NRL : les transporteurs préparent un nouveau blocage pour mercredi ?

6 min de lecture
29

Comme l’écrivait Yves Mont-Rouge dans l’édito de lundi dernier. « Rien ne va plus pour la NRL, et les transporteurs sont à la fois inquiets et en colère ». Pas plus tard que mercredi, une nouvelle réunion s’est déroulée au Port entre certains transporteurs de la plateforme syndicale et les représentants du groupement NRL.

Ces derniers ont clairement annoncé que le chantier, qui avait déjà stoppé ses activités durant une semaine récemment en prenant plus de galets, va de nouveau s’arrêter durant deux à trois semaines pour reprendre en novembre. Et ce sera ainsi jusqu’à la fin de l’année, voire grand maximum début de l’année prochaine.

Une situation qui inquiète les transporteurs. Lesquels dénoncent avec virulence ce « yoyo ». L’un d’eux a dit, hier, que « cela ne se passera pas comme ça. On nous prend pour des petits toutous, au garde-à-vous. Un peu comme si on devrait se tenir prêt avec nos camions et se mettre en action au premier coup de sifflet. Mais pendant ce temps qui paye nos chauffeurs lorsqu’ils ne travaillent pas. La Région, l’Etat, les hommes politiques, les autorités ne se rendent pas compte mais cette situation est vraiment difficile à gérer pour nous ».

« Importation de galets de Maurice : un hôtelier de l’Ouest détient toutes les autorisations »

Lors de la réunion du 4 octobre, certains transporteurs ont carrément menacé de bloquer les routes dès ce lundi. Mais une réunion a eu lieu au siège de la FNTR. Les dirigeants de la plateforme syndicale ont tenu une conférence de presse vendredi, pour annoncer leurs intentions. Ils devraient néanmoins prendre la décision finale en début de cette semaine.

« Juste après la réunion avec le groupement, nous nous sommes vus un instant. Nous hésitons entre un blocage de la Région, de la préfecture ou du chantier de la NRL carrément. D’autres transporteurs plaident pour une opération escargot ou une grève générale », expliquait un transporteur vendredi 4 octobre.

Ce même transporteur précise que le marché relatif au MT 6 (enrobée et raccordement du viaduc à hauteur de la Grande Chaloupe) a été déclaré infructueux récemment par la Région car il n’y a avait qu’un seul soumissionnaire. Le maître d’ouvrage devrait procéder à au moins deux lots pour faire jouer la concurrence.

« Et pourtant, il y a ce million de tonnes d’alluvions disponibles pour faire ce raccordement. Mais le marché a été déclaré infructueux », souligne un transporteur. Quel sera donc le mode d’action choisi par les transporteurs pour manifester leur colère. On devrait le savoir d’ici à demain matin. Rappelons que les transporteurs sont toujours opposés à toute importation de galets de Madagascar et de Maurice. Un hôtelier de l’Ouest détenteur de toutes les autorisations nécessaires pour importer des galets mauriciens dans l’île a bien essayé d’opérer, en vain ! « Pas question de tire mangé dans la bouche des Réunionnais pou aller donn’ mauriciens. Si cet homme d’affaires de l’Ouest trahit les siens, il aura très vite de nos nouvelles! », précisent les transporteurs.

Des perturbations seraient donc à prévoir dès aujourd’hui

Sur ce point, les transporteurs semblent divisés. Si Didier Hoarau de l’OTI se dit pour une action immédiate, du côté de la FNTR de Jean-Gaël Rivière et les autres syndicats, l’heure est plutôt à la négociation dans un premier temps. A suivre !

Les transporteurs reçus par Cyrille Melchior

Ce lundi 7 octobre, Cyrille Melchior a accepté de recevoir des responsables syndicaux des transporteurs à 10 heures, au Palais de la Source. Bien que le président du Département ne soit pas directement concerné par cette affaire, il a tout de même souhaité entendre les transporteurs en colère.

Ces derniers menacent notamment de nouvelles actions mercredi, sans retour du Président de la Région, mardi soir au plus tard.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



29 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox