les TPE-PME sont peu équipées, n’ayant bien souvent pas de service RH ou formation.De plus, trouver le bon candidat à recruter prend du temps. Mieux vaut donc connaître les bons relais, les bons acteurs dans son territoire pour gagner en temps et en efficacité. La gestion administrative du contrat d’apprentissage peut paraître complexe ».

« C’est la raison pour laquelle les conseillers d’OCAPIAT accompagnent les entreprises dans le recrutement de jeunes apprentis, notamment pour faire connaître les actions concrètes déployées dans les territoires »., souligne Jérôme Volle, secrétaire général d’OCAPIAT.
« Pour bénéficier d’un contact direct avec OCAPIAT et être rappelé, il suffit de se rendre dans la rubrique

Nous Contacter/contact en région sur notre site internet » : https://www.ocapiat.fr/ocapiat-dans-votre-region/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les journées commerciales de Saint-Denis sont de retour !

Article suivant

Quatre étudiants de Bellepierre reçoivent une dotation nationale

Free Dom