[Alt-Text] [Alt-Text]

Neuf ménages en emploi sur dix ont une voiture à La Réunion

En 2014, 71 % des ménages de La Réunion sont équipés d’au moins une voiture. Ce taux d’équipement automobile reste moins élevé qu’en France de province (84 %). Cet écart est dû pour l’essentiel à une proportion plus élevée de ménages sans revenu d’activité à La Réunion. Les ménages au sein desquels au moins une personne a un emploi disposent beaucoup plus souvent d’une voiture (88 %). Être en emploi favorise en effet la perception de revenus stables et suffisants pour acheter et entretenir un véhicule, tandis que la possession d’un véhicule est souvent une condition nécessaire pour rejoindre son lieu de travail. À l’opposé, 48 % des ménages dont aucun membre ne travaille sont équipés. À La Réunion, ces derniers sont davantage confrontés au chômage qu’en province. C’est au Port et dans les communes isolées de Cilaos, Sainte-Rose et Salazie que les ménages possèdent le moins souvent une voiture.

En 2014, 221 000 ménages résidant à La Réunion possèdent au moins une voiture, soit 71 % des ménages. Les ménages réunionnais sont autant équipés qu’aux Antilles. Ils le sont en revanche bien moins que les ménages de province (84 %). Les Franciliens quant à eux ont moins souvent une voiture (67 %), en raison du faible taux d’équipement des ménages résidant à Paris (47 %) : ces derniers profitent en effet d’un réseau particulièrement dense de transports en commun.

L’équipement automobile à LaRéunion a beaucoup pro- gressé en 25 ans, en phase avec l’élévation progressive du niveau de vie des Réunionnais. En 1990, seulement la moitié des ménages réunionnais disposait d’au moins un véhicule. L’écart avec la province était alors deux fois plus important. Depuis 2009, l’équipement automobile des ménages marque le pas aussi bien à La Réunion qu’en province.

À La Réunion, les deux-roues ne se substituent pas à la voiture. Ainsi, seuls 5 % des ménages sans voiture disposent de motos ou de scooters contre 10 % de ceux équipés d’une voiture

Avoir un emploi facilite la possession d’une voiture

À La Réunion comme en province, être en emploi motive la possession d’une voiture. Ainsi, le taux d’équipement automobile est de 88 % pour les ménages réunionnais au sein desquels au moins une personne travaille. C’est 40 points de plus que les ménages au sein desquels personne n’occupe d’emploi.

1 Un équipement automobile des ménages réunionnais au ralenti

D’une part, avoir en emploi permet de percevoir des revenus stables pour acheter et entretenir un véhicule. La probabilité d’être équipé d’un véhicule est ainsi très forte lorsque le ménage dispose d’un niveau de revenu plus élevé : la quasi- totalité des ménages réunionnais dont la personne de référence est cadre sont véhiculés, contre les trois quarts quand la personne de référence est un employé.

D’autre part, à La Réunion, disposer d’un véhicule est souvent une condition nécessaire pour rejoindre son lieu de travail, surtout lorsqu’on ne travaille pas dans sa commune de résidence. Huit personnes sur dix de 15 ans ou plus en emploi utilisent leur voiture pour se rendre au travail, à La Réunion comme en province. Seuls 6 % prennent les transports en commun (8 % en province).

2 Emploi et voiture font bon ménage

Or à La Réunion, moins de personnes occupent un emploi qu’en province, ce qui explique une partie de l’écart en matière de taux d’équipement automobile. De surcroît, seulement 48% des ménages au sein desquels aucune personne ne travaille disposent d’un véhicule à La Réunion. C’est nettement moins qu’en province (71 %). En effet, sur l’île, les ménages sans revenu d’activité sont plus souvent des ménages dont la personne de référence est au chômage et dont le niveau de vie est faible. En métropole, les ménages sans revenu d’activité sont le plus souvent des retraités, plus équipés. Sans revenu d’activité ou pension de retraite d’un niveau suffisant, il est plus difficile de s’acheter une voiture, de l’entretenir et de payer l’assurance. En outre, l’achat d’une voiture neuve coûte plus cher qu’en province (24 % de plus en 2015).

Plus il y a de personnes en emploi au sein d’un ménage, plus l’équipement des ménages en voitures est important. Les ménages qui comptent au moins deux personnes en emploi possèdent ainsi pratiquement tous un véhicule, aussi bien à La Réunion qu’ en province. Ils sont même une majorité à en disposer de plusieurs à La Réunion (58 %, contre 76 % en province). Ces ménages pluriactifs sont moins fréquents sur l’île : ils ne représentent que 21 % des ménages contre 28 % des ménages provinciaux. Au final, posséder deux voitures ou davantage est donc plus rare à La Réunion : c’est le cas de 22 % des ménages contre 37 % en province.

Moins de voitures au Port et dans les communes isolées

Taux d’équipement automobile selon la situation vis-à-vis de l’emploi des ménages de La Réunion et de France de province en 2014

En lien avec l’accès à l’emploi et des écarts de niveaux de vie, l’équipement automobile varie fortement selon les communes réunionnaises (figure 3). C’est à La Possession que les ménages possèdent le plus souvent au moins une voiture (82 % d’entre-eux). Le niveau de vie y est plus élevé (c’est la commune la moins touchée par la pauvreté), beaucoup de ménages sont en emploi (69 % contre 57 % à La Réunion) et davantage de personnes en emploi travaillent dans une autre commune (66 % contre 60 %). L’équipement automobile est également plus élevé dans une commune rurale comme La Plaine-des-Palmistes. C’est aussi le cas aux Avirons, à L’Étang-Salé, à Sainte-Marie et à l’Entre-Deux : les ménages y sont plus souvent en emploi et ont un niveau de vie moyen plus élevé

3 L’équipement automobile culmine à La Possession

À l’opposé, moins de deux tiers des ménages sont équipés en automobile dans les communes les plus touchées par la pauvreté, où les ménages sans emploi sont plus nombreux et où la majorité des personnes ayant un emploi travaillent dans leur commune de résidence. C’est le cas au Port (57 % de ménages équipés), ainsi que dans les trois communes rurales isolées de l’île (59 % à Cilaos, 63 % à Sainte-Rose et 64 % à Salazie). Le taux d’équipement est bas également dans les villes de Saint-Benoît et Saint-Louis (respectivement 64 % et 66 %), où les niveaux de vie sont particulièrement faibles.

Le réseau routier fait le plein

Les ménages réunionnais possèdent moins souvent une voiture que les provinciaux. Le parc automobile de l’île n’apparaît ainsi pas surdimensionné au regard de la population : on compte une voiture pour 2,5 habitants sur l’île, contre une voiture pour 1,9 habitant en province en 2014.

Pourtant le réseau routier de l’île renvoie souvent une sensation de saturation, notamment aux heures de pointe. Celui-ci est en effet contraint par le relief particulier de l’île et cantonné pour l’essentiel au bord de mer. Il est ainsi cinq fois moins dense qu’en province : 4 km contre 20 km pour 1 000 habitants. De fait, le nombre d’entrées des agglomérations s’en trouve réduit et augmente alors l’effet d’entonnoir pour la circulation.

 

Tags:
Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
ninineKasséCitoyen sudOuestNoe97444 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noe97444
Invité
Noe97444

Voilà les causes de bouchons !
On a 3 voitures et on sort avec les 3 !
J’ai même vu des gens qui promènent leurs voitures neuves en camion (6 voitures qui se baladent en camion) !

Citoyen sudOuest
Invité
Citoyen sudOuest

Bravo aux élus d avoir zappé le tramtrain
Bravo

Kassé
Invité
Kassé

Taux moins élevé qu’en France de Province.
Ben alors, pourquoi certains la pou fait zot l’intéressant ?? On bat pas tous les records non plus hein.

Prendre TGV (TramTrain) pou fais 2km… et se retrouver en galère bus ou a pied dans certains quartier éloigné de St denis… quelle idée…

Prendre Tram pou traverse littoral, ensuite reprendre le bus pou aller St andré, St Benoit.. Zot i réfléchis des fois ?? Route littoral c’était pas une priorité ??

ninine
Invité
ninine

s il y avait plus de bus on prendrait moin la voiture parfois il faut attendre plus d une heure pour avoir le bus donc on prefere prendre la voiture surtout quand on est avec des personnes agees !!!

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut