Motif impérieux pour cause familiale

2 min de lecture

Covid,  motif impérieux,  refus de passer la frontière ?  Peut – on encore parler d’humanité ?

Qu’en est-il du droit d’une native de l’île de la Réunion, installée en métropole, qui souhaite venir voir sa mère de 85 ans dont l’état de santé se dégrade fortement et inquiète les médecins. Cette dernière souffre de dépression, n’a plus goût à la vie parce qu’elle est seule, isolée et se laisse malheureusement aller. Cette solitude lui pèse d’autant plus avec le contexte sanitaire actuelle où elle est coupée du droit de voir ses enfants résidant en métropole.

Cette femme qui souhaite voir sa mère, on lui interdit de passer la frontière car le pronostic vital de sa mère n’est pas engagé et ce malgré le fait qu’elle possède des justificatifs adressés par des médecins.

Qu’attends t’on ? Que sa mère décède pour en faire un motif impérieux et justifier son voyage?
Elle  n’a pas le droit de voir sa mère … une dernière fois?

A l’heure où certains demandent la fermeture de l’aéroport, d’autres vivent dans l’angoisse de ne pas pouvoir voir une dernière fois un être cher !

Oui on a besoin  de motif impérieux. Certaines personnes en abusent pour venir profiter de l’île mais par pitié revoyez vos exigences : pronostic vital engagé, n’est – ce pas déjà trop tard ?! Ce constat est triste et affligeant !

Les étudiants réunionnais peuvent rentrer maintenant.

Pouvons-nous faire bouger les choses pour que cette femme, et d’autres dans le même cas, puissent venir dans le respect du protocole sanitaire ?

Si des personnes peuvent me donner des contacts pour essayer de faire bouger les choses et de permettre à une dame de profiter de sa mère avant qu’il ne soit trop tard.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox