Morvan Félix : “mon fils tout ce qu’il a eu, c’est à la force de ses poings” confie sa mère (PODCAST)

3 min de lecture
4

Le 8 décembre dernier, Morvan Félix, 27 ans, ancien boxeur médaillé d’or aux Jeux des Iles de l’Océan Indien dans la catégorie des 69 kg, a été victime d’un accident de la route par un chauffard roulant à contresens qui l’a laissé lourdement handicapé.

Le chauffard, Jordan, sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants a percuté la voiture de Morvan Félix et sa femme, qui sortaient d’un mariage, vers 2h du matin sur la route des Tamarins. A la suite de cet accident, Morvan Félix a passé un mois entier dans le coma, et s’est réveillé paraplégique.

Ce mercredi 29 mai, le tribunal correctionnel de Champ Fleury, a rendu son verdict sur cette affaire. Jordan, poursuivi pour blessures involontaires “par conducteur d’un véhicule à moteur” dans un “état alcoolique supérieur à 0,80g/L (0,98gL) et ayant fait usage de stupéfiants (cannabis), circulation en sens interdit et absence de maîtrise de la vistesse” a été appelé à la barre. Il a tenu tout d’abord à s’excuser envers Morvan Félix, présent dans son fauteuil roulant, et sa famille.

Par la suite, il a été condamné à deux ans de prison dont un an aménageable (pour cause d’enfant à charge), alors qu’une peine de quatre ans de prison dont deux ans avec sursis avait été demandée par le Procureur.

L’ancien boxeur, toujours en rééducation et représenté par le bâtonnier Georges-André Hoarau, a rappelé à quel point sa vie avait basculé ce jour et à pourquoi le verdict était selon lui, insuffisant. Le parquet a donc fait appel de cette sentence.

Sa mère en direct sur Radio Free Dom

La mère de Morvan Félix a contacté nos ondes de Radio Free Dom cet après-midi pour nous informer de la décision de faire appel du parquet. Elle nous parle de son fils, qui s’est construit à la force de ses poings, et dont la vie a été brisée ce 8 décembre dernier. Aujourd’hui, Morvan n’arrive toujours pas à marcher, il se met difficilement debout avec un déambulateur et caresse l’espoir de marcher de nouveau et de retrouver l’autonomie qu’il avait avant l’accident. Professionnellement, il sait qu’il ne pourra pas remonter sur le ring, mais grâce à son diplôme d’entraîneur, il pourrait “donner aux jeunes ce que la boxe lui a donné” termine sa mère.

Retrouvez ses propos ci-dessous :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox