NRL : Didier Robert et Vanessa Miranville appellent “à travailler dans l’intérêt général”

16 min de lecture
10

Le président de Région et la première magistrate de la Possesion ont signé en début d’après-midi l’avenant numéro 2 de la convention entre la Région et la mairie de la Possession pour l’aménagement du front de mer de cette commune et surtout l’exploitation, après la fin de l’enquête publique, de la carrière des Lataniers qui permettra l’avancement de la Nouvelle Route du Littoal (NRL). Une signature qui s’est déroulée dans la salle du conseil municipal en présence de plusieurs élus de la commune mais également du TC0 (son président Joseph Sinimalé) et de la Région (Olivier Rivière, Dominique Fournel et Fabienne Couapel-Sauret ). Sans oublier les administratifs de la Région, notamment Nicolas Morbé et Eric Boiteux de la direction des routes.

« C’est le fruit d’une collaboration exemplaire entre les deux collectivités. Nous serons en quelque sorte le facilitateur de la NRL, un projet d’intérêt général. Je suis écologiste bien entendu mais je sais que je n’ai pas été élue par les Tec-Tec et les Tui-Tui », a précisé en préambule Vanessa Miranville.

La maire de la Possession explique au micro d’Yves Mont-Rouge les raisons pour lesquelles elle a changé de position sur ce dossier :

Vanessa Miranville a déjà eu l’occasion de s’exprimer largement sur cet avenant numéro à la convention signée entre la commune de La Possession et la Région. La maire s’était notamment longuement exprimée lors du dernier conseil municipal afin de répondre aux différentes critiques des élus de l’opposition, à l’exception toutefois de Philippe Robert, dont le père, Roland, l’ancien maire de la commune, avait initié la première convention. Celle-là même qui a été modifiée par Vanessa Miranville.

En effet, dans la première convention signée en 2011 par l’ancienne municipalité (feu Roland Robert) et la Région de Didier Robert, l’exploitation de la carrière devait durer 6 ans et la quantité de roches à fournir s’élevait à 7,5 M de tonnes. Dans l’avenant numéro 2 que Vanessa Miranville et Didier Robert ont signé aujourd’hui, en début d’après-midi, la durée n’excèdera pas 3 ans. Et le tonnage ne dépassera pas les 2,5 MT. La réouverture de la carrière est programmée pour 2020 si toutes les garanties environnementales sont réunies. Et trois ans plus tard, les Possessionnais devraient retrouver un site entièrement restauré.

Comme nous l’écrivions la dernière fois, Vanessa Miranville ne conteste pas son opposition à ce projet de carrière des Lataniers mais si elle a changé d’avis depuis qu’elle a été élue maire en mars 2014, c’est « parce que le projet initial a été transformé et offre beaucoup plus d’avantages à la commune », dit-elle.

« Le projet présenté offre des solutions routières à la hauteur des besoins, pour éviter l’asphyxie circulatoire dans la ville et à l’entrée du principal axe routier de l’île. Aujourd’hui, le site des Lataniers, dont l’usage historique a été celui d’une carrière, est abandonné, délabré, envahi de pestes végétales et animales. Il ne s’agit pas de rouvrir le site comme une carrière permanente, puis de le laisser à nouveau dans cet état. Mais il s’agit d’utiliser cette exploitation temporaire comme une opportunité écologique et durable, qui va permettre de transformer cet espace en un écrin de biodiversité au service du développement de la ville et de l’épanouissement des Possessionnais. La ville va ainsi gagner près de 30 ha aménagés », explique Vanessa Miranville. Qui précise : « il est de la responsabilité des élus de la majorité de prendre les mesures adéquates, permettant d’assurer un développement durable et responsable de la Ville. Nous sommes garants des intérêts des Possessionnais tout en étant parfaitement en cohérence avec les valeurs pour lesquelles l’équipe municipale a été élue. Il s’agit, pour la Ville, de transformer « cette contrainte d’intérêt général » en une opportunité pour participer au développement durable de son territoire : le financement de grands projets d’aménagement, la réalisation d’un grand parc urbain Rosthon Lataniers constitué autour d’un espace de biodiversité unique au cœur de la ville, le développement d’équipements publics permettant d’accueillir nos 5 000 nouveaux habitants de Cœur de Ville, la création d’un futur Parc des Lataniers, modèle écologique et durable à l’échelle du territoire ». Vanessa Miranville insiste : « c’est un projet global aujourd’hui acceptable, soutenable et un maximum favorable à la ville de La Possession et à ses habitants, ce projet de 2018 ne correspond plus à celui de 2013 ».

Un avenant qui rapporte 3 M€ de plus par rapport à la convention de 2011

 La maire de la Possession insiste aussi sur l’intérêt financier de cet avenant numéro en faveur de la commune : 21 millions d’euros au lieu de 17,9 millions d’euros dans la précédente convention. Un niveau de financement dans le cadre du plan de relance régional exceptionnel passant de 50% à 70%. En effet, le nouvel avenant de la convention entre la ville de La Possession et la Région Réunion vise tout d’abord à actualiser et augmenter la participation financière de la Région, à savoir 17,9 M€ de financements pour les grands projets d’aménagements de la ville (passage de 50% à 70%) de cofinancements sur les grands projet). Sans oublier 3 M€ de subventions supplémentaires exceptionnelles au titre du Plan de Relance Régional (PRR) (passage de 50% à 70%) pour tous les grands projets éligibles au dispositif. À ces montants viendront s’ajouter les redevances d’exploitation et de réhabilitation de la carrière des Lataniers versées par l’exploitant (plusieurs millions d’euros).

Selon Vanessa Miranville, « à travers le partenariat global engagé c’est toute la Ville qui va profiter de moyens supplémentaires pour mieux circuler, pour connecter le futur centre ville efficacement et lui offrir une bonne accessibilité, pour augmenter les espaces de nature dans la ville et pour profiter d’un front de mer aménagé ».

Elle a rappelé les grands projets « pour assurer un développement durable de la ville avec la NRL ». Tout d’abord la voie de liaison et de franchissement de la Ravine les Lataniers. Montant des travaux : entre 10 à 12 M€. La Région subventionnera jusqu’à hauteur de 8,5 M€. Autre projet : le raccordement du centre-ville à son littoral. Même montant estimé pour les travaux et subvention régionale de 8,5 M€.

Dans l’avenant numéro 2, Vanessa Miranville a négocié d’autres financements avec la Région. « De nouvelles infrastructures publiques seront en effet nécessaires et devront être financées afin d’offrir un cadre de vie et d’épanouissement aux Possessionnais. Ainsi, l’avenant n°2 avec la Région Réunion vise également à augmenter le financement de la collectivité dans le cadre du Plan de Relance Régional, passant ainsi de 50% à 70%, dans la limite d’une enveloppe financière totale de 10 M€ ». Parmi ces nouvelles infrastructures figure une école de 8 classes élémentaires, soit plus de 220 élèves avec un plateau sportif connecté à la promenade des Banians. Coût de l’opération : 6,8 M€. Participation de la Région : 4,4 M€.

Par ailleurs, la ville a aussi souhaité assurer et clarifier la restauration écologique du site des Lataniers en allant au-delà de la réglementation qui fixe simplement une «remise en état ». Pour cela, dans son contrat de concession, elle a fait le choix de fixer des impératifs écologiques, économiques et sociaux forts pour en faire un parc urbain de loisirs et de restauration de biodiversité exemplaire à l’échelle de l’île.

De même, en devenant propriétaire des terrains, la Commune a également pu agir afn de réduire la surface d’exploitation et la fourniture de roches.

Selon Vanessa Miranville, « avec ce nouvel avenant du partenariat avec la Région Réunion, il s’agit aussi d’agir pour la réussite de la Nouvelle Route du Littoral, ce chantier d’intérêt général, acté et approuvé par la population. Il est, tout d’abord, de la responsabilité de la municipalité d’assurer la parfaite intégration de cette nouvelle voie dans son environnement, pour les Possessionnais. Ce projet vient répondre avec efficacité aux problématiques de déplacement par l’arrivée de nouvelles voies routières. Si rien n’était fait, l’arrivée de la NRL aurait plongé la ville dans le coma circulatoire à courte échéance. Le rôle des élus à La Possession consiste à assurer cette fluidification indispensable à la NRL, et à démontrer la prise en compte dans son action de l’intérêt général de l’ensemble des Réunionnais.

Cette convention entre la Ville de La Possession et la Région Réunion, à travers ce second avenant notamment, « illustre un modèle de coopération exemplaire entre collectivités lorsque l’intérêt général le dicte ». En guise de conclusion, Vanessa Miranville a déclaré : « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Didier Robert : « nous n’avons pas été élus par l’opération du Saint Esprit»

Prenant à son tour la parole, le président de Région, visiblement bien bronzé à son retour de vacances, s’est félicité de la signature de cet avenant. « Je suis extrêmement sensible à ton accueil », a-t-il dit en tournant tout sourire vers Vanessa Miranville en insistant sur « le sens de responsabilité de la mairie et des élus de La Possession ». Didier Robert a profité de l’occasion pour appeler les élus à « agir dans l’intérêt général de la population » et à « travailler ensemble, en dépassant nos divergences. Nous avons été élus non pas par l’opération du Saint Esprit mais par des hommes et des femmes qui attendent de nous du concret ». Et Didier Robert de souligner encore : « Franchement, qui a envie d’avoir une carrière aux portes de sa maison ? Mais nous savons aussi qu’avec de simples discours, nous ne pourrons rien construire. Nous sommes amenés parfois à prendre des décisions difficiles, mais sans ces décisions difficiles, on ne peut pas avancer et on ne peut pas travailler pour l’intérêt général ». Selon Didier Robert, « les petits débats, les petites querelles politiciennes n’ont pas beaucoup de sens. Nous devons dépasser nos ressentis personnels, nos ressentis politiciens parfois ».

Le président de Région explique pourquoi cet avenant numéro 2 signé à la Possession  “est important”  pour la NRL :

 

 

 


10
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
THORBravoréyonélolnoé Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox