NRL : La Région de Didier Robert va droit dans « les murs » ?

Nouvelle route du littoral et municipales. Je me contenterai de ces deux sujets pour aujourd’hui. Y’en a tellement à dire ! J’aurai aussi voulu vous dire deux mots de la manif contre le projet de réforme des retraites, de la psychose du « fourgon blanc », des « batay coq » dans certains temples tamouls… Allez, très rapidement, concernant la manif, vu le succès de la mobilisation d’hier, je pense que les syndicats ne baisseront pas les bras et qu’ils continueront à ferrailler dur contre le gouvernement. Nous sommes encore partis pour des parties de bras de fer d’ici à 2022.

A propos de la psychose du « Fourgon blanc » et surtout celle qui, depuis deux jours, de circule sur les réseaux sociaux faisant état de la découverte du cadavre d’une fillette démembrée du côté de Saint-Benoit, je constate qu’il y a des petits malins qui vraiment ont leurs fesses à gratter en jouant avec la peur des autres, cachés derrière leur téléphone portable ou leur ordinateur. La bêtise humaine n’a visiblement pas de limite ! Et quant aux « bèsements » survenus dans les temples tamouls (celui de Petit-Bazar à Saint-André ou le conseil d’administration veut virer son prêtre après 21 ans de bons et loyaux services, celui de Ravine-Creuse où le président, fils d’une avocate, n’aurait pas respecté le règlement pour se faire élire comme l’a reconnu tout récemment le tribunal de Saint-Denis, ou encore celui de Piton Saint-Leu où, il n’y a pas si longtemps, des hommes et des femmes en étaient venus aux mains carrément dans l’enceinte même du lieu de culte), je trouve cela tout simplement pathétique. Je n’en dirai pas plus. Je garde le folklore, l’union des « dinosaures » à Saint-Paul et autres, pour la fin, je veux parler des municipales.

Des murs à 15 millions d’euros de chaque côté du chantier de la route Digue

Concentrons-nous plutôt sur du sérieux : un sujet grave, qui pourrait nous conduire- en tout cas notre pognon, l’argent de nos impôts– tout droit dans le mur ou plutôt dans « les murs ». Vous l’aurez compris, j’en arrive à la NRL, cette fameuse nouvelle route du littoral qui ne cesse de défrayer la chronique tant ici (mais pas dans tous les médias) qu’en métropole (dans quasiment tous les principaux titres). En effet, localement, certains journaux et éditorialistes ainsi que certains sites internet n’évoqueront jamais ce sujet qui fâche, mais ce n’est pas notre cas. A Free Dom, on évoque tous les sujets, y compris la NRL, car il y va de notre avenir, de l’avenir de l’économie réunionnaise.

Nous vous faisions part, dans un article, lundi dernier, de la colère et de l’inquiétude des transporteurs face à l’incertitude qui règne sur le chantier de la NRL. Nous étions également les premiers à vous révéler une lettre de résiliation du marché de la route Digue (MT 5.2) que la Région a adressée au Groupement NRL.

La situation s’aggrave. Et les transporteurs sont plus que jamais remontés. Ils ont appris depuis leur dernière réunion avec le Groupement que la Région a récemment demandé à ce dernier d’ériger deux murs pour protéger l’actuel morceau de la route Digue déjà réalisé, en attendant de trouver une solution juridique quant à la poursuite ou non de ce chantier qui va obligatoirement nécessiter un surcoût, faute de carrière exploitable.

Une colère et une inquiétude qu’ils ne vont pas manquer de mettre sur la table aujourd’hui face à Dominique Fournel, l’élu délégué au chantier de la NRL, face aussi aux experts techniques de la Région, à savoir Nicolas Morbé et Olivier Tricoire (du service Grands Travaux et NRL).

Une réunion est en effet prévue aujourd’hui dans le service concerné avec les représentants de la plateforme syndicale des transporteurs et syndicats du BTP. Réunion qu’avaient demandée en urgence les transporteurs à Didier Robert. Mais ce dernier se trouve actuellement hors du département. « Comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de nous recevoir », fait remarquer un transporteur.

Pour faire simple – car c’est un dossier très compliqué et surtout très technique – disons que tout laisse à penser que, contrairement à ce qui a été dit lors de la table ronde du 18 octobre dernier en préfecture, le chantier devrait s’arrêter incessamment sous peu. Certes, après le coup de gueule des transporteurs, quelques jours avant l’arrivée dans l’île du Président de la République, préfecture, Région et autres avaient pu calmer cette colère et éviter tout blocage en donnant un peu de boulot aux transporteurs, c’est-à-dire à faire tourner 80 camions afin de constituer un stock de galets (50 000 tonnes) en vue de la poursuite du chantier de la route Digue. C’était pour les calmer et pour que Emmanuel Macron puisse se balader tranquillement dans l’île.

Les choses se compliquent de nouveau. Surtout depuis que les transporteurs ont eu vent d’une lettre de résiliation du MT 5.2 adressée Groupement de la NRL par la Région. Et ce n’est pas fini. Il y a quelques jours, ils ont appris, cette fois, que le maître d’ouvrage a envoyé au Groupement un ordre de mission exécutoire pour l’érection de deux murs de chaque côté du chantier de la route Digue afin de protéger celui-ci d’un éventuel cyclone, en attendant soit de trouver, sous l’égide du Secrétaire d’Etat aux transports, une solution à l’actuel marché de la route Digue (le Groupement a jusqu’à fin janvier pour répondre à la Région concernant cette fameuse lettre de résiliation), soit de relancer carrément un nouveau marché pour ce tronçon de route qui n’est pas fini.

Autrement dit, la Région demande aujourd’hui au Groupement de monter deux murs d’une valeur totale de 15 millions d’euros en se servant dans l’enveloppe déjà allouée initialement pour ce marché MT 5.2 afin de protéger ce chantier.

Une décision du maître d’ouvrage jugée « incohérente, incompréhensible » par les transporteurs qui ne comprennent plus rien. La discussion que certains d’entre eux ont pu avoir récemment avec le Groupement ne les a pas éclairé pour autant. Leur interrogation est grande : « pourquoi Didier Robert et ses experts veulent-ils faire construire deux murs de chaque côté de la route Digue, pour ensuite les démolir, en sachant que leur démolition coûtera autant. La Région n’a soit disant plus d’argent pour financer le surcoût généré par la collecte d’andains afin de poursuivre le chantier mais, en revanche, elle serait prêtre à faire ériger deux murs d’une valeur globale de 15 millions d’euros, en attendant de trouver une autre solution ? Il y a un truc qui ne tourne pas rond. Soit le président de Région agit ainsi pour mettre la pression sur le Groupement pour que ce dernier revoie son prix et accepte de poursuivre le chantier de la route Digue avec l’enveloppe votée dès le départ, soit il veut faire en sorte que tout s’arrête pour qu’un nouveau marché soit relancé sur cette route Digue. C’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles que de vouloir faire croire que ces deux murs seraient construits uniquement pour protéger le chantier en cas de cyclone. De toute façon, nous sommes en décembre et quand bien même le Groupement accepterait de le faire, il sera coincé par le temps, et ne pourra jamais finir les deux murs avant la fin de la période cyclonique d’ici à mars prochain. Cette décision du maître d’ouvrage n’a aucun sens. Cela voudrait-il dire que la Région fait d’ores et déjà construire ces deux murs pour un éventuel cyclone d’ici à 2021 ? C’est du n’importe quoi ! ».

Les transporteurs sont persuadés que « La Région se trouve réellement dans une impasse, qu’elle est financièrement coincée et qu’elle ne sait plus quoi faire avec ce chantier ». Ils précisent encore « qu’il existe une solution qui coûterait 50% moins chère et qui consisterait à protéger le chantier de la route digue grâce aux paniers de gabions, comme cela a déjà été fait sur une autre partie du chantier.

Une solution économiquement et écologiquement plus rentable et qui éviterait tout gaspillage de l’argent public, car il faut savoir que la démolition des deux murs demandés par la Région coûtera autant que leur réalisation. Ce qui veut dire qu’il va falloir débourser non pas 15 millions, mais au moins 20-25 M€, voire plus, notamment pour le recyclage du béton et du ferraillage, une fois démolis ». Pour l’instant, concernant la nouvelle commande de la Région, le Groupement n’a pas encore donné de réponse.

Bref, vous l’aurez compris, avec cette NRL « qui vire au cauchemar » comme le titrait, la semaine dernière Le Monde.fr, avec cette route qui « vire au fiasco » et qui « prouve l’amateurisme de la Région et de son président », comme le soutiennent régulièrement ses détracteurs, nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Et ce n’est pas demain la veille que nous roulerons en sécurité sur cette route du littoral dont le début de chantier, fin de 2014, aura « boosté » la campagne des régionales de 2015 en faveur de Didier Robert. A l’inverse, la situation cauchemardesque dans laquelle se trouve aujourd’hui ce chantier pourrait très bien sonner en 2021 la fin de règne du président Robert à la pyramide inversée. Il ne lui reste plus qu’à prier pour qu’avant la fin incertaine de ce chantier, un morceau de « cap » ne se mette pas à « débouler » de la falaise sur l’actuelle voie de circulation entre le Nord et l’Ouest. Il serait alors contraint de boucler définitivement ses valises et disparaître du paysage politique local. Fort heureusement pour lui, nous n’en sommes pas là.

Didier Robert à Saint-Denis avec l’union des dinosaures

 Raison pour laquelle sans doute, il se prépare pour les municipales à Saint-Denis. Où ses hommes, employés de Région dont l’ancien directeur de cabinet Vincent Bègue, qu’il a envoyés sur le terrain dionysien, préparent activement un grand pique-nique (ou une action caritative, appelez ça comme vous voulez). C’est prévu pour le dimanche 15 décembre prochain, à la Trinité. L’objectif officiel étant de réunir un maximum de personnes, de procéder à une collecte de jouets et de vêtements en faveur des enfants défavorisés pour Noël. Mais le Père Noël a bon dos. Ce pique-nique, c’est surtout pour prendre la température, pour tâter le terrain. Didier Robert sera évidemment présent, avec à ses côtés les élus de l’opposition municipale dionysienne dont Faouzia Vitry, la vice-présidente de Région qui a accompagné en début de semaine le président à Paris. Le but de cette mise en scène bien rodée sera pour Didier Robert de montrer qu’il est le candidat de « l’union de la droite et du centre » sur le chef-lieu en rassemblant les Victoria, Morel, Faouzia Vitry, Michel Lagourgue (les centristes d’En Marche) et même Farid Mangrolia (LREM). Le but aussi pour lui, c’est d’organiser, dans la foulée de ce pique-nique de la Trinité, une conférence de presse-meeting avec à ses côtés toute la bande de « dinosaures » (exceptée sans doute Nassimah Dindar, candidate elle aussi), histoire de s’afficher en candidat de l’union, pour contrer la sénatrice Dindar, « qui n’avait aucun leader politique à ses côtés lors de sa conférence de presse », note un partisan de Didier Robert.

Et c’est parce qu’il attend un retour des « dinosaures » (pourtant critiqués il y a deux ans) que Didier Robert a accepté de se rendre auprès de Joseph Sinimalé, dimanche dernier, à Saint-Paul et de taper, comme si de rien n’était, la converse avec Michel Fontaine (LR), Michel Dennemont (En Marche)… Il y avait aussi Jean-Paul Virapoullé, Jean-Luc Poudroux etc… La grande union des dinosaures qui n’empêche pas la candidature des hommes proches du président dans de nombreuses communes de l’île contre les maires dont il est censé soutenir. Un vrai manger cochon ! Tout en tapant dans le dos de Michel Fontaine, le président de Région soutiendra Imrhane Moullan et Jean-Gaël Anda à Saint-Pierre. Tout en promettant de faire barrage à Ratenon, il soutiendra Jeannick Atchappa contre Daniel Gonthier. A ce titre, je signale que nous avons reçu un communiqué d’Atchapa suite à l’édito de la semaine dernière. Ce dernier tient à préciser que Daniel Gonthier est bel et bien son adversaire et qu’il n’a pas du tout l’intention de faire alliance avec le maire sortant au deuxième tour. Autrement dit, s’il se présente contre Daniel Gonthier, c’est pour le battre. N’en déplaise à Didier Robert !

Pour en revenir à la stratégie électorale à la veille des municipales de 2020 qui conditionneront à coup sûr les départementales et régionales de 2021, il est dit que Didier Robert n’a pas d’autre choix que de rentrer dans les rangs. Paris y veille scrupuleusement. Paris qui pense aussi (déjà) à 2022 (présidentielles et législatives) n’a pas envie de perdre Saint-Paul, la Région et le Département, et souhaite gagner Saint-Denis, la plus grande ville de l’Outre-mer. Si la droite et le centre continuent à s’entredéchirer pour des problèmes de personne et d’égo sur-dimensionné, la gauche PS-PLR-FLI-PCR-EELV n’en fera qu’une bouchée de cette « droite la plus conne du monde ». Donc par rapport aux affaires judiciaires qui le « guettent », et à la demande pressante de Paris, Didier Robert n’a pas d’autre choix de faire risette aux « dinosaures ». Pour ne pas complètement perdre la face, il aurait quand même négocié la place de chef de file de cette fameuse union sur Saint-Denis face à Nassimah Dindar. Laquelle tiendra son premier meeting de lancement de campagne demain, à 15 heures, salle Candin à Saint-Denis. On verra quels seront les ténors présents !

Nous reviendrons très prochainement sur toutes les autres candidatures dans les différentes communes de l’île. A noter tout de même celle de Yoland Velleyen, l’actuel 1er adjoint de Joseph Sinimalé, ce dimanche 8 décembre. Comme quoi, le maire sortant réussit à faire l’union des dinosaures autour de lui, mais n’arrive pas à rassembler ses propres adjoints (Velleyen, Marouvin, Gangama… sans oublier sa propre fille, Sandra). La politique a ses raisons que la raison (et surtout la cohérence) ignore !

Y.M.

([email protected])

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

48
Poster un Commentaire

avatar
26 Comment threads
22 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
21 Comment authors
AnoUn journaliste en herbejfhPardonaliSegnerRime Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le fiasco continue
Invité
Le fiasco continue

Faire construire 2 murs pour 30 millions et les détruire pour 30 millions. Total 60 millions que les con ribuables vont payer ?

On marche sur la tête à la Reunion.

Dans le mur
Invité
Dans le mur

Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.
[ Isaac Newton ]

Galerie d’art
Invité
Galerie d’art

Quand les pistoles ne sortent pas de ta poche, tout est possible même la connerie humaine !

Jirpapiercul
Invité
Jirpapiercul

30 millions d’euros pour faire le mur,
30 millions pour le casser,
30 millions pour casser l’ancienne route du littoral

Total 90 millions……..

Sonia
Invité
Sonia

Pour faire court la région Didier Robert ou autres n’ont jamais dit à ces transporteurs d’acheter d’aussi gros camions de s’endetter. Cette route il y a bien un début et une fin de chantier. Je crois que les transporteurs utilisent la région pour coupable de leurs conneries

Simple ou simpliste
Invité
Simple ou simpliste

Oui c’est un peu court.
Ce n’est pas ausi simple que cela.

gueenec
Invité
gueenec

Bien vu! Pas de contrats pas de commandes et ils achètent des véhicules haut de GAMMES sur des quand dira t’on Je me demande si ces patrons transporteur sont titulaire de l’ATTESTATION DE CAPACITE de transporteur

PardonaliSegner
Invité
PardonaliSegner

Quand bondieu a distribué l’intelligence tu as couru karté sans chercher à savoir s’il fallait prendre ou pas.
Aujourd’hui, on te demande malgré tout simplement d’être un peu moins bête.
À moins que tu ne penses vraiment que des brouettes étaient suffisantes pou charroye les millions de tonnes de galets.

Nounours
Invité
Nounours

Se moquer des dinausaures en espérant les virer et quelques mois après leur faire risette.

O ne voit cela que dans les dessins animés ?

Agnès claire
Invité
Agnès claire

Là besoin dinosaures et faire faux cul pour continuer mange la bonne soupe au foie gras quand i aime le pouvoir et l’argent , avec le diable on s’associe

Au total 2 milliards pour un cauchemar
Invité
Au total 2 milliards pour un cauchemar

Au total 2 milliards pour une.moitie la route que la presse nationale juge comme un cauchemar (cf article du monde)

On n’est plus à 50 millions près ni à une affaire judiciaire près : 5 au total.

Qui paie ?

Clain dégoûté
Invité
Clain dégoûté

Rode SOFÈR caravane lu va di à zot toute

Marie
Invité
Marie

On aura toujours des voleurs pour remplir leurs poches, réfléchi bien avant d aller voter, arrête mettre les mêmes dinosaures en place surtout sur saint Paul.

babouk974
Invité
babouk974

Mort de rire “ici a freedom on évoque tous les sujets” !!! sauf ceux qui concernent Michel Fontaine dont tous les journaux nationaux ont parlé, concernant la plainte pour favoritisme qui a été déposé pour le scandale du multiplex de Pierrefonds vendu pour une bouché de pain à son ami Etheve…

Babacool
Invité
Babacool

Utiliser les enfants défavorisés pour annoncer sa candidature à Saint-Denis ! Une idée abjecte digne d’un personnage abject ! Le président de Région ne recule devant rien ! C’est à vomir !

VIRAPIN
Invité
VIRAPIN

Pique nique partage dimanche allons mangé son manger après nou vot Nassima

Presse nationale
Invité
Presse nationale

Liberation et le Monde ont écrit un papaier sur les nombreuses difficultés de la NRL.

Bientôt.Mediapart ? Avec les affaires en cours ? Ou à classer ? Quel lobby en marche ?

Cela ne fait que commencer.

Dinarobin Mauritius
Invité
Dinarobin Mauritius

I sa fini très mal zistoire la NRL écoutez moi très mal

Pique nique cauchemardesque le 15 décembre.
Invité
Pique nique cauchemardesque le 15 décembre.

Pique nique le 15 à la trinité :

– jouets recyclés pour enfants pauvres
– champagne et petits à la pyramide fissurée pournle gratin, c’est entre soi.

Protocole 5eme étage
Invité
Protocole 5eme étage

Pique nique c’est le 14 décembre – LANCEMENT de candidature le 15 décembre. On fera les photos pour vous freedom des voitures de fonction qui circulent- qui livrent- qui installent – Nous agents / cadres/ contrats d’avenir region nous surveillerons de près Le manège

Triste programme
Invité
Triste programme

Pique nique pour les pauvres ?

Voyages en 1ere classe ? Pour qui ?

Contrepèterie
Invité
Contrepèterie

Pour les pauvres des nouilles encore !
Et pour les riches, des…

Lux
Invité
Lux

Pas invité à zot exposition dan’ saint zilles ? Barbouillages étaient au menu ! Néna foto ek film si zot i vé

VITAL
Invité
VITAL

Air austral et ses agents d’escale / chef de cabine connaissent tous les voyages en 1ere classes, les appels et mails désagréables du ti chipec, les exigences de l’autre…. à t’elle encore le droit de voyager toutes les semaines sachant qu’elle ne fait plus partie du cabinet region? Les photos et éléments vont sont envoyés en lettre recommandés avec accusé de réception monsieur Monrouge . Les contribuables ne sont pas d’accord de ses abus pour cette personne profiteuse de l’argent publique

C'est cuit
Invité
C'est cuit

Meme les petites mains de la Region n’y croient plus.
Pour plusieurs raisons en.plus.

Les CDD vont rester en CDD jusqu’en 2022. Les employés neutres politiquement les regarde de travers. Sans.oublier la CRC, la presse, la NRL un mirage ….

Koo2gle
Invité
Koo2gle

Un pique-nique caritatif !
Et pourquoi pas le Télécon ?
Au secours, ils sont devenus fous à la Région.

Jirpapiercul
Invité
Jirpapiercul

Il faut un DidierThon seule zafer ki peu sove a li

Ah ! Les cons !
Invité
Ah ! Les cons !

Et qui c’est les cons qui ont voté Robert ?
Et les cons qui ont voté Macron ? (tiens, ça rime…)

Rime
Invité
Rime

Une rime pauvre ! Comme tout ce que touche Macron.

Paillette
Invité
Paillette

OKILE LO SOFFEUR LO PRESIDENT ? OKILE LI? RODE À LU FREEDOM !

Alerte disparition
Invité
Alerte disparition

Ou est le sofer ?

A Cilaos ?

En metropole ?

Fleur de Lys
Invité
Fleur de Lys

Tout de France- tour d’Europe- Tour du monde- il a du pognon les gars

Panier de crabes
Invité
Panier de crabes

L’union.des dinausaures est un panier de crabes.
Des couteaux 2 lames comme dit creoles.

Black friday et NRL
Invité
Black friday et NRL

L’histoire retiendra qu’avec 2 milliards d’euros on fait une moitie la route a la Réunion.

Heureusement ce n’était pas 1/4 de route. Le coût aurait été…. 4 milliards ?

Australia
Invité
Australia

Mi pisse dans mon cilotte pou rit –

roro 61
Invité
roro 61

NRL : La Région de Didier Robert va droit dans « les murs » ? non ce sont les réunionnais qui se sont mis des œillères et qui vont droit dans le mur . Eux qui vont payer la facture et leurs enfants et petits enfants , la région paye avec votre fric sa gabegie financière , la faute à vous qui élisez des incapables .

Noé
Invité
Noé

Heureusement qu’il y a des airbags pour protéger tout le monde ! Vive la NRL !

noe
Invité
noe

La vie m’a appris que ceux et celles qui sont tj négatifs , glandouillent toute la journée et ne paient rien en impôts !

roro 61
Invité
roro 61

Noe ce que vous dites est vrai , mais certains qui sont négatifs comme moi ont travaillés et cotisés 168 trimestres , et ont droit de manifester leur mécontentement . Car je suis imposable sur ma pension de retraité et paye tous les impots sauf celui de la fortune et n’a jamais rien attendu de l’état providence , vous avez droit à la parole comme nous toutes et tous , mais en respectant les autres .

Il va dans le mur
Invité
Il va dans le mur

Il va dans le mur, parce qu’il met 15 millions dans le mur liberté à tout faire, on sécurisé la route, mais pas les automobilites, la galère bientôt ⛈️⚡

NRL FIASCO
Invité
NRL FIASCO

La NRL c’est pour des tours de passe-passe
Il fallait prévoir que c’était pas possible de réaliser une pareille et que si on avait écouter un très ancien maire du port qui avait dit de faire un tunnel du Nord à l’ouest la réunion ne serait pas endetté à bon entendeur Fiasco d’argent du petit malheureux qui n’arrive plus à joindre les deux bout

Pro no stick
Invité
Pro no stick

Mais qu’ils sont cons.. Tous. Et toutes. Sans exception.

Pat
Invité
Pat

Allô Yves, Allô Thierry. ..l’éditorial vérité, l’émission vérité. .. [email protected] les clowns de service. … Progressez un peu t… inspirez vous des journalistes de métropole t. .. vous ne faites que des chiens écrasés. … journalistiquement parlant….

Zavoca marron
Invité
Zavoca marron

Quand les personnes présentes en novembre 2013 dans la salle de l’Assemblée plénière (qu’on aime appeller hémicycle : demi-cercle, comme l’est notre Assemblée nationale ; mais celle de la pyramide inversée n’a pas cette ressemblance géométrique !), notamment les jeunes étudiants, ont applaudi à la séance de Com organisée par l’exécutif régional, je me suis dis dans mon for intérieur : pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce pourquoi ils le font…

grand matin
Invité
grand matin

Tout ce que je sais, dans cette histoire, car c’en est devenu une, personne ne sera magicien… (pour “faire” pousser des blocs d’une certaine masse volumique : il faut quelques millions d’années, à l’échelle d’une vie humaine : c’est infinitésimal.)

jfh
Invité
jfh

Comment l’état peut cautionner toutes ces aberrations ? Elle est autant complice !!!! foutais moi ce département sous tutelle de la cours des comptes !!! Et que MEDIAPART révèle au grand jour l’incompétence de ces hommes politiques .

Un journaliste en herbe
Invité
Un journaliste en herbe

Bonjour mr Monrouge, je ne suis pas un grand admirateur non plus de Mr robert. Malheuresement le fait de profité du pouvoir et de l’argent publique tous les politiques élus le font, d’autres plus gros doigt que d’autres et à un degré plus ou moins élevés. Et ça c’est la gangraine qui touche la vie politique en général. Mr annette et ces adjoint se font aussi de jolie cadeau, Mme dindar en a fait de mème. Les vieux dinosaure sont venu se reservir lors de cet derniere mandature. Mr Maillot et le groupe Elan se partage un beau gateau à… Lire la suite »

Ano
Invité
Ano

Toutes ces fautes d’orthographe pour un journaliste en herbe!!