“Nègres”, “singes”: N.SARKOZY joue les provocateurs chez Yann BARTHÈS

L’ex-président était l’invité de l’émission Quotidien de Yann Barthès sur TMC pour présenter son livre à succès « Le temps des tempêtes ».

Il a alors vivement critiquait « cette volonté des élites, qui se pincent le nez, qui sont comme les singes qui n’écoutent personne », puis il s’est interrompu pour ajouter : « Je ne sais plus, on a le droit de dire « singe » ? » et d’enchaîner : « Parce que… On n’a plus le droit de dire les… On dit quoi ? « Les dix petits soldats » maintenant ? C’est ça ? Ouais… Elle progresse la société ! », a-t-il ajouté en raillant la suppression du mot « nègre » dans l’un des romans d’Agatha Christie.

« On a peut-être le droit de dire singe, sans insulter personne », a-t-il ensuite ajouté.

Nicolas SARKOZY faisait référence au roman policier les « Dix petits nègres », l’un des livres les plus lus et vendus au monde, qui vient d’être réédité et rebaptisé en français « Ils étaient dix » avec le mot « nègre » remplacé par « soldat » dans le livre.

Vives réactions sur les réseaux

Les réactions des responsables politiques de gauche notamment, ne se sont pas faites attendre. « Le plus gênant dans cette séquence, c’est la rapidité avec laquelle son cerveau associe le mot « singe » au mot « nègre » ? », a dénoncé le député et numéro deux de LFI Adrien Quatennens sur Twitter.

Pour le chef du Parti socialiste Olivier Faure sur Twitter, les propos d’« un ancien président de la République française (qui) associe spontanément les singes aux « nègres »» démontrent un « racisme sans masque », tandis que l’ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal estime que « c’est hélas dans la droite ligne de son lamentable discours de Dakar » de 2007, où il avait affirmé que « l’homme africain » n’était « pas suffisamment entré dans l’Histoire ».

Proche de l’ancien président, l’ex-ministre Rachida Dati a nié qu’il puisse « avoir une once de racisme » : Nicolas Sarkozy avait accueilli Barack Obama « avant même que quiconque puisse imaginer qu’il puisse devenir un jour président », « il était pour la discrimination positive, pour le droit de vote des étrangers », a-t-elle fait valoir sur BFMTV et RMC.

Nicolas Sarkozy a pour sa part relayé des extraits de l’émission diffusés par Quotidien sur le réseau social : le premier où il dit son admiration pour Aimé Césaire, « un homme tout à fait remarquable », le second où il déclare qu’« il n’y a rien qui se démode plus que le nouveau monde ».

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

15
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
6 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
jojoAgathaLoboKikiMôvélang Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noah
Invité
Noah

Où est le soucis ? Tous les Présidents ont besoin d’un “Nègre” pour faire leurs discours …

Stef
Invité
Stef

Ça devient n’importe quoi. Interdire « autant en emporte le vent », changer le titre d’un livre…et il faudra m’expliquer à quel moment Sarokozy a dit qu’un noir est un singe. Certains supposent des choses et ils font monter la mayo à cause des réseaux sociaux de m….
Aujourd’hui on est dans une société de fragiles, on est choqué pour tout et rien.

33 Ap. JC
Invité
33 Ap. JC

Je pense que Sarkozy devrait redevenir président pour supprimer les écoles maternelles, réduire le budget des hôpitaux, privatiser les universités, rendre les écoles, collèges et lycées payant et obligatoire jusqu’à 18 ans, supprimer le smic, faire disparaître les cotisations patronales, supprimer le congés payés, expérimenter la retraite par capitalisation, un vrai programme de droite, pas une copie comme avec Macron .

Didier
Invité
Didier

Et dire qu’il y a eu des millions d’électeurs français pour porter ce minable à la tête du pays en 2007…

Boina
Invité
Boina

C’est toi le minable idiot ,on n’est fiere
quand il était président,on voudrai bien qu’il revient.

Lobo
Invité
Lobo

si boina est fier … ca prouve que c t un archi nul

Môvélang
Invité
Môvélang

Ce nabot que même les français n’en veulent plus.

Lobo
Invité
Lobo

oui les francais … les mahorais en veulent … forcement

Pays des droits de l'homme
Invité
Pays des droits de l'homme

Triste

Michel GRONDEIN
Invité
Michel GRONDEIN

Problème de fond et attristant, ne plus pouvoir parler de couleur, pour un journaliste, un écrivain, un politique sans se faire traiter de raciste, en démocratie, cela devient un diktat de celui qui se sent agresser, juste parce qu’il a lu ou entendu le mot. regardons le contexte de la phrase et des éventuelles velléités avant d’accuser.

jojo
Invité
jojo

Justement, on voit bien dans ses propos qu’il faisait clairement référence aux noirs, et plus il en parlait et plus il s’enfonçait …

Titanic
Invité
Titanic

C’est le Titanic

Solution
Invité
Solution

J’ai la solution : inventer des mots de remplacement.
Exemples :
“Cette volonté des Stroumph, qui se pincent le Stroumph, qui sont comme les Stroumphs qui n’écoutent personne”.
Ou bien :
“Tous ces Stroumphs de quartier sont des Stroumphages qui veulent imposer leur Stroumpherie”.

Agatha
Invité
Agatha

Je vends pour 1 € symbolique le roman chef d’œuvre “10 petits Stroumphs”.

Kiki
Invité
Kiki

Solution : MDR !!!