NRL : le président de Région demande aux transporteurs « d’arrête écoute la presse »

dans Edito de Yves Montrouge/Politique

Laquelle ? La libre ou la « subventionnée » » ? Il n’a pas précisé. J’y reviendrai. Pour ne pas déroger à la règle en cette période de campagne électorale des municipales, on va commencer par la politique. Non pas pour vous relater des conférences de presse, multiples ces temps ci, qui fleurissent comme les flamboyants ou « chargent » à l’instar des letchis, ni pour s’attarder sur les vieilles affaires qui, en cette période, ressortent des tiroirs poussiéreux, comme par hasard – Maison Moutien Canabady et financement de l’OMJ à Saint-André et passes d’armes entre Virapoullé et Bédier – mais plus pour observer le folklore et les unions de façade.

Mais si vous permettez – ça reste de la politique – je voudrais attirer votre attention sur la vente de l’hôpital Gabriel Martin à Saint-Paul. « Un scandale », une « catastrophe »… Claude Moutou-Allaguin, élu de l’équipe municipale saint-pauloise, appartenant à la majorité de Joseph Sinimalé, ne trouve plus ses mots.

Il tient une conférence de presse ce matin, sur le parvis, face à l’église pour crier sa colère. Le maire a signé une délibération autorisant la vente de cet établissement de santé public indépendant du CHU, géré par une direction commune CHOR (Centre hospitalier Ouest Réunion) et EPSMR, à un promoteur immobilier privé : près de 18 000 m2 de terrains en plein centre-ville. Le bâtiment de l’ancien hôpital sera démoli et le terrain sera parcellisé pour y être vendu. La bonne affaire pour le promoteur immobilier. Claude Moutou-Allaguin a pendant longtemps plaidé auprès de son maire pour que cet hôpital – anciennement propriété de la commune avant qu’elle ne soit « donné » à l’hôpital public via un décret de 1963 qui l’a transformé en centre hospitalier – devienne en Institut de formation pour les jeunes de La Réunion se préparant aux métiers sociaux, médicaux et paramédicaux. Cet hôpital a été plusieurs fois rénové, toutes les chambres sont climatisées. Il va être rasé dans le cadre d’un business fructueux pour l’acquéreur et le vendeur.

« Et la municipalité dans tout cela, et les Saint-Paulois ? », se demande l’élu Saint-Paulois, qui se dit « malheureux ». Lequel déplore par ailleurs qu’une grande superficie au niveau de Plateau Caillou va bientôt accueillir une grande surface et plusieurs commerces appartenant à un grand groupe déjà bien implanté dans l’île et qui a défrayé récemment la chronique en matière de monopole commercial car ce groupe possède plusieurs enseignes. Là encore, nombreux sont les élus qui auraient préféré voir sortir de terre des hôtels surtout dans une région si bien située afin de développer le tourisme, créateur d’activités et de richesse. Mais le maire « a ses raisons que la raison ignore », disent-ils.

Didier Robert, le « Père Noël » de la presse locale ?

C’est aussi de la politique ? A trois mois des municipales et un peu plus d’un an des prochaines régionales, le président de Région a sorti de sa hotte des millions de cadeaux en faveur du JIR ( plus d’un million d’euros), du Quotidien (1,2 M€) et de Zinfos 974 (320 000 €). Nous vous l’annoncions mercredi matin. Des titres sous contrôle ? Evidemment ! Notamment les papiers politiques. Les journalistes ne s’en cachent pas. Sur le terrain, ils le disent à qui veut l’entendre. Certains articles sont maintenant censurés. Sans compter que ces médias font la sourde oreille à certaines affaires, fussent-elles scandaleuses. La liberté de la presse en prend donc un sérieux coup. Comme le dit si bien et souvent un éditorialiste de la place aux journalistes de sa rédaction : « ce n’est pas la liberté de la presse qui vous remplit le ventre ». Il a raison.

Tout est une question de choix dans la vie : mourir debout ou vivre couché ! Dans le deuxième cas, il faut aussi savoir faire profil bas, rester humble et ne pas s’ériger en donneur de leçons ou en justicier. Il faut assumer publiquement son « embrigadement » et ne pas se targuer d’indépendant dans ses écrits. Il faut assumer sans honte son statut de « nervis » de la presse.

Je voudrais rapidement revenir sur le cas de « Zinfos 974 » site de mon ami Pierrot (qui aime bien me donner des leçons d’économie). Dans le dossier présenté devant la commission permanente de la Région, mardi dernier, il est écrit que cette aide de 320 000 € (160 000 € de subvention et 160 000 € de prêt à taux zéro) est accordé au site internet de Pierrot Dupuy parce qu’il est confronté à des problèmes de trésorerie. En clair, parce que son « BFR » (Besoin en fonds de roulement) est négatif. C’est bizarre, car j’ai effectué une rapide recherche sur Google et j’ai vu « qu’ BFR négatif signifie que l’entreprise est en bonne santé financière et dispose de suffisamment d’argent pour être capable d’honorer ses dettes de court terme ». Il est encore écrit que « le besoin en fonds de roulement doit de préférence être négatif ». Une erreur d’écriture sans doute dans le dossier de présentation réalisé par la Région ! Autre élément qui m’échappe : le patron de « Zinfos » écrit souvent qu’il a investi son argent personnel dans ce site, qu’il a été même contraint parfois de vendre une partie de l’héritage familial pour renflouer les caisses de son entreprise déficitaire en raison de nombreuses charges à payer, mais c’est bizarre là encore, car à aucun moment son nom ne figure parmi tous les actionnaires mentionnés dans le dossier de présentation. Et ils sont quand même quelques uns, et pas des vendeurs de pistaches ! Ce qui m’interpelle encore, c’est que la Région est très généreuse vis-à-vis de certains médias confrontés à de grosses difficultés financières mais dans le même temps les patrons desdits médias continuent à développer d’autres activités (logements, hôtels, commerces…) par ailleurs ! Mais Pierrot a raison : je ne suis pas un expert économique. Ce qui m’interpelle aussi, c’est que ces médias sont soit disant dans la panade mais leur DG et autres responsables continuent à mener la belle vie, à se verser des salaires avec plusieurs zéros et ils ne donnent pas du tout l’impression de se serrer la ceinture, d’être à la rue. Ils sont bien portants et ça se voit !

Plusieurs milliers de personnes attendues au « pique-nique partage » de la Trinité : paré pour kosé ?

Politique encore. L’événement politique de cette semaine sera bien entendu le grand « pique nique partage » ou la grand-messe que préparent depuis des semaines certains élus et employés de la Région. En étroite collaboration avec de nombreuses associations financées par la collectivité régionale. Les membres de certaines de ces associations ne le cachent pas sur le terrain. Ils en parlent librement. Il est même dit que les repas – pas tous – seront payés. Certains membres du cabinet de la collectivité mettent vraiment le paquet pour que ce rendez-vous politique soit un réel succès. Au début, il était question d’un pique nique caritatif ayant pour but de collecter des jouets et vêtements pour les plus démunis. Mais c’était trop risqué et cela aurait pu en dissuader plus d’un. L’action humanitaire s’est vite transformée en « rencontre dionysienne, pique nique partage citoyen » répondant au doux nom de « Paré pour kozé ».

Ce sera ce dimanche 15 à partir de 10 heures à la Trinité à Saint-Denis. Sur l’invitation qui a été distribuée, Didier Robert s’est fendu de quelques lignes du genre « je crois à la nécessité de continuer à rassembler pour construire le Saint-Denis de demain sur un socle commun de solidarité, de valorisation des talents et de respect mutuel. Paré pour Kosé ? ». Alors paré pas paré ?

En tout cas, les associations subventionnées ou encore celles dont les dettes de plusieurs centaines de milliers d’euros ont été effacées par la Région y mettent du cœur à l’ouvrage. Si le rassemblement devait se transformer en un fiasco, ce ne sera pas de leur faute.

Mais que leurs responsables dorment tranquille, il devrait y avoir du monde. Peut-être pas les 5000 personnes attendues, mais au moins 2000, dit-on. Un pique-nique pour en mettre plein la vue, même si la majorité des pique-niqueurs ne viendront pas du chef-lieu. Ce n’est pas le but. C’est l’effet de masse qui est escompté. Tout est dans la com’, la parade. Le mot d’ordre donné : faire mieux par rapport à tout ce qui a été fait jusqu’ici chez les autres candidats. Chez Nassimah Dindar par exemple, pour ne citer qu’elle. La sénatrice n’a réunit aucun ténor à ses côtés samedi dernier lors de son meeting de lancement de campagne, salle Candin. Choix volontaire ou a-t-elle été boycottée ? « Volontaire », répond son entourage, qui explique qu’il n’était pas possible de réunir tous les leaders en même temps à cette date en fonction de l’emploi du temps de chacun ». D’où la décision de Nassimah Dindar de lancer sa campagne uniquement avec son équipe dionysienne et ses quelques centaines de militants du chef-lieu, sans les ténors de la droite et du centre à l’échelon départemental. Sans compter que la veille, Cyrille Melchior, président du Département, avait fait un malaise en raison d’un surménage. L’entourage de la sénatrice promet un autre meeting avec tous les « grands chefs ».

Didier Robert, lui, ne veut surtout pas rater ce rendez-vous du dimanche 15 décembre. Ses services y veillent comme le lait sur le feu. Le président a besoin de redorer son image aquelque peu écornée suite à la « com’ fiasco » du nouveau dispositif 2020 de la continuité territoriale.

Détournement d’argent public au service continuité territoriale : à qui profite le crime ?

Raté, complètement ! Le président attendait ce moment avec impatience, celui de la présentation du nouveau dispositif. La continuité, c’est son dada, son bébé, le fleuron même de sa politique régionale, après la NRL qui, malheureusement, va cahin-caha. Le président avait prévu de présenter, lui même, en personne, assisté de sa vice-présidente, la nouvelle campagne du dispositif de la continuité territoriale. Le rendez-vous avait été fixé longtemps à l’avance pour le mardi 10 décembre. Sauf que deux jours avant, le dimanche 8 décembre, nous dévoilions la réunion ayant eu lieu le vendredi 6 décembre dans le service Continuité territoriale. Réunion animée par Clément Padre, responsable juridique de la Région, Jacques Blard, directeur par intérim du service Continuité territoriale, Patrice Bertile, DGA et Cécile Affejee, nouvelle directrice à compter du 1er janvier 2020. Les animateurs de la réunion demandent aux 70 employés présents de se la fermer impérativement sous peine de sanction, de ne surtout pas ébruiter les dysfonctionnements constatés lors d’une enquête menée en interne et de la décision de la pyramide d’avoir saisi la justice concernant les détournements d’argent. Aucun mot avant la prise de parole du président le mardi suivant, lequel va expliquer à la population la suppression des remboursements au profit uniquement des « bons » de voyage sans évidemment faire allusion aux détournements.

L’opération Com’ que les services avaient imaginée a tourné en eau de boudin. Tout a foiré. L’affaire a été « balancée » sur la place publique. Certains employés ont ras-le-bol de voir la hiérarchie « couvrir » les malfrats. Cette affaire de détournement était connue, dit-on, depuis plusieurs mois déjà. Des signalements avaient été faits à la hiérarchie en interne. Rien ! Aucune sanction. Il aura fallu attendre le rapport de la Chambre régionale des comptes pour que la Région commence à « se bouger » le popotin . Et Il aura fallu attendre que le dossier fasse la Une de freedom.fr un dimanche matin pour que le président réagisse via un communiqué dans l’après-midi même en annonçant la mise à pied de trois agents. Des agents embauchés par qui ? Certains disent qu’ils étaient proches du cabinet de la pyramide. Ils ont d’autres membres de leur famille qui bossent au sein de la collectivité. Ils menaient grand train de vie. Ils s’absentaient régulièrement. L’un d’eux avait été viré du Département il y a environ deux ans pour avoir eu la main un tantinet légère sur l’argent. Qui a pu leur donner les codes de validation et leur confier le pouvoir de payer sans aucun contrôle des dossiers de la continuité alors qu’il existe au sein de ce service des agents sérieux et dont l’ancienneté au sein de la pyramide remonte à plus de dix ans ? Pourquoi avoir confié des responsabilités aussi lourdes – celles de manipuler des sommes d’argent énormes – à des nouveaux venus, le plus souvent titulaires d’un « Bac-5 » ? Combien d’agents ont pu profiter du système consistant à monter de faux dossiers de continuité territoriale (notamment dans le sens Réunion-Métropole) payés sur des RIB qui n’avaient rien à voir avec ceux des vrais voyageurs ? Il est dit que le préjudice pourrait atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros, vrai ou faux ? L’enquête le précisera. Le parquet ne semble pas être très pressé pour l’instant, comme pour toutes les autres affaires concernant la Région.

Il va sans dire que ce n’est pas comme cela que Didier Robert va pouvoir inciter l’Etat à financer une partie de ce dispositif. C’est plutôt mal barré ! Y compris du côté du ministère de l’Outre-mer où Annick Girardin a dû suivre avec beaucoup d’attention cette affaire de détournement d’argent révélée par freedom.fr. Elle n’a pas dû oublier que le président de Région demandé sa tête au Président de la République lors de la venue de ce dernier dans l’île, fin septembre dernier. Le ministère de l’Outre-mer veille au grain. Il le fera d’autant plus qu’un général de gendarmerie vient d’être nommé à la direction du cabinet (voir notre photo).

Le général Xavier Ducept, 53 ans, qui a commandé un millier de militaires dans notre île d’août 2017 à décembre 2019. Un général qui est au courant de tous les gros dossiers litigieux de la Réunion, y compris ceux des principales collectivités de l’île dont certains ont donné lieu à d’importantes investigations et d’enquêtes judiciaires, toujours en cours d’ailleurs.

Pour revenir à la conférence de presse de présentation du dispositif 2020, Didier Robert, compte-tenu de tout ce qui s’est passé, a finalement botté en touche le Jour J, en envoyant au charbon sa vice-présidente déléguée à la mobilité, Yolaine Costes, ainsi que Jacques Blard et Cécile Affejee, qui en a profité pour rappeler qu’elle était bien « une administrative, attachée principale, rattachée au cabinet et non une collaboratrice de cabinet ». Raison pour laquelle, elle a été choisie pour reprendre en main le service Continuité territoriale.

NRL : Didier Robert demande aux transporteurs de « ne pas s’énerver »

 J’en arrive maintenant à la réunion qui s’est déroulée, hier après-midi, aux environs de 16 heures, à la pyramide inversée entre les transporteurs (une soixantaine ayant effectué le déplacement) et le président de Région, accompagné de l’élu Dominique Fournel, du DGS Mohamed Ahmed et du directeur de cabinet Jean-René Dreinaza. Une réunion qui s’est tenue dans une ambiance un peu tendue au début mais, vite faite, le président a trouvé les mots d’apaisement. En substances, il a dit aux transporteurs plutôt remontés car inquiets pour l’avenir du chantier de ne pas s’affoler, expliquant qu’il restait maître de la situation, qu’il n’y avait pas lieu de s’énerver et qu’il ne fallait surtout pas écouter la presse. En clair, l’histoire des deux murs de chaque côté de l’actuel chantier de la route Digue, celle des caissons ou encore de la résiliation du marché MT 5.2 (route Digue de la Grande Chaloupe à la Possession), ne serait presque que du pipeau. Presque…

En fait, le président a informé les transporteurs que la résiliation n’était pas définitive et que le délai limite pour une décision finale entre le maître d’ouvrage et le Groupement NRL était fixé au 27 janvier prochain. Les discussions sont toujours en cours. Didier Robert s’est voulu rassurant. Il a rappelé aux transporteurs qu’il déployait tous ses efforts pour que le chantier de la NRL puisse se poursuivre et s’achever conformément aux engagements qu’il a pris devant la population en 2010, puis en 2015. Il s’est dit conscient des enjeux pour les transporteurs, pour la Réunion d’un point de vue économique. Sans oublier surtout les enjeux politiques pour lui. Ne pas finir la NRL reviendrait à se tirer une balle dans le pied et plomber sa carrière politique. Ce qui ne figure pas du tout à son programme ! Donc, Didier Robert a demandé aux transporteurs de rester zen et leur a clairement annoncé qu’il a « un plan A » et « un plan B ».

Le plan A : poursuivre le chantier après discussion avec le Groupement qui, faute de carrières, voulait tout arrêter et se faire indemniser. Or, les travaux ne sont pas terminés. Pas question pour la Région de payer des travaux non terminés. D’où les négociations sous la houlette de l’Etat. Une réunion est prévue aujourd’hui à Paris. Le budget est là, le marché est passé, le Groupement doit terminer le chantier et s’il y a un surcoût on verra avec l’Etat comment le payer en restant dans le cadre juridique en vigueur. L’exemple de la Route des Tamarins réalisée sous Vergès a été donné : le chantier a démarré pour un montant de 650 millions d’euros, il a terminé avec un coût final de 1,2 milliard d’euros. Sauf que le Groupement peut estimer que, faute de roches massives et de carrières, il travaille à perte et préfère arrêter en demandant à la Région de l’indemniser pour avoir été bans l’incapacité de livrer le matériau comme prévu. Mais Didier Robert ne peut pas tout assumer. Il estime ne pas être entièrement responsable d’une telle situation.

En effet, si la carrière de Bois-Blanc n’a pu être exploitée, c’est un peu aussi la faute à l’Etat et surtout à l’ancien préfet d’avoir trop tardé pour relancer le schéma départemental des carrières qui avait été retoqué une fois. Lequel préfet a été contraint de faire ses valises plus tôt que prévu…

Le « Plan B » consisterait à résilier l’actuel contrat du MT 5.2 et à relancer un marché en recourant à d’autres procédés – sans roches massives – pour finir malgré tout le chantier. Egis a eu pour mission d’étudier toutes les possibilités, y compris la technique des « caissons ». Au cas où… Mais quoi qu’il en soit, la route sera terminée et les transporteurs ne seront pas à la rue. Didier Robert a encore précisé à la plateforme qu’il disposait encore d’une marge de 2-3% sur le marché de 450 M€ correspondant au MT 5.1 (route digue en phase d’achèvement à l’entrée de Saint-Denis et à l’entrée de la Grande Chaloupe) qui, en attendant de trouver la solution adéquate, lui permettrait de donner une bouffée d’oxygène aux transporteurs en les faisant travailler.

En résumé, Didier Robert a dit aux transporteurs : « casse pas la tête, énerve pas, mi maîtrise la situation, faut pas non plus crier sur l’Etat qui met tout en œuvre pour trouver une solution car tout le monde est bien conscient des enjeux économiques et politiques (électoraux) de cette fameuse NRL ». Certes, il ne l’a pas dit tout à fait comme ça, mais c’est ce que les nombreux transporteurs ont retenu.

Avant de partir, ils ont même félicité le président de Région d’avoir mis en place le nouveau système de « bons » de voyage pour la continuité territoriale afin d’éviter les détournements d’argent des contribuables. Le président de la pyramide l’a pris comme un compliment. Et les deux parties se sont séparées dans le calme, la bonne humeur. Avec le sourire en prime. Que demande le peuple ! Les transporteurs, la presse, certaines associations… tout le monde il est beau, tout le monde il est content.

Ah, une petite dernière pour finir : au sortir de sa longue garde à vue, Richard Nirlo, le maire de Sainte-Marie, a posté sur les réseaux sociaux le message suivant : « plus fort que jamais, je vous donne rendez-vous demain soir (ndlr : ce vendredi soir) à 17h au gymnase sportif de Duparc (derrière Burger King) pour mon meeting de lancement de campagne, en présence de Jean-Louis Lagourgue, Didier Robert, Cyrille Melchior et Michel Fontaine. Venez nombreux, je compte sur votre mobilisation ». Elle est pas belle la vie… d’élu ?

Y.M.

([email protected])

48
Poster un Commentaire

avatar
25 Comment threads
23 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
18 Comment authors
Suspicions de malversationsLe 15 c'est barquetteRouge impair et passeSaucissemascarine62 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
La honte de la presse
Invité
La honte de la presse

Zinfo 974 ? Zinfo gros doigt et propagande en faveur de leur mécène Didier Robert (nos impots ceci dit). Depuis quelques temps, quand zinfo 974 sort un article, Didier Robert est toujours vu comme zorro (sic), on ne rigole. Le o de Zorro peut même être remplacé par une autre lettre. Et chaque article les internautes ne peuvent pas laisser de commentaires. Liberté d’expression ? Richard Nirlo n’a pas eu le même traitement de faveur. En tirant à boulet rouge sur Nirlo, on tente de faire oublier le fiasco de la NRL, les rapports catastrophiques de la CRC sur la… Lire la suite »

Christina
Invité
Christina

Freedom c’est le boss, on va passer le mot partout freedom- lé reste nou boycotte

Le 15 on vient avec le RIB ?
Invité
Le 15 on vient avec le RIB ?

Le 15 , on apporte le RIB ?
Pour la continuité territoriale.

Tu fais 1 voyage, on te rembourse 10 ?

Et on mène un grand train de vie avec l’impôt des contribuables Réunionnais.

Astrid carton
Invité
Astrid carton

Emmene aussi de faux papiers pour faire de faux dossiers , emmèné Rib matante- tonton- tatie- parrain- marraine- maitresse….

Tampon
Invité
Tampon

Et le sofer

Ô’coco
Invité
Ô’coco

SOFÈR sera pas là lu, lu fé lo tour du monde avec l’argent frais, l’argent l’o coco koi – SOFÈR bat karé dans bel caravane fé lo tour la France ek l’Europe ossi . SOFÈR la couru kan la presse la déboule devant son caze, lu la couru woui

Saucisse
Invité
Saucisse

Sofer la acheté un hôtel a paris avec la duchesse

Question
Invité
Question

Qui fait de la lèche à la commune de st paul parce que sa fille travaille dans une sem ?

Matt
Invité
Matt

Bel article.
Pourquoi.n avez pas parlé du Maire Gilbert Annette ?
Le trou du pôle Ocean.
D après rapport chambre régionale des comptes (A lire sur internet), depuis 2014 à cause du retard la commune paie 1 million d euros de charges d intérêt.
Qui paye ça ? C est le contribuable.

BON
Invité
BON

Pourquoi ne parle t’on pas des salaires de la SPL des musées, du remboursement du trop perçu- des auditions – de la directrice qu’on a surélevé volontairement le salaire qui était l’épouse d’1 copain coquin – pourquoi monsieur Monrouge ? Pourquoi vous boycotter la SPL des musées régionaux? Pourquoi ?

Papus
Invité
Papus

Aucune commune mesure Monsieur le retard du démarrage du chantier de Pôle Océan est dû aux nombreux recours malveillants et politiques, on ne peut établir de permis de construire avant d’avoir épuisé tous les recours, à présent un seul attend d’être jugé en appel, GA n’est pas DR, il l’a largement démontré depuis qu’il est à la barre pour le bonheur de ses administrés

Mala
Invité
Mala

Bravo mr mont rouges seul journaliste sans langue de bois et non subventionè par la mafia pyramidale
Comme quoi meme sans largent des voleurs ont peu devoile la verite
Vive la liberte et vive freedom

Papus
Invité
Papus

Mala je confirme. heureusement qu’il reste encore des professionnels honnêtes et compétents comme Mr Montrouge, Imaz press, free dom, les deux titres toujours montrés du doigt ont perdu toute crédibilité, j’espère seulement que le Quotidien ne viendra pas grossir leur rang, le Quotidien a la possibilité de prendre cette manne. qui ne vient pas des poches de DR, c’est l’argent public et traiter comme aujourd’hui les affaires qui touchent DR et la Région, ce serait la seule façon de garder leur âme.

Domenjod
Invité
Domenjod

Le pique nique des 2000 bus , ça me rappelle quelque chose !

Mikael
Invité
Mikael

Payé par qui? Just pou rempli zot ventre ek bel steack zébus.

Vachealait
Invité
Vachealait

Pour cette affaire de l’hôpital de Saint-Paul, il serait interessant de savoir qui est le promoteur, et QUI a soufflé cette idée à l’oreille de Sinimalé.

Souvenez-vous, lors de sa visite il y a peu, Jupiter serait resté en tête à tête avec SINI dans une voiture (lu quelquepart dans la presse), ma main au feu que ce n’était pas pour lui demander la recette du rougail saucisse…

Quant au reste, le peu y mérite DOMENJOD,

Pour résumer
Invité
Pour résumer

La politique de didix ressemble à celle de Macron.

Et les medias subventionnés font du BFM TV.

” La voix de son maître “

ATCHY
Invité
ATCHY

Met’ bien lo nez FreedomOfficiel dand’ la continuité pa rien ke sa mem woui sa trouvé. Bana té o couran dopi longtan la cassiet esprès , l’ansien directeur té koné bonpé zaffair si zot té déranze sûreman. La bez a lu dan’ placar li té zène .

Delphine
Invité
Delphine

Des nouveaux agents en contrat d’avenir qui arrivent en dernier, des CDD, contractuels ont la main pour valider des dossiers avec des budgets de 50 millions d’euros, des passes droits: réfléchissez bien SI ce n’est pas voulu et souhaité car au final l’aval est donné par plus haut. Une observatrice heureuse ! ! !

Reunionnnite aigüe
Invité
Reunionnnite aigüe

Plan A : on continue avec le groupement pour terminer la route.

Plan B : on résilie et on refait un appel d’offres

Plan C : on se fou de nous ?

Plan X
Invité
Plan X

Plan X : tout le monde est baisé !

Partouze
Invité
Partouze

Baise pas trop car y dose dans la boisson après, y fane la poudre partou, y amarre bracelet rouge/ bleu/ orange/ marron/ , i baise sacron pou XMAN

Presse nationale en marche
Invité
Presse nationale en marche

La presse nationale a mis le doigt sur les difficultés (amateurisme ?) et le cauchemar de la NRL..

Liberation et le Monde.

Et ce n’est pas terminé.

Noé
Invité
Noé

La Presse est utile … c’est à nous de faire le choix d’y croire ou pas !

Roselyne
Invité
Roselyne

PLUS DE 5000 PERSONNES ATTENDUES PAR DIDIER ET CORINNE ROBERT … DES DIZAINES DE BUS RESERVES ET SURTOUT DES MILLIERS DE REPAS COMMANDES POUR GAGNER LES ZELECTIONS … DU COUP POUR LES COMPTES DE CAMPAGNE FAUT FAIRE DES PHOTOS …

Reponse
Invité
Reponse

Barquette pour les pauvres et le.petit peuple soumis.

Et

Champagne entre soi a la Region.

DUCAUX
Invité
DUCAUX

Caméra prêt # vidéo surveillance # enregistrement # renseignement généreux # i phone 11# ok# Nou Arriv’# Paré#

Roselyne
Invité
Roselyne

BEN OUI ILS VONT FINIR PAR COMPRENDRE QUE DIDIER ROBERTE EST UN MENTEUR …. ET LUI POURRIR SA CAMPAGNE DES MUNICIPALES POUR TROUVER UNE NOUVELLE COLLECTIVITES OU VIDER LES CAISSES ….

CIMETIÈRE MARIN ST PAUL
Invité
CIMETIÈRE MARIN ST PAUL

Lo trou même, là pas bon même – lo trou i dévire –

TYRANNOSAURES
Invité
TYRANNOSAURES

Merci messieurs les gendarmes d’avoir libérer Nirlo parce que cet après midi je pourrai voir les dinosaures à Sainte Marie.

97440
Invité
97440

Il.y a de nombreux cas Balkany a la Reunion

Voir la vérité
Invité
Voir la vérité

Mais que font les électeurs ! Tu vas surtout voir des complices soutenir et applaudir une bande de pieds nickelés. Leurs enfants , leurs familles seront fiers des personnes présentent à ces rassemblements de coquins , de rupins et de lupins . Que les escrocs se soutiennent entre eux , cela montre bien où se trouvent leurs intérêts. Les loups ne se mangent pas entre eux mais les poules sont capables de s’etriper ente elles.

Pas fier de mes parents .
Invité
Pas fier de mes parents .

A l’ école mon professeur m’apprend à être honnête , à ne pas voler , à respecter les biens publics , à garder ma dignité , de travailler pour mériter mon salaire . Voilà que mes parents vont applaudir des repris de justice , des mis en examen , des corrupteurs , des harceleurs , des détrousseurs du peuples, des abuseurs et profiteurs . Je ne suis pas fier de mes parents et mes copains me font comprendre qu’ils sont complices de ces escrocs . J’ai honte .

Esprit critique
Invité
Esprit critique

LoL

On n’a pas choisi ses ….

mascarine62
Invité
mascarine62

Pour une fois qu’il est dit que les enseignants font leur boulot !

Balance ton quoi
Invité
Balance ton quoi

L’homme du XXI ne doit plus rester soumis par respect pour nos ancêtres.

Miou974
Invité
Miou974

C pas Lui qui va verser des Millions à la Presse!
VIve la Région, vive les Traites du TramTrain!!!

Bien gras comme sardines Robert la boite
Invité
Bien gras comme sardines Robert la boite

Bien lui qui a enterré le tram train

Allons dire ''ÇA SUFFIT''
Invité
Allons dire ''ÇA SUFFIT''

Ôté créoles , pas besoin toué la peur retrouve un peu de dignité. Allons dire “‘ÇA SUFFIT ”. Quel exemple donnons nous à notre jeunesse, à nos enfants , à notre famille quand nous allons écouter, soutenir ,soutirer les vices et surtout applaudir des élus qui ont fréquenté les geôles , qui ont été mis en examen , qui ont été condamnés , qui ont détourné les fonds publics , qui vident les poches des contribuables, qui pillent les finances publiques, , qui sont accusés de recels, de favoritisme, de corruption à en allant faire allégeance à ces baiseurs de… Lire la suite »

roger
Invité
roger

Bravo Mr Montrouge pour votre papier , si cela dérange des gens c’est que vous etes à la botte de quelqu’un . Lorsqu’un employé ( employée ) dénonce les disfonctionnement souvent ce dernier en subit les conséquences , et résultat la gabegie continue de plus belle . Sur cette connerie de continuité les gens qui en ont vraiment besoin se retrouvent le bec dans l’eau , exemple mon cas :à quelques euros près je peux bénéficier des 450 € mais j’ai droit qu’à 300 € et malheur j’ai acheté mon billet le 5 décembre 2019 pour un voyage en début… Lire la suite »

Rien que la vérité
Invité
Rien que la vérité

Une collectivité locale s’administre librement, ce n’est pas moi qui le stipule mais le CGCT (article facile à retenir 1111.1, comme le dirait Estelle pour le Freedomillion: un un un un…). Cependant, pour permettre cette façon d’administrer, il est nécessaire d’avoir un conseil d’élus, sans quoi la condition ne serait pas réunie! Constitutionnellement parlant, les élections locales ont la qualification de SU (au sens de l’article 3 de notre Constitution voté par référendum en septembre 1958), ce qui interdit de séparer le corps électoral. Toutefois, ces élections (municipales, régionales, par exemple), se passent par liste (même pour le Département: maintenant… Lire la suite »

La pluie tombé
Invité
La pluie tombé

Devrais change le nom de edito “Edito de Didier robert” car sa parle que de lui alors il y a bien d’autre maire qui on fait pire ! Faut arrêter un moment donné. Toute les réunionnais ce plaint mais toute lé deboute devant portail la Region a 7h30 pour cherche le bon pour aller dor vos fesses en métropole faut arrêter être hypocrite svp !! Stop . La NRL trop cher trop ceci cela pareil pour la route tamarins aujourd’hui vos gros Q roule bien dessus faut arrêter un moment donné laisse le président region la fait son travail arrete… Lire la suite »

mascarine62
Invité
mascarine62

non mais il est en train de nous mettre le couteau sous la gorge avec la NRL !

La pluie tombé
Invité
La pluie tombé

Je crois pas non à quel moment vous avez fait un scandale pour la route tamarins ? Et rappeler moi mieux vaut une route ousa na le Roche tombe sur vos familles qu’une route pour éviter des mort

Tampon
Invité
Tampon

Faire pire ?

Non y a pas.

Rouge impair et passe
Invité
Rouge impair et passe

Tampon à été dans lz rouge de 2006 à 2010.

La region est dans le rouge : voir bilans de la CRC.

Et y veut aussi st denis dans le rouge ?

Le 15 c'est barquette
Invité
Le 15 c'est barquette

Le 15 c’est barquette.

Le soir c’est Champagne en petit comité.

Suspicions de malversations
Invité
Suspicions de malversations

Les élus de l’opposition évoquent ” des suspicions de malversations” dans la gestion :
– des.emplois verts
– et le versement d’indemnités au president de region.
– attribution d’une subvention régionale à un site internet.

Le procureur et la chambre des comptes ont été saisis.

On passe.de.5 a 8.affaires judiciaire ?