Naufrage au large de Madagascar : au moins 83 morts, une journée de deuil national décrétée ce jeudi 23 décembre

4 min de lecture
4

Ce lundi 20 décembre aux alentours de 9h, le bateau cargo MS Francia transportant environ 130 passagers non enregistrées auprès de l’Autorité portuaire malgache a fait naufrage au large de l’île Sainte-Marie à Madagascar, à proximité de la ville de Soanierana Ivongo. Le bilan provisoire fait état de 83 décès. 45 passagers ont quant à eux été retrouvés en vie.

Le gouverneur de la région Analanjirofo a indiqué sur son site qu’au moins 42 corps ont été repêchés au large de Sainte-Marie, une petite île touristique de l’Est de la Grande île. 22 d’entre eux ont été retrouvés dans la matinée de mercredi.

Le chef de la gendarmerie de la région Analanjirofo a par ailleurs confirmé qu’un total de 41 corps ont été retrouvés à proximité de Soanierana Ivongo mardi soir.

Il resterait au moins 5 portés disparus parmi les passagers de ce bateau. Et le recherches se poursuivent, confirme le ministère de la Défense nationale malgache qui coordonne les opérations.

A cause de la surcharge due au nombre de passagers et au poids des marchandises, l’embarcation a coulé à quelques centaines de mètres de Soanierana Ivongo. Lors de la première journée de recherches, 18 corps ont été repêché

Dans la soirée du lundi, un hélicoptère transportant des membres du gouvernement qui se rendait au chevet des victimes s’est crashé en mer. 4 personnes dont le Secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie nationale se trouvaient à bord de l’appareil. Deux d’entre eux, à savoir le ministre et un mécanicien aéronautique, ont été retrouvés vivants mardi. Les deux autres, à savoir le pilote et le directeur de sécurité de la Primature, sont pour l’heure toujours portés disparus.

Face à cette situation dramatique, le président de la République malgache, Andry Rajoelina a décrété ce jeudi 23 décembre une journée de deuil national en mémoire des victimes de cet accident maritime.

Cet accident a suscité de vives réactions, notamment parmi les élus locaux.

Huguette Bello, Présidente du Conseil régional de la Réunion

C’est avec une vive émotion que nous avons pris connaissance du drame qui s’est déroulé lors du naufrage du cargo MS Francia et des opérations de secours au large de l’île Sainte-Marie à Madagascar. En mon nom personnel et au nom de l’ensemble du Conseil régional, je tiens à exprimer notre soutien aux familles directement touchées par la perte d’un des leurs et j’adresse nos sincères condoléances au peuple malgache endeuillé.

4 Commentaires

  1. Aux commentaires indifférents : Non. Pas à Sainte Marie de la Reunion. Mais vers l’ile Sainte Marie pas très éloignée de chez eux. L’ile Sainte Marie dont notre corsaire « la buse » fut naufrage et qui lui, est enterré dans le cimetière marin. Ces pauvres naufragés de notre époque ont cherché à fuir leur misère vu que l’ile Sainte Marie est une île touristique. Vous qui êtes nourri de la manne providentielle êtes loin du compte. Comme d’hab.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Possession : la « destruction » d’un kiosque au cœur d’une polémique

Article suivant

Les horaires des messes de Noël sur notre île

Free Dom