Nouveau code couleurs pour le plan ORSEC

2 min de lecture
1

Le préfet de La Réunion, les services de Météo-France et la cellule de veille hydrologique de la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DEAL) mènent depuis plusieurs mois un travail de concertation visant à réviser le Dispositif Spécifique d’Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (DSO ORSEC) « Vigilances météorologiques et crues ».

Le nouveau dispositif vise à améliorer la lisibilité du système d’alerte par le grand public et à harmoniser les niveaux de vigilance météorologique avec la métropole et les autres départements d’Outre-mer. Le système d’alerte rénové sera déployé le mardi 05 juillet. Le site et les applications de Météo-France ont été adaptés pour répondre à ces évolutions.

Mise en place d’une échelle de vigilance unique avec 4 niveaux de couleur

Le nouveau dispositif de vigilance est un système d’avertissement qui comporte quatre niveaux, désormais identifiés par un code couleur. Ces couleurs de vigilance indiquent le niveau de danger maximal pour les 24 heures suivant sa diffusion. Une alerte est déclenchée dès qu’un évènement est susceptible de provoquer des désordres importants sur l’île.
Quatre couleurs définissent les dangers météorologiques et les consignes de vigilance associées :

Les risques météorologiques concernés par le nouveau code couleur

Les risques météorologiques suivants sont concernés :

  • Fortes Pluies/Orages
  • Vents Forts
  • Vagues-Submersion

Les dangers météorologiques à La Réunion ne se limitent pas aux épisodes cycloniques : toute l’année les fortes pluies, les vents forts et les submersions marines peuvent générer d’importants désordres. Ces phénomènes peuvent survenir indépendamment les uns des autres, en liaison ou non avec un système dépressionnaire tropical (dépression, tempête ou cyclone) de manière localisée ou étendue à l’ensemble de l’île.

La Réunion découpée en 5 zones

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Premier hajj depuis la pandémie de covid-19 pour les pèlerins musulmans

Article suivant

Le guitariste Carlos Santana s’effondre sur scène

Free Dom