Nouvelle Calédonie : la sénatrice Audrey Bélim écrit au Président de la République

1 min de lecture
5
Se disant « particulièrement préoccupée » par la situation en Nouvelle-Calédonie, la sénatrice Audrey Bélim a adressé un courrier au Président de la République.
 
« Pour l’avenir et la paix en Nouvelle-Calédonie, la seule solution est maintenant une réelle volonté d’écoute et de considération de la part du Gouvernement, prenant en compte les inquiétudes et souhaits des deux parties et prenant, enfin, le temps de la négociation. Une visioconférence ne pouvait plus être la solution. Cette proposition a été perçue comme un affront. 
Faire venir les acteurs néo-calédoniens à Paris n’est plus possible après l’escalade de la violence et de la défiance. Il faut aujourd’hui échanger les yeux dans les yeux. Le gouvernement doit proposer une rencontre physique à mi-chemin entre l’Hexagone et la Nouvelle-Calédonie. Ce lieu doit toutefois absolument faire partie du territoire national. 
La France n’est pas qu’hexagonale. La France des Outre-mer peut permettre d’apaiser les tensions. C’est un besoin urgent. L’Histoire nous regarde et nous devons être à la hauteur », souligne Audrey Bélim.
Cliquez sur le lien ci-dessous pour prendre connaissance de son courrier à Emmanuel Macron :

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

5 Commentaires

  1. Qu’elle se mêle de ses affaires, Madame est senatrice de la RÉUNION pas la N Calédonie, les kanaks ce sont pas les reunionnais, ils ont rien à perdre. Occupe toi des problèmes de ton île et surtout de notre pseudo vivre ensemble qui se dégrade de jour en jour.
    Encore une élue qui veut se faire mousser.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Cyrille Melchior adresse un message de soutien aux Réunionnais de Nouvelle Calédonie

Article suivant

Nouvelle Calédonie : « le gouvernement a été totalement irresponsable », selon Philippe Naillet

Free Dom