/

Monument historique : à la découverte de la chapelle de l’ex-Apeca à la Plaine des Cafres

3 min de lecture
Aujourd’hui, le Maire André THIEN AH KOON a tenu à participer à l’inauguration des Journées Européennes du Patrimoine sur le site de la Chapelle de l’ex-Apeca afin de montrer son attachement à ce lieu emblématique de la Plaine des Cafres. C’est en présence d’Audrey SERVAT, Secrétaire générale à la Sous-Préfecture de Saint-Pierre, de Mesdames Laurence MONDON et Augustine ROMANO, Vice-présidentes au Département, de Madame Anne CHANE KAYE BONE, Conseillère Régionale, Monsieur Jean-Paul BERNARD, Président de l’AAPEJ et Madame Jacqueline  PAJANIANDY, Directrice générale de l’AAPEJ.
Cette chapelle est une œuvre contemporaine qui témoigne de l’histoire de l’Apeca, cette association qui a accueilli, à cet endroit, des filles et garçons placés dans les années 60.
Trois personnes et leur créativité sont à l’origine de la chapelle Marie Reine Immaculée :
– Soeur Marie-Suzel, directrice de l’ex-Apeca dans les années 60, a voulu sa forme en fleur de lys inversé
– Guy Lejeune, architecte, a concrétisé ce vœu avec une architecture innovante
– Guy Lefèvre, artiste résidant alors à Madagascar, en a conçu et réalisé les vitraux dédiés à la Vierge, sa première oeuvre à La Réunion.
Inscrite depuis le 7 juin 2018 au titre des Monuments Historiques, cette chapelle a été construire à la demande de Soeur Marie-Suzel Gérard de la congrégation des Soeurs de Saint-Joseph de Cluny.
Aujourd’hui, la chapelle est gérée par l’AAPEJ (Association Aide et Protection de l’Enfance et de la Jeunesse) présidée par Monsieur BERNARD. Les actions de l’association montrent un attachement particulier à la valorisation de ce patrimoine historique en lançant des opérations de restauration sous couvert du cabinet d’architecture PREVOST.
Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, la chapelle de l’ex-Apeca au 24ème Km, lieu historique est ouvert au public le temps d’un week-end.
Des visites guidées seront proposées à partir de 10h et vous feront découvrir le contexte historique de la construction de la chapelle, son architecture, les matériaux utilisés, etc…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Petite-Ile : pose de la première pierre de l’UTEP

Article suivant

Commission permanente régionale : une trentaine de rapports examinés et votés

Free Dom