“Nou le la…” : une St-Andréenne propose de la cuisine créole à Faudoas, Toulouse

1 min de lecture
20

“Nou le la…” C’est le nom d’une entreprise qu’une Saint-andréenne a monté sur Faudoas, à Toulouse, en Métropole.

Cette Réunionnaise installée dans le sud de la France cuisine créole  : riz cantonnais, rougaille saucisse, rougaille à la morue, boucané …

Elle vient d’ouvrir et propose de la cuisine créole… pour le bon plaisir des Réunionnais qui ont le mal de l’île.

Un appel est alors lancé à tous les Réunionnais du sud de la Métropole  à rendre visite chez…elle.

 

20 Commentaires

    • Et non ! Les deux se disent bizarrement, une fois dans une émission ils débattaient entre Le rougail et La rougaille, et ils expliquaient que les deux genres étaient corrects.
      Mais c’est vrai que Le rougail est plus répandu…

  1. Bravo pour LE CONCEPT ,Cela fera du bien pour ceux qui désirent retrouver quelque part ce besoin d’enfance passé avec sa famille à manger les plats réunionnais . En bon rapport qualité prix je souhaite que vous y arriverez à satisfaire votre clientèle ultramarin

  2. Et pourquoi seulement “ouvert” pour le réunionnais ? Pour toute cet y veut évade les papilles… bien vrai que la cuisine épicée y manque. Surtout créole na la culture malbar. La cuisine hindou y manque. Té la façon y cuisine le brède mouroung, le bouillon larsson, le pois chiche massalé…un régal ! mais la reynion reusement nou té habitué ek toute la cuisine bien avant toute les aut’ nation. Le briani, plat asiat, hindou, métro, créole etc té voyage ter là même sans avoir besoin saute la mer.

  3. Pour avoir tenu un restaurant avec les spécialités de la Réunion etant originaire de l’ile
    Désolé de vous le dire les Réunionnais ne sont pas une bonne clientèle
    Aucune tenue, vilain manière, une honte pour ceux qui savent vivre et qui se sont bien intégrés.

    • Pou toué ti veut dire là…(savent vivre et se sont bien intégré) oui missié oui modam…arrête mou 4 le boyo ton camarade coma dont. Partout oussa créole sera, ça s’ra pas un autre nation que va dégrène à li. Sera son propre nation. A nous là ensemb’ …Pfff!!!!

  4. Ben l’autre lété parti ek son rougaille saucisse, rougaille morue, rougaille boucané,rougaille zendette, rougaille brède lol ! Toute la vire en rougaille. Pas là eïntior ek ça li …

  5. A KIKI juste une précision sans vouloir vous offenser. La cuisine hindoue n’existe pas , vous parlez sans doute de la cuisine indienne variée et différente selon les régions et comme vous je déplore qu’elle ne soit pas connue ici à la REUNION

  6. @kiki
    Le jour où tu seras en première loge ou tu perdras des plumes à cause d’une certaine clientèle qui fréquente ton établissement ce jour là on reparlera. Pour l’instant pas la peine dresse oute zergo quand lé vilain manière y gagne pas vivre faut dire même si y blessé àou
    Un restaurant marché par réputation ne t’en déplaise néna bon pé créole lé sauvage y gagne pas tenir azote en société pas besoin dire missier madam
    Maintenant si tu te sens visé c’est que tu dois être un de cas

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

ARS : lancement d’un programme télévisé « Arrange nout’ zassiette et met out basket »

Article suivant

Cyprien en concert privé au Lux* Saint-Gilles pour les marmailles de 1000 Sourires

Free Dom