[Alt-Text] [Alt-Text]

Nouvelle Route du Littoral : la Région Réunion réagit à l’avis du Conseil National de la Protection de la Nature

dans Actualités/Infos Réunion

Le Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) a rendu en décembre dernier un avis simple, dans le cadre de son autosaisine et à la suite des échanges et rapports remis par les équipes techniques du Conseil Régional depuis mars 2018. Le CNPN n’ a été donc dans le cas présent, ni saisi par l’Etat, ni par la Région.

La Région Réunion constate, dans cet avis final, que les informations partagées ces dernières années sur les actions en faveur de la faune et de la flore à hauteur de 80 millions d’euros d’investissements n’ont pas été prises en considération. Ainsi, les 150 mesures bleues et vertes pour compenser l’impact environnemental du chantier et la démarche sans précédent de concertation avec tous les acteurs concernés par le sujet ne
sont pas du tout évoquées.

Elle constate également que le Conseil sort de son champ d’intervention sur l’aspect matériaux et approvisionnement… La Région avait pourtant bien reprécisé que l’enjeu des matériaux a été envisagé largement lors de chacune des étapes et procédures mises en œuvre dans le cadre de la NRL, notamment lors de la déclaration d’utilité publique en mars 2012, à l’occasion des demandes de dérogations relatives aux espèces protégées obtenues en décembre 2013.

Ainsi, et sur la base de ces réponses apportées, la collectivité s’étonne de la tentative de voir réouvert le débat sur le projet de la Nouvelle Route du Littoral, projet déclaré DE LA RÉGION RÉUNION d’utilité publique et confirmé à chaque fois par la justice dans le cadre des multiples recours déposés contre le projet. La dernière datant de décembre 2018 (CAA de Bordeaux qui rejette les derniers recours d’atr fnaut). Elle entend cependant les recommandations de la Commission en matière environnementale et propose à nouveau à ses membres de les accueillir sur place pour partager concrètement sur le projet, ses enjeux et les actions environnementales mises en place. La collectivité s’interroge aussi sur le périmètre des analyses de l’avis et sa pertinence concernant l’exploitation des carrières et de la demande d’expertise sur la partie digue, alors que le démarrage de la seconde tranche est effectif.

La Région Réunion réitère également sa détermination à mener à son terme ce projet de sécurisation qui relève aussi d’une responsabilité collective, celles des Réunionnais. Chaque jour la construction de la Nouvelle Route du Littoral est un défi à relever pour l’avenir de La Réunion et pour la sécurité des 80 000 usagers empruntant
quotidiennement cet axe.

Tags:

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jo de la Rivière Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

“Ainsi, les 150 mesures bleues et vertes pour compenser l’impact environnemental du chantier et la démarche sans précédent de concertation avec tous les acteurs concernés par le sujet ne sont pas du tout évoquées.”….. C’est vrai que les requins et le baleineau pris au piège sous le viaduc, ne savaient pas lire…. encore moins reconnaître les couleurs…. Je ne pense pas qu’ils ont été inclus dans la démarche de concertation avec tous les acteurs concernés , refuser au casting sûrement… Pour autant cet impact environnemental n’a sûrement été étudié correctement, la preuve….. 80 millions ???? et combien réellement utilisés pour… Lire la suite »

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut