Emeutes en Nouvelle-Calédonie : quatre décès, dont un gendarme (VIDÉOS)

3 min de lecture
11

Le bilan des émeutes en Nouvelle-Calédonie continue de s’aggraver. L’Élysée fait désormais état de 3 morts lors des émeutes qui ont éclaté après l’adoption de la révision constitutionnelle réformant ainsi le corps électoral du scrutin provincial. Le gendarme grièvement blessé est décédé. Ce gendarme a été blessé ce mercredi 15 mai. Selon une source proche de l’enquête, il a été touché par balle à la tête. Les faits se sont déroulés à Plum, à environ 20 kilomètres de Nouméa. Les circonstances exactes de l’incident ne sont pas encore claires, mais il semblerait que le gendarme ait été pris pour cible lors des violences qui ont éclaté dans la région. Le gendarme blessé est actuellement pris en charge par les secours et son état de santé est jugé critique. Toutes nos pensées vont vers lui et sa famille en ces moments difficiles. La nuit dernière à Nouméa et dans les environs, les affrontements et les incendies ont persisté, avec des blocages et des pillages qui ont touché de grandes enseignes. Les autorités ont interpellé 130 personnes. Ces violences constituent le troisième jour consécutif de troubles en Nouvelle-Calédonie. Pendant ce temps, à Paris, l’Assemblée nationale a voté en faveur du dégel du corps électoral.

Une nouvelle nuit de violences et d’incendies a secoué Nouméa. Ce matin, l’épaisse fumée recouvre la ville et ses environs, avec de nombreux commerces en proie aux flammes. Les rues sont désertes, bloquées par des voitures brûlées. 130 personnes ont été arrêtées lors de cette deuxième nuit d’émeutes, et environ soixante membres des forces de l’ordre ont été blessés. Les magasins sont pris d’assaut ce matin, et plusieurs stations-service sont fermées. Les chefs kanaks des 57 districts ont tous signés, « ils vont s’attaquer aux mairies, c’est la phase 3 ».

Les Kanaks, qui représentent 39% de la population de la Nouvelle-Calédonie, sont l’ethnie principale de l’archipel. Leur présence dans la région remonte à environ un millénaire avant notre ère, avec l’arrivée de la vague de peuplement austronésienne en provenance d’Asie du Sud-Est. Leur migration les a conduits à travers plusieurs îles du Pacifique, jusqu’à la Nouvelle-Calédonie et au-delà, dans toute la Polynésie.

Le président de la République a envoyé une lettre officielle aux dirigeants des différents groupes politiques et mouvements au Congrès, les invitant à une réunion à Paris pour discuter du dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Cette réunion, qui se tiendra à Matignon sous la direction du Premier ministre Gabriel Attal, vise à reprendre le dialogue calédonien, remplaçant ainsi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, critiqué récemment par les indépendantistes. Le retour du dossier calédonien au Premier ministre suit une tradition établie depuis les accords de 1988. Emmanuel Macron souligne la nécessité de parvenir à un accord qui dépasse le simple dégel électoral et aborde également les urgences économiques de la Nouvelle-Calédonie. En l’absence d’un tel accord, le Congrès se réunira avant la fin juin. La date exacte de la réunion sera déterminée dans les semaines à venir, bien que Sonia Backès ait annoncé sur Facebook qu’elle aurait lieu le 27 mai, tandis que le député Nicolas Metzdorf a publié le courrier.

 

11 Commentaires

  1. C’est pourtant simple :
    Vous colonisez un pays composé de 100.000 autochtones.
    Puis, vous y installez 1 million des vôtres.
    Pour finir, vous organisez un référendum, « pour ou contre l’autonomie »….
    Eh bien, les autochtones ne pèsent pas lourd dans les résultats, car il ne valent plus que 10% !
    Elle n’est pas belle notre démocratie à géométrie variable ?

  2. On n’arrête pas de critiquer la Russie qui « voudrait imposer une loi à la Georgie » en vantant la démocratie européenne, et on fait exactement la même chose ou même pire avec le peuple calédonien. Deux poids deux mesures !

  3. La première chose que feraient les autochtones, ce serait de vendre les mines de nickel aux chinois qui sont en embuscade. Et avec cet argent, leurs dirigeants pourront s’acheter plein de grosses BMW et des télés grand écran. La génération suivante n’aura plus rien, que des carcasses rouillées, des télés empilées sur des tas d’ordure, des chinois millionnaires . Faut pas rêver, pour le petit peuple, la situation ne sera pas meilleure.

  4. Laissez ce peuple millénaire vivre en paix dans leur pays d’âme et de culture . Les kayaks ne sont pas des  »ben oui  » ils feront tout pour défendre leur territoire comme les indiens d’Amérique qui ont saignées corps et âme ! Bientôt l’Elysée sera prise d’assaut malheureusement !

  5. Qu’on fout tous ces blancs becs dehors avec leur 58 %vie chere ils viennent non seulement pour le fric et pour coloniser comme un certain pays qui erre depuis des temps qui se veut être victime de tous les maux de la terre

  6. la difference entre un pays qui progresse et un ramassis d’incompétents :

    Depuis janvier 2020 Andrey Belousov travaille comme premier vice-Premier ministre.
    Biographie complète du fonctionnaire :
    En 1981, il est diplômé avec distinction de la Faculté d’économie de l’Université d’État Lomonossov de Moscou.
    De 1981 à 1986 – stagiaire de recherche, chercheur junior au laboratoire de modélisation des systèmes homme-machine de l’Institut central d’économie et de mathématiques de l’Académie des sciences de l’URSS.
    De 1986 à 2006 – chercheur junior, chercheur, chercheur principal, chef du laboratoire de l’Institut d’économie et de prévision du progrès scientifique et technologique de l’Académie des sciences de l’URSS/Institut de prévision économique nationale de l’Académie des sciences de Russie.
    De 2000 à 2006 – Directeur général du Centre d’analyse macroéconomique et de prévision à court terme.
    De 2006 à 2008 – Sous-ministre du Développement économique et du Commerce, sous-ministre du Développement économique.
    De 2008 à 2012 – Directeur du Département d’Économie et des Finances du gouvernement.
    De 2012 à 2013 – Ministre du Développement économique de la Fédération de Russie.
    De 2013 à 2020 – Assistant du Président.
    De 2024 à … – Ministre de la Défense.
    ——————–
    à votre avis qui va se prendre une branlée , car on a pas choisis la bonne équipe ?

  7. la Réunion sera la prochaine Haïti, continu laisse le ver pique noute kèr,tt les DOM -TOM la pou exploser, n’a rien la Réunion y préfère baisse zot slip pou que le colon y mèt a li un doigt bien profond au lieu bataye comme les autres DOM -TOM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Emmanuel Macron déclare l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie

Article suivant

Nouvelle attaque de chiens errants à St-André : 15 dindes et poussins tués

Free Dom