Nouvelle Calédonie, le PCR ouvrira le débat en place publique le 25 mai

1 min de lecture
6

Ce week-end, le PCR, parti communiste réunionnais,  s’est dit « solidaire du peuple Kanak » et il invite la population réunionnaise à se réunir,  se rencontrer pour échanger sur la situation en Nouvelle Calédonie. Il s’agira de faire « ne rencontre libre et ouverte » le samedi 25 mai, sur la place des droits de l’homme, à Champ Fleuri, de 16h à 18h.

Ecoutez les explications d’Ary Yee Chong Tchi Kan, secrétaire du PCR pour qui « il faut savoir consacrer un moment pour parler de la situation explosive en Nouvelle Calédonie pour laquelle le gouvernement, adepte des passages en force, a ses responsabilités » :

 

6 Commentaires

  1. Le PCR existe encore !!!! certains s’accrochent aux jupes de madame Bello pour avoir une place en politique car incapable de gagner une élection, d’autres s’accrochent au souvenir de Vergès qui a s’est bien servi de la population la plus vulnérable….

  2. C’est sûr qu’avec des élus corrompus/corrupteurs/voleurs/menteurs, je préfére rester avec la France, même si il y a des problémes, on mange, on boit, on est soigné, l’école est gratuite …
    La plupart d’entre nous, crévera « la gueule ouverte », si la Réunion devenait indépendante, et que ces gens arrivaient au pouvoir (regardez D. Robert/H. Bello : tout pour ma gueule, rien pour les autres !)

    Réfléchisez …. arrêtez de voter tout court….

  3. FLR personnes y retient aou si ou veux retourne dans l’hexagone comme ça ou pourra faire valoir oute identité,ici nous né n’a marre de la politique colonialiste et raciste et des élus locaux incompétent,vendu,collabo ki fait rien pou la Réunion a part pou zot guèl

  4. Fait un échange su la Réunion par rapport à ce qui se passe semb bande kanak. Explique le cmt du pk ce que la pousse bana à en arriver à là et surtout cmt les armes lé problématique là bàs. Y arrivent par bateau, l’avion la point contrôle cossa ? Au lieu tout d’suite rende la France fautive. Na pu créoles lé couillon comme avant. Si n’avait pou être indépendant té depuis 1945 ou bien en 1960 alors créoles la pas voulu. Même que si na un tas y « crache » dan nout figuire que créole lé qu’un bande d’assistés pendant ce temps là toute cet y reconnait à zot la dan, nout ile y fait bien des heureux !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mois des visibilités LGBT : Ce samedi 25 mai se déroulera la toute première édition du brunch arc-en-ciel, édition spéciale maman. 

Article suivant

Fête mondiale du jeu : Journée ludique à la médiathèque du Tampon ce samedi 25 mai

Free Dom