/

Normane Omarjee, vice-président de la Région : de la justice à la politique !

7 min de lecture
6

Nous poursuivons, comme tous les mardis, depuis plus d’un mois, notre série “Les Ti Nouveaux”, qui vous permet de faire de plus amples connaissances avec vos nouveaux élus au Département et à la Région. Des hommes et des femmes, plus ou moins jeunes, élus lors des dernières échéances électorales de juin dernier. Nous vous présentons aujourd’hui Normane Omarjee, non pas avec sa robe noire d’avocat, mais en tant que néo politicien. En effet, l’avocat sudiste, pénaliste, déjà très connu dans le domaine de la justice pour avoir défendu de nombreux élus (et non des moindres), a décidé de consacrer une partie de son temps à la politique.

Aussi, parallèlement à son métier de juriste, le bâtonnier du barreau de Saint-Pierre, 38 ans,  s’est lancé, depuis trois mois dans l’aventure politique. Et pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître (si on puis dire !), puisqu’il s’est vu propulser vice-président de la Région Réunion, délégué au désenclavement aérien, maritime et numérique. Il avait été, au premier tour des régionales, colistier de la socialiste Ericka Bareigts avant de rejoindre Huguette Bello (PLR), dans le cadre de la fusion des listes de gauche au second tour du scrutin pour battre Didier Robert. Qui est Normane Omarjee ?

Normane Omarjee, en chemise blanche, à gauche, lors de la présentation de la liste conduite par Ericka Bareigts (robe verte) aux régionales de juin dernier. (Photo : Y.M.)

 

Son enfance, son adolescence : natif de Saint-Louis, a grandi à Saint-Pierre

“Je suis du Sud, né à Saint Louis, mais ayant grandi à Saint Pierre. Je suis l’aîné d’une fratrie de trois enfants, un frère né en 1986 et une sœur née en 1995. Notre père était commerçant, et ma mère l’a accompagné, mais nous a surtout accompagnés dans notre éducation. J’ai terminé le lycée à Roland Garros, au Tampon, où j’ai obtenu, en 2000,  mon baccalauréat série S. Je suis ensuite parti étudier le droit à l’université d’Aix-en-Provence. J’y ai obtenu mes diplômes et notamment celui qui me permet d’exercer aujourd’hui ma profession d’avocat.”

Sa situation professionnelle : avocat inscrit au barreau de Saint-Pierre

“J’exerce comme avocat depuis 2009, à la Réunion depuis 2010. Je fais aujourd’hui partie, comme avocat associé, d’un cabinet de Saint Pierre qui compte cinq avocats. En 2019, j’ai été élu bâtonnier de l’Ordre des avocats de Saint Pierre”.

Sa situation familiale : papa de 2 garçons

“Je suis l’heureux papa de deux garçons de 8 et 3 ans”.

Son parcours politique : “Ma chance a été de faire une belle rencontre, celle d’Éricka Bareigts…”

“C’est mon premier engagement en politique, dans la ligne de mes engagements associatifs et professionnels. Ma chance a été de faire, en 2021, une belle rencontre, celle d’Éricka Bareigts qui est venue me proposer de figurer sur sa liste, parmi les candidats venus de la société civile. J’ai été convaincu par sa personnalité, son projet, et la nécessité pour notre île de construire une politique pour les 20 à 30 prochaines années. J’ai choisi de m’engager pour ces élections régionales car je ressentais, comme une majorité de Réunionnais, un besoin de changement profond”.

Ses ambitions politiques : “Notre ambition, elle est collective…”

 “Pour un nouvel élu, novice en politique, la fonction de vice-Président, c’est déjà beaucoup pour un premier mandat. Notre ambition, elle est collective, c’est pour cette raison que j’ai été candidat sur une liste”.

Ce qu’il espère changer grâce à son mandat à la Région : “Les chantiers sont immenses…”

“Nous ferons de notre mieux pour tenter d’améliorer le quotidien des Réunionnais. Notre ambition est d’inscrire la Réunion sur la carte du monde. C’est un combat permanent. Les chantiers sont immenses, les réponses seront collectives. Nous y parviendrons avec l’ensemble des Réunionnais”.

Ses loisirs, sa passion : “ il n’y a pas de plus bel endroit au monde que Cilaos…”

“J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer au football, mais comme les autres jouaient mieux que moi, j’ai décidé de fonder une équipe. J’ai été dirigeant associatif de la JCV, club de foot du centre-ville de Saint Pierre, cela a été une belle aventure, avec une bande de copains. Je suis heureux qu’elle continue avec aujourd’hui des jeunes qui progressent. Quand il s’agit de balades, pour moi, il n’y a pas de plus bel endroit au monde que Cilaos. Il me suffit d’y passer quelques heures ou quelques jours avec ceux que j’aime pour être comblé”.

Y.M.

([email protected]

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

6 Commentaires

  1. L’avocat personnel de Missel, ancien dirigeant de la JSSP, sous-marin du maire de Saint-Pierre sur la liste Bareigts/Bello… baiser sucré mon chou !

  2. Un escroc de plus en politique , le boug se prend pour le dupont local ! Madame bello la ou la déçus a moins ! Out l équipe i donne à moins l’envie de vom.r .

  3. Quel escroc il est ? Vu qu’il néo politicien donnez lui sa chance en plus d’être un réunionnais !! Le temps nous dira ce qu’il vaut ! Juste pour info c est quelqu’un d humain car il connaissait un couple en train de divorcer pour ne pas entraver ses relations communes il a préféré ‘e pas être l un de ses avocats donc taisez vous avec vos propos ignorants

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Nathalie Bassire condamnée pour diffamation : la députée fait appel

Article suivant

Présidentielle 2022 : Bello-Mélenchon même combat !

Free Dom