Nouvelle Calédonie : « le gouvernement a été totalement irresponsable », selon Philippe Naillet

1 min de lecture
4

Voici le communiqué du député socialiste de la 1ère circonscription de la Réunion : « depuis plusieurs jours, la Nouvelle-Calédonie connaît le chaos. Le bilan est déjà très lourd : 5 morts, de nombreux blessés, de nombreux bien incendiés ou dégradés. Mes pensées vont aux familles des victimes et aux Néo-Calédoniens.
La responsabilité de cette situation incombe au président de la République et au Gouvernement, qui
ont volontairement ignoré l’une des clés des accords de Matignon : « pas de changement
institutionnel avant un accord global », en présentant de façon unilatérale un projet de loi qui
modifie le corps électoral et en faisant fi de la position du congrès de Nouvelle-Calédonie,
assemblée délibérante faisant fonction de parlement local. Par son entêtement, le Gouvernement a
été totalement irresponsable.
L’état d’urgence a été décrété depuis hier. Si le rôle de l’État est bien de protéger les personnes et
les biens, cette mesure d’exception n’est pas une réponse politique à la crise actuelle. Il faut que le
Premier ministre se saisisse du dossier comme ses prédécesseurs. Il doit avoir la lucidité de
suspendre le processus de validation du projet de loi constitutionnel voté par le Parlement, texte
auquel je me suis opposé – comme l’ensemble des socialistes à l’Assemblée nationale et au Sénat. Ce
serait un geste fort d’apaisement qui permettra de retrouver le chemin du dialogue et de la
recherche du consensus ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Nouvelle Calédonie : la sénatrice Audrey Bélim écrit au Président de la République

Article suivant

Insurrection en Nouvelle Calédonie : les autres régions ultra-marines sont-elles à l’abri d’une révolte ?

Free Dom