[Alt-Text] [Alt-Text]

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron “fier du choix des Néo-Calédoniens”

dans Actus Nationales et d'ailleurs/Politique
Comme le retranscrivent nos confrères d’Europe 1, c’est sur un ton grave et solennel que le Président de la République a pris la parole à la vue du résultat, pour réagir: victoire du “non” à l’indépendance à 56,4% des suffrages.
“Les électeurs ont pu choisir sereinement. Ils se sont exprimés aujourd’hui majoritairement pour que la Nouvelle-Calédonie reste française”, a déclaré le président.

“Immense fierté”

“Je dois d’abord dire l’immense fierté que nous ayons ensemble passé cette étape historique”, a-t-il poursuivi. “Je veux aussi dire la fierté, pour le chef de l’Etat, que la fierté pour le chef de l’État que la majorité des Calédoniens aient choisi la France”.

Avant le référendum, Emmanuel Macron s’était exprimé avec prudence. Tout en prévenant qu’il “n’avait pas à prendre position” quant au choix des Calédoniens, le président avait appelé les Néo-Calédoniens à “ne pas faire reculer l’Histoire” et rappelé que la France “ne serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie”.

“Nous avons garanti la loyauté de ce scrutin”

Après le dépouillement, le chef de l’État a particulièrement insisté sur la bonne tenue du référendum. “J’ai en mémoire ce jour le rôle de chacun des responsables politiques qui ont marqué ce chemin de leur empreinte indélébile”, a-t-il souligné. “Avec le gouvernement, nous avons tenu à la stricte neutralité de l’État dans cette consultation. Nous avons garanti la loyauté et la sincérité de ce scrutin. Je tiens à saluer l’engagement des forces politiques calédoniennes et des autorités coutumières kanaks dans une campagne responsable, veillant à chaque instant à éviter les tensions.”

Poursuivre le dialogue

C’est avec le même calme et le même apaisement que le chef de l’État veut poursuivre. Il a donc eu un mot pour les partisans de l’indépendance. “Je mesure [leur] déception. Je veux dire que l’État est engagé pour garantir dans la durée la dignité de toutes les composantes de la société. J’invite chacun à se tourner vers l’avenir, se saisir des responsabilités exceptionnellement larges reconnues aux instances locales, pour inscrire la Nouvelle-Calédonie dans la République et dans le destin océanique et indo-pacifique qui est le sien.” Et le chef de l’État de conclure : “Au plan politique, il n’y a pas d’autre chemin que celui du dialogue.”

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
noé Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noé
Invité
noé

C’est comme pour Mayotte jadis , le “oui” à la France l’a emporté … bonne résolution des calédoniens et maintenant il faut vivre ensemble et savoir s’entraider au mieux et surtout se respecter !

Derniers de Actus Nationales et d'ailleurs

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut