NRL : les transporteurs en colère demandent “une réunion d’urgence” à Didier Robert

dans Actualités/Infos Réunion

En cas de non réponse rapide, ils envisagent de bloquer très prochainement la pyramide inversée. Ils voulaient déjà le faire jeudi dernier, lors de la session plénière, avant de changer d’avis au dernier moment. Les transporteurs estiment que les engagements pris lors de la table ronde, le 18 octobre dernier, à la préfecture, n’ont pas tous été tenus.

Dans un courrier adressé jeudi dernier, 28 novembre, à Didier Robert (avec copie au préfet, au président du Département et à la déléguée générale de la FNTR nationale), les représentants de la plateforme locale Jean-Gaël Rivière (FNTR), Joël Mongin (FTOI), Didier Hoareau (OTI), Sandarsen Ritou (CTTR) et Jean Lagarrigue (CFDT) réclament une réunion “le plus rapidement possible” en présence de tous les partenaires afin de « sortir de la crise », suite à la table ronde qui avait été organisée 18 octobre dernier, juste avant la venue du Président de la République dans l’île. Les transporteurs qui se disent « inquiets » pour la suite du chantier de la NRL (Nouvelle Route du Littoral) ont aujourd’hui le sentiment de s’être fait « rouler dans la farine » uniquement pour que le chef de l’Etat puisse séjourner tranquillement dans le département. Ils estiment que les engagements pris sous l’égide du représentant de l’Etat, en octobre dernier à la préfecture, en présence de la Région, du Département, du groupement NRL (GTOI, SBTPC, VINCI Construction) sont aujourd’hui « dans l’impasse ».

Ils rappellent les quatre engagements pris à ce moment là :

  • L’objectif est de terminer le chantier de la NRL dans les délais les plus resserrés possible et à un coût acceptable pour le Maître d’Ouvrage (Région).
  • La réalisation de la digue de 2,7 km entre la Grane Chaloupe et la Possession, qui est la solution retenue, privilégiera les approvisionnements en ressources locales, incluant les andains et l’épierrage.
  • Un espace de travail réunissant le maître d’ouvrage et le groupement sera ouvert sous l’égide du Secrétaire d’Etat chargé des Transports pour étudier toutes les solutions et aboutir sous un mois à la meilleure solution opérationnelle. Les capacités financières et les contraintes juridiques du maître d’ouvrage seront prises en compte. Les propositions du groupement pour l’exécution du marché du MT 5.2 seront analysées. Le président du Département et les membres de la Plateforme seront régulièrement informés des avancées des discussions.
  • Le groupement mettra à profit ce délai pour continuer à organiser la poursuite du chantier en s’appuyant sur le comité de suivi des protocoles « andains » et « épierrage ». Dès la semaine prochaine, le groupement mobilisera 80 camions par jour pour l’avancement accéléré du lot MT 5.1 et la constitution d’un stock éventuel.

Le 23 octobre dernier, un ordre de service (OS 189) a été établi et approuvé entre le maître d’ouvrage et le groupement NRL. Cet ordre de service consistait à mettre une commande de prestation de transport d’andains dans la limite de 25 000 m3 et/ou pour une durée de quatre semaines à compter de la semaine 44, en vue de la constitution d’un stock sur la zone d’installations du chantier de la ZAP.

« Aujourd’hui, les engagements et les consignes cités dans l’OS 189 sont arrivés à échéance », constatent les transporteurs qui se retrouvent à nouveau dans une « posture fâcheuse ». En effet, expliquent-ils, « de cette fin de protocole stock, il en résulte une diminution brutale et une fréquence discontinue des commandes de prestations de transport sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral ».

Inquiets et surtout en colère car ne sachant ce que demain leur réserve, les transporteurs souhaitent au plus un entretien avec le président de Région afin de « faire le point sur la situation actuelle et sur les négociations entreprises depuis la signature du protocole stock entre la Région et le groupement NRL ». Ils veulent avoir une visibilité sur « l’ensemble des perspectives d’avenir concernant le bon achèvement du chantier » et « aboutir à un consensus de prolongation de l’OS 189 ».

Les transporteurs ne mâchent pas leurs mots : « nous aimerions attirer votre attention sur les tensions suscitées par ce chantier et notre colère grandissante. Nous devons impérativement trouver une solution de sortie de crise pour redonner une certaine forme de stabilité à notre cœur de métier ».

D’après nos informations, les transporteurs dont certains se sont endettés pour acheter des camions afin de pouvoir travailler sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral, sont remontés. « Nous n’avons plus rien à perdre », laissent-ils entendre. “On ne prendra pas les automobilistes, les travailleurs en otages. On bloquera là où se prennent les décisions”. A suivre !

Y.M.

 

27
Poster un Commentaire

avatar
20 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
19 Comment authors
PapangueR974VandaMalbaraise sin polCousin Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Nounours
Invité
Nounours

Nounours est occupé à préparer son prochain voyage pour bat carré dans l’avion en 1ere classe.

Lool
Invité
Lool

Hahahah

Sophie
Invité
Sophie

LOS ANGELES lé doss comme destination

Clain
Invité
Clain

Paris est magique

Cousin
Invité
Cousin

Et pourquoi pas domenjo pas cher nourri loger blanchi dorloter lol

Malbaraise sin pol
Invité
Malbaraise sin pol

Pas de copines à Domenjod !!!!! Ha ha ha Les femmes ça coûtent …. les jolies filles aussi ….

Pas la avec zot
Invité
Pas la avec zot

Le boug lé pas la avec zot et avec creoles.
Avec 5 affaires judiciaires, il est entrain de tout faire pour que toutes les affaires soient classées en faisant appel :
– lobby politique et clin d’oeil à larem
– lobby FM
– lobby bœufs a Madagascar

Noss
Invité
Noss

En sorte à zote jms content

Carrière ted@hotmail. Frtyhk
Invité
Carrière [email protected] Frtyhk

La cible est bien choisi mais trop tard .si cela aurait été possible on vous les aurait accordé je vous avez prévenu. Mieux encore sachez ce gouvernement sort de l’éthique se mouche et vous jette..Encore 4 mois pour que vous croyez encore ..

A zot tour aster
Invité
A zot tour aster

On a pris les Reunionnais pour des imbéciles. Il a fait illusion.

Maintenant au tour des transporteurs.

Nounours en marche
Invité
Nounours en marche

C’était à la journée pour ouverte à l’Epad hier à st paul qu’il fallait y aller.

Koo2gle
Invité
Koo2gle
noe
Invité
noe

Koi larive enkor ? Ils ne sont jamais contents ces gens … ils courent tj derrière le fric !

Zigzag
Invité
Zigzag

La dernière réunion avait servi a quoi ? A se faire berner? Et ils veulent encore discuter avec la région les pauvres…les transporteurs de galets demandant une réunion à une usine a parole qui s’envolent

Mat
Invité
Mat

Jolie jeux de dupes entre cols blancs, car ces pseudo “petits transporteurs” ne sont pas à plaindre loin de là. Après qu’ils défendent ce dont ils considèrent comme leur droit, bien entendu et même normal. Mais en espérant qu’ils ne prennent pas en OTAGE la population! Sachez messieurs, que le vrai ti créol lé pi couyon !

Jo974
Invité
Jo974

Le président de région ne doit pas garantir des chantiers aux transporteurs !! Les transporteurs fine arrive fonctionnaire kwé !!
Si la route est a l’arrêt aujourd’hui c’est à cause des transporteurs !!! Qu’ils arrête d’endetter tous les réunionnais pour se remplir les poches

Et oui
Invité
Et oui

Après la NRL ? Les gros bras qui paient pas zot dette..

Maria
Invité
Maria

Les transporteurs ont déjà eu assez.
C’est pas Didier Robert qui leur a dit d’acheter de gros gros camions. C’est leur fierté la faute ils aiment le luxe

Joseph
Invité
Joseph

Le mois dernier le président la région la dis que tout était réglé pour les transporteurs… linla roule a nou carri sou de riz …. Didier Robert chargeur de l’eau

974
Invité
974

Que les transporteurs arretent de critiquez didier robert.

Yvon
Invité
Yvon

Stop, stop, et stop ! si la NRL est à ce point la catastrophe du siècle, c’est parce que Didier Robert a dealer avec les camionneurs millionnaires qui ont roulé pour lui aux dernières régionales. S’il avait entreprit la réalisation de ce fiasco tout viaduc, la route serait livrée au pire fin 2020. Continuez à croire que vous êtes invincible avec vos bons de continuité et ordinateurs, continuez d’engraisser les Karou Paye et Monge 2… votre fin arrivera plus vite que vous ne le pensez.

Rhumeo
Invité
Rhumeo

Chauffeur camion en chemise grande manche et gourmette de Madagascar pour faire peur domoune le 5

Paillette
Invité
Paillette

SOFÈR oki lé ? SOFÈR caravane ? Trouve à lui monsieur Monrouge

Géraldine
Invité
Géraldine

C’est quoi ce bazar encore ? Y A PAS DE CRISE de transporteurs !!! La seule VRAIE CRISE est la CRISE REQUIN qui nous interdit d’aller dans l’océan. Ça c du SÉRIEUX !!! Bouffons de transporteurs, savent même pas nager !

Vanda
Invité
Vanda

Chauffeur portée disparue ( avis de recherche)

R974
Invité
R974

Ce que je trouve marrant c ‘est j ‘ai acheté des camions , c ‘est ton problème , je suis artisan j ‘achète un fourgon le promoteur , l ‘administration ne me donne plus de travail , l ‘huissier et le tribunal y déboule et c ‘est la faute de qui , c ‘est moi en tant que chef d ‘entreprise de voir et prévoir.

Papangue
Invité
Papangue

Messieurs les transporteurs. Quand on déjà chier dans les draps, ce n’est plus le moment de serrer les fesses disait ma maman. Vous auriez dû assurer vos arrières bien avant les promesses de Didier Robert.