NRL : manque de galets, arrêt du chantier… Y’a un truc qui cloche !

dans Actualités/Edito de Yves Montrouge/Infos Réunion/Politique

Allez, avant d’entrer dans le bal, petite mise en bouche politique, avec les municipales. Chaque jour, chaque semaine qui passe apporte son lot de candidatures. Candidates et candidats se déclarent. Preuve que la politique attire toujours quoiqu’en disent certains, certaines. Vendredi, c’était à Saint-Leu. S’il y en a une qui occupe l’espace médiatique, c’est bien la jeune Sandrine Lambert Mareuil, du mouvement « Kér Domoun ». Elle multiplie les invitations à la presse et les actions sur le terrain. L’on pensait au départ qu’elle se présentait, un peu comme l’avait fait avant elle, le jeune Aurélien Centon « ek lo ker », la main sur le cœur donc, de façon apolitique, mais tout compte fait, vendredi dernier, Sandrine Lambert Mareuil a publiquement affiché ses couleurs politiques, à savoir un mélange de « PLR » (Pour La Réunion) d’Huguette Bello et de « LFI » (La France Insoumise) de Jean-Hugues Ratenon, le député de La Réunion, élu dans la 5e circonscription.

Les deux leaders politiques se trouvaient à Saint-Leu pour entourer la jeune dame lors de sa conférence de presse. Ratenon-Bello, main dans la main avec Sandrine Lambert Mareuil… En revanche, on parle aussi d’une candidature possible de Paricia Profil, la conseillère régionale « PLR » à Bras-Panon où Jean-Hugues Ratenon est candidat. Comprenne qui pourra ! A Saint-Leu toujours, un autre jeune candidat s’est manifesté jusqu’ici via les réseaux sociaux. Lui n’a pas encore tenu de conférence de presse. Il s’agit de Karim Juhoor, un ingénieur de 28 ans, dont le grand-père était ouvrier à l’usine à Stella.

Une précision qui a son importance car dès la publication d’un article sur notre site freedom.fr, vendredi dernier, certains commentaires stigmatisaient « les Mauriciens qui viennent se présenter à Saint-Leu ». Dans l’Ouest encore, Vanessa Miranville, maire sortante de La Possession, a officiellement annoncé sa candidature, samedi après-midi devant des administrés-militants venus nombreux l’applaudir. « Ensamb toujours mieux ! » sera le slogan de campagne de « Vanessa Miranville 2020 ». La seule maire de l’île a présenté son « projet structurant et cohérent » pour sa commune mais aussi pour La Réunion, non pas pour un mandat de 6 ans, mais pour les 10-20 prochaines années.

Elle a de l’ambition Mme Miranville. C’est vrai qu’elle n’est que trentenaire. Ce qui est bien avec un meeting de la candidate Vanessa Miranville, c’est qu’elle incarne également l’animatrice, la danseuse et la chanteuse. Un one-women-show. Manifestement, le public présent a apprécié. Reste à savoir, si elle va confirmer dans l’urne, comme en 2014, quand elle avait rayé de la carte politique locale feu Roland Robert (qui était maire de cette commune de l’Ouest depuis 40 ans) et dont le fils Philippe tentera de reprendre le flambeau les 15 et 22 mars prochains. Toujours dans l’Ouest, au Port cette fois, Firose Gador se jette à l’eau. Elle sera candidate en 2020. Elle a tenu sa conférence de presse en fin de semaine dernière avec à ses côtés l’ancien maire communiste Jean-Yves Langenier et Elie Hoarau. Quid d’Huguette Bello qui, elle, sera soutenue par le PCR à Saint-Paul ? Au Port, Mme Bello soutiendra son poulain, le maire sortant PLR, Olivier Hoarau.

Autre candidate qui s’est officiellement déclarée, samedi, c’est Aline Murin-Hoarau. C’était à Sainte-Suzanne. L’élue municipale de l’opposition et conseillère régionale de la majorité de Didier Robert se lancera dans la bataille de 2020 contre Maurice Gironcel. Ce ne sera pas la première fois. Mais cette fois, dit-elle, « j’ai compris, ensemble, on y va ». Ce sera son slogan. Elle a compris quoi, au fait ? « En 2014, je me suis présentée aux élections de Sainte-Suzanne et je n’étais pas prête ».

Elle a compris qu’il lui manquait « de l’expérience, de la compétence et des connaissances ». C’est elle qui le dit. Elle estime qu’à cette époque, ses connaissances des attentes et des problématiques du territoire « étaient insuffisantes ». Il n’est jamais trop tard pour bien faire. La prof d’Histoire-Géo qui habite Sainte-Suzanne depuis 40 ans avoue avoir appris de ses échecs et se dit fin prête pour gérer les affaires communales. Elle a « compris », insiste-t-elle que les personnes qui partagent sa vision souhaitent qu’elle s’attache « à développer et à faire vivre davantage nos 5 espaces : productif, résidentiel, éducatif, récréatif et naturel ». Ce sera le socle même de son projet pour 2020. Tout un programme ! Et si elle ne passe pas dès le premier tour, rejoindra-t-elle Maurice Gironcel au second tour ? A chaque jour suffit sa peine ! Les paris sont ouverts.

Nassimah Dindar, la grisaille parisienne et le mal du pays

Quand on a été durant 14 ans une élue de proximité et présidente du conseil général (devenu départemental), au contact direct de la population, sous le soleil de La Réunion, pas évident de se retrouver dans la grisaille parisienne, loin de son île natale, à n’évoluer que sous les lambris dorés et dans les couloirs feutrés du Palais du Luxembourg, que certains qualifient méchamment « d’hospice » de la République, sorte d’EHPAD de luxe pour élus qui ne passent plus sur le terrain. Tout cela pour dire que le désir de la sénatrice Nassimah Dindar de se re-frotter à la politique locale, plus précisément à Saint-Denis, n’a rien d’une surprise. Tout le monde en parle depuis quelques mois déjà. De toute façon, si ce n’était pas aux municipales de 2020, ça aurait été aux départementales ou régionales de 2021. Mais comme les municipales interviennent avant, Nassimah Dindar devrait donc se retrouver sur la ligne de départ. Pour gagner la mairie de Saint-Denis ou pour faire gagner Gilbert Annette (ou Ericka Bareigts) en faisant perdre Didier Robert si ce dernier devait se déclarer dans le chef-lieu ? Ben, disons qu’il y a un peu de tout. Au début, c’était pour faire perdre Didier Robert et pour faciliter une victoire d’Annette. Mais il semble qu’au fil du temps qui passe, une autre stratégie est apparue. Et celle-ci sort de la bouche d’Ibrahim Dindar. Sur la base d’un sondage qui donne Nassimah Dindar en tête, le mari de madame pose une condition pour se retirer du devant de la scène des municipales dionysiennes : une liste d’union de la droite avec Didier Robert. Une liste qui serait menée par son épouse. Autrement dit, tout le monde, amis d’aujourd’hui et ennemis d’hier, refait la paix et fait bloc derrière madame Dindar pour l’installer à la place du maire sortant. En contrepartie, ce sera la même union sacrée derrière Didier Robert aux régionales de 2021. On prend les mêmes et on recommence. Ces mêmes qui, un coup se chamaillent, se crêpent le chignon via les médias pour des histoires de « case de tatie », ces mêmes qui se tirent dans les pattes pour des histoires de présidence du Département, comme en décembre 2018, ces mêmes qui fustigent les « dinosaures » et règlent des comptes, déchirent leur carte politique en public, se tirent à boulets via des procès devant les tribunaux. Et puis, les municipales approchant, on efface tout, les guéguerres, les querelles intestines, de chapelle, la politicaillerie… et c’est reparti pour un tour, du genre « Embrassons-nous Folleville !» comme au bon vieux temps de la ,plateforme de la droite et du centre. Alors, comment ou ral ça ou ? Ibrahim Dindar laisse entendre que Didier Robert a toujours été son pote. Ce n’est pas tout à fait ce qu’il disait, il y a quelques mois, en plein acharnement médiatique sur sa « case » (et celle de sa madame) du Bas-de-la-Rivière de Saint-Denis. Mais bon, en politique, comme dans la vie, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Après tout, Didier Robert a-t-il encore vraiment le choix ? Soit, il compose avec Nassimah Dindar sur Saint-Denis et il pourrait espérer un soutien de la droite unie aux régionales 2021, soit il ne compose pas et la droite divisée va au « casse-pipe » aussi bien dans pas mal de communes aux municipales ainsi qu’aux départementales et aux régionales avec le risque de perdre et le Département et la Région face à une gauche PS-PLR-LFI-PCR unie.

Cela étant, pour l’instant, sur Saint-Denis, Gilbert Annette reste le maître de la situation. Et plutôt que de se rebeller face à la CRC, il fait profil bas et se montre bon élève en appliquant toutes les préconisations et recommandations de la Chambre régionale des comptes qui avait sévèrement épinglé sa gestion. Gilbert Annette a même décidé de se montrer plus royaliste que le roi en lavant encore plus blanc que blanc, en installant à Saint-Denis une « commission de recrutement » pour les embauches au sein de la collectivité, afin d’éviter d’être dans le collimateur de la CRC en matière « d’emplois fictifs ». Mais il demande aussi à toutes les autres collectivités de suivre l’exemple, et à la CRC d’ouvrir l’œil également ailleurs, notamment dans certaines de ces collectivités locales où il existe un réel mélange des genres, une confusion totale entre fonction à la Com’ ou au cabinet, où certains membres du service ou de la direction de la Com’ se comportent comme des dir-cab et se mettent à voyager régulièrement en classe affaires de la compagnie régionale à chaque fois qu’un président de collectivité est en voyage.

Patrick Malet, maire de Saint-Louis convoqué demain chez les gendarmes

En parlant de compagnie régionale, Air Austral a annoncé samedi l’achat de 3 Airbus A220-300. Le Pdg de la compagnie, Marie-Joseph Malé (à ne pas confondre avec Patrick Malet à Saint-Louis) a signé l’acte de vente, samedi soir, au Lux Saint-Gilles en présence du président de Région, Didier Robert. Une belle opération ? « A voir», laisse-t-on entendre du côté des experts. Moi, je n’en suis pas un. Si je me fie au communiqué d’Air Austral et aux photos adressés aux rédactions, je vois un Malé et un Robert tout souriants, visiblement contents d’un tel achat qui pourrait arranger les affaires d’Air Austral. Mais d’après d’autres échos, « il faudrait attendre novembre 2020 », date des premières livraisons, « pour se prononcer sur la fiabilité ou non de cet accord ». Comment ça ? Les A 220-300 ne sont pas fabriqués par Airbus, la société toulousaine. Ce sont des produits du canadien Bombardier Aéronautique rachetés par Airbus. Sans compter qu’Airbus est pris depuis quelques mois dans la tourmente de plusieurs enquêtes anti-corruption concernant, paraît-il, des « contrats litigieux » au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Autriche, en Chine et en Turquie. Il serait question de rétrocommissions. Airbus pourrait avoir à débourser des amendes allant de 1 à 3 milliards d’euros. Il ne reste plus aux Réunionnais qu’à prier et à croiser les doigts pour que les 3 A220-300 soient réellement livrés, et si possible dans les délais prévus. En rappelant qu’une grosse partie du financement de ces avions dont l’unité coûte près de 90 millions d’euros provient de la poche des contribuables de La Réunion via la Sematra. Dossier très délicat !

Rien à voir avec le monde de l’aéronautique même si certains ont tendance à planer à la mairie de Saint-Louis souvent comparée d’ailleurs à un avion sans ailes. Je veux vous parler d’une descente des gendarmes de la brigade de recherches, mercredi dernier, à l’hôtel de ville de Saint-Louis, plus précisément au service « secrétariat du maire ». Les gendarmes sont repartis avec quelques dossiers non sans prendre le temps de remettre une convocation au premier magistrat le Dr Patrick Malet. Ce dernier est convoqué, demain, mardi à rendre une petite visite aux gendarmes, qui lui poseront plusieurs questions sur le courrier adressé par Cyrille Hamilcaro (l’ancien maire), en juillet dernier, aux agents communaux, en leur promettant « une titularisation à 100% » s’il est élu en mars 2020.

Question que s’était posé, en juillet dernier, Philippe Rangama, responsable du mouvement « Le Parti Pour l’Education et l’Unité Populaire » (PEUP) : où est-ce que Cyrille Hamilcaro a-t-il pu se procurer le fichier d’adresse de l’ensemble du personnel communal alors que ce fichier doit impérativement être sécurisé par la collectivité garante de toute confidentialité ? En accédant à ce fichier, Cyrille Hamilcaro ou son complice a délibérément violé un des principes fixés par le RGPD (Règlement Général de la Protection des Données personnelles), voté en mai 2018. Au moment des faits, Pierrick Robert, élu de l’opposition municipale avait alerté le procureur de la République de Saint-Pierre. C’est sans doute dans ce cadre qu’est intervenue, mercredi dernier, la descente des militaires à la mairie. A suivre !

Nouvelle Route du Littoral : qui va encore casquer ?

 J’aurai aimé vous dire quelques mots sur la prochaine visite du Président de la République, prévue du 23 au 25 octobre prochains et durant laquelle plusieurs gros dossiers pour l’avenir de l’économie locale devraient être évoqués, parmi lesquels notamment la NRL et le rachat du groupe Vindémia par GBH (Groupe Bernard Hayot), mais j’y reviendrai lundi prochain, le 21 octobre, soit deux jours avant l’arrivée d’Emmanuel Macron dans notre île. On sait qu’Emmanuel Macron devrait venir avec quatre ministres : Annick Girardin (Outre-mer), Bruno Le Maire (Economie et Finances), Didier Guillaume (Agriculture et Aménagement du territoire) et Murielle Pénicaud (Travail). Il est fort à parier que le dossier Vindémia sera à l’ordre du jour des discussions. On peut logiquement penser qu’il sera question de l’alternative réunionnaise pour éviter une situation de monopole du groupe français d’origine antillaise dans la grande distribution. Il se murmure en effet dans les coulisses de l’affaire Vindémia qu’un accord d’intérêt général incluant le groupe Hayot serait en cours de finalisation et il serait en passe d’aboutir sous réserve du positionnement de la société S.A.B regroupant les familles Barau, Bédier, Foucque, De la Giroday, du Nord-Est de l’ile. Vous l’aurez compris, la balle est dans le camp de S.A.B. Compte-tenu des éléments du dossier et de la situation socio-économique locale, l’intérêt général voudrait que les acteurs concernés optent pour le choix de La Réunion et des Réunionnais. Affaire à suivre ! Nous en reparlerons.

Pour aujourd’hui et pour conclure, parlons plutôt d’un autre dossier brûlant. Celui de la NRL et de tout le « tintouin » qui est fait par les transporteurs sur ce chantier du siècle dont il est dit qu’il va bientôt être à l’arrêt complet, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer sur l’emploi. On ne va pas refaire le film. Vous savez que depuis maintenant trois semaines, les transporteurs de la plateforme syndicale, Mongin, Caroupaye, Rivière, Hoareau en tête, ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. Ils ne cessent de crier leur inquiétude mâtinée de colère en insistant sur le « catastrophisme » d’une telle situation. La fin du chantier de la NRL entrainerait une crise à n’en plus finir. C’est ce que les transporteurs répètent en longueur de journée, en prenant soin de rappeler, en passant, que « les galets, roches, andains ne manquent pas à La Réunion pour terminer cette route », notamment les 2,6 km de digue restant pour boucler la NRL.

Ils l’ont dit lundi dernier à Cyrille Melchior, président du Département, l’ont répété, mercredi matin, au préfet Jacques Billant, puis, le même jour, en fin de matinée, à Olivier Rivière et Dominique Fournel, respectivement 1er et 9e vice-présidents de la Région. Le président Didier Robert, étant absent (pour cause des obsèques de Jacques Chirac à Paris, de réunion des Régions de France et sans doute aussi de discussions pour l’achat des Airbus A220-300 et peut-être également pour des raisons personnelles, on me parle d’anniversaire d’une proche !), n’a pu recevoir les transporteurs, qui menaçaient de « tout bloquer ». Paroles, paroles !

Le Jour J est arrivé. C’est en effet aujourd’hui, lundi 14 octobre, à 15 heures précisément que Didier Robert va recevoir Joël Mongin (FTOI), Gaël Rivière et Jean-Bernard Caroupaye (FNTR), Didier Hoareau (OTI), Sandarsen Ritou (CTTR), Johnny Lagarrigue (CFDT)… Ce sera à la pyramide inversée à Moufia. Jusqu’ici tous les autres interlocuteurs ont écouté les transporteurs. La mine attristée et compatissante, ils ont dit aux transporteurs : « nous vous comprenons ». Le préfet, à en croire les transporteurs, leur aurait même promis de tout mettre en œuvre pour organiser une table ronde avec tous les acteurs concernés, à l’issue de toutes les rencontres individuelles.

Que va bien pouvoir leur dire Didier Robert ? Qu’il faudra relancer la collecte des andains pour éviter d’avoir recours aux galets de Maurice ? Que tout sera mis en place pour activer un deuxième protocole andains avec un assouplissement au niveau de certaines règles de prélèvement ?

D’autres questions peuvent être posées ? N’y aurait-il pas aujourd’hui entente entre la Région et l’Etat pour favoriser le monopole en matière de carrière ? Pourquoi ce soutien effréné de l’Etat et de la Région pour la carrière de la Ravine du Trou/Bois Blanc appartenant au groupement NRL ? Pourquoi ne pas ouvrir les carrières de Dioré, Menciol à Saint-André, Lataniers à La Possession ou Bellevue à Saint-Paul ? La Région a pourtant passé une convention de plusieurs millions d’euros avec la Possession pour la carrière Les Lataniers. Les transporteurs le disent eux-mêmes. Les galets et les roches massives ne manquent pas à La Réunion pour finir ce chantier de la NRL ? Pourquoi ne demandent-ils pas aux autorités compétentes, à commencer par la DEAL, l’Etat et la Région de faire ouvrir les carrières citées ci-dessus ? Pourquoi, faute de pouvoir ouvrir la carrière de Bois-Blanc, le groupement NRL n’achète-t-il pas des roches avec son concurrent NGE/Guintoli, propriétaire des carrières de Dioré et Menciol à Saint-André ? Si ce chantier de la NRL est vraiment « une priorité de l’Etat » comme l’a précisé le Président Emmanuel Macron lors de la restitution du Livre Bleu Outre-mer en juin 2018 à l’Elysée, pourquoi l’Etat, via son représentant local, c’est-à-dire le préfet n’a-t-il jamais répondu à la demande de Guintoli de prolonger son autorisation permettant une exploitation immédiate des carrières de Saint-André ? Pourquoi la Région n’a-t-elle jamais répondu à la demande de PIG (Projet d’intérêt général) de Guintoli pour Menciol alors qu’elle l’a fait pour Ravine du Trou ? Pourquoi la Région ne demande-t-elle pas un PIG pour Menciol, ce qui, permettrait de disposer de roches massives dans un délai maximum de 6 mois ? Quel serait l’intérêt du Groupement NRL, de la Région et de l’Etat à créer artificiellement une pénurie pour faire augmenter les réclamations du Groupement et faire payer les Réunionnais ? Pourquoi les transporteurs ne poussent-ils pas dans ce sens, c’est-à-dire dans celui de l’achat des roches à Guintoli même s’il s’agit d’un concurrent du Groupement de la NRL ? Ne pas le faire, pourrait donner l’impression que les transporteurs de la plateforme syndicale protègent la pyramide inversée et son président. Après tout, l’intérêt général ne consiste-t-il pas à terminer ce chantier ? Les transporteurs n’ont-ils pas parfois le sentiment d’être les « nervis » du Groupement de la NRL au point d’être instrumentalisés pour faire pression sur la Région et l’Etat afin de faire ouvrir la carrière de Bois-Blanc ? Aujourd’hui le Groupement s’appuie sur une décision du Tribunal administratif de Saint-Denis. Lequel jugement tient directement pour responsable la Région de ce manque de matériaux (roches) pour finir la NRL. Dans ces conditions, le Groupement NRL pourrait très bien se retourner un de ces quatre vers la Région pour réclamer un chèque de plusieurs dizaines voire de centaines de millions d’euros considérant que s’il se retrouve dans l’incapacité de mener à bien ce chantier c’est à cause de celle du maître d’ouvrage à lui fournir les matériaux nécessaires. Si tel est le cas, les contribuables vont donc devoir mettre la main à la poche. Une fois de plus. C’est pour toutes ces raisons que l’on peut dire qu’il y a un truc qui cloche dans ce dossier. C’est pas net ! Il y a anguille sous roche, même s’il est vrai que cette expression est aujourd’hui assez galvaudée, concernant la NRL dont l’attribution du marché, faut-il le rappeler, fait toujours l’objet d’une enquête du PNF. Quel avenir pour la NRL ? Va-t-on vers une crise ? Dans quel délai sera livrée la nouvelle route du Littoral ? La balle est dans le camp de Didier Robert. C’est lui l’homme de la situation. C’est lui qui a passé le marché avec la multinationale il y a bientôt 5 ans.

Y.M.

([email protected])

51
Poster un Commentaire

avatar
30 Comment threads
21 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
PatSirandaneSPIDERMANexpert AIRBUSgilles Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Corruption et politique
Invité
Corruption et politique

Le nom d’un même elu revient souvent dans des affaires de corruption sur des montants stratosphériques cad plusieurs millions d’Euros.

Pas moins de 4 affaires judiciaires en cours. Cela fait beaucoup pour un même elu qui veut mettre les dinausaures dehors alors que lui-même en est un.

Que fait la justice ? Que fait la police ou les gendarmes ? Le PNF ?

Justice impartiale ?

gilles
Invité
gilles

monsieur la police i fait pu rien lo band juges aussi tout ce band voleurs i gagne sous table si un tikreol i vole i ca va direct en prison mais comme ce gras de president et les autres elus i manz i boit avec pou fe descend a nous i vole nout terrain pou contruit residence chateau parc cheval ko sa nou nena a foutre ek un parc cheval ,la point ja course pmu ici do moune ailleurs i arrive i rouve lentreprise a ou kreo nou le dans nout pei na pu le droit rien nou paye nou… Lire la suite »

NRL un triste fiasco
Invité
NRL un triste fiasco

Au départla NRL un projet de 1,6 milliard d’euros.
Aujourd’hui on a dépassé 2 millions d’Euros.

Demain on parle de 3 milliards d’euros.

Le plus grand fisco de la Reunion ?

Noé
Invité
Noé

C’est l’€ qui a perdu de sa valeur face au dollar , la cause !

Patrick
Invité
Patrick

Demie route pour 2 milliards, faudra interpeller Macron

La murène
Invité
La murène

Elle a compris ?

Elle a compris qu’à force de manger à tous les râteliers, à force de brasser de l’air, …. elle va perdre.

La po patate
Invité
La po patate

Rester en métropole pour fêter un anniv alors qu’ici c’est la crise notamment avec les transporteurs nous montre le véritable visage.

Y prend creole pour la po patate ?

Bon annif et bon débarras aussi. Laissez la place a des compétents.

Cocode
Invité
Cocode

Bécassine c’est bécassine ! Ha ha ha

Balkany pei
Invité
Balkany pei

Balkany a pris 30 ans pour aller en prison. Lui aussi était protégé disait on a l epoque.

Nos elus escrocs de la Reunion, ils iront en prison quand ? En 2049 à l’ouverture de la NRL ?

Noé
Invité
Noé

Il manque des galets mais pas de roches , surtout dans le cerveau des écolos !

Loterie nationale
Invité
Loterie nationale

A ou y manque tout

RIPOSTE974
Invité
RIPOSTE974

… ” La balle est dans le camp de Didier Robert. C’est lui l’homme de la situation. ” …
Que ce type assume ces erreurs . “ Quelle époque terrible où des idiots dirigent des aveugles “ William Shakespeare

Vérité
Invité
Vérité

@ riposte974, vous avez raison, quelle clairvoyance :

” idiots qui dirigent ees aveugles”

gilles
Invité
gilles

ote band zavocats la reunion le grave la ou voit que l’argent i joué vraiment dans un proces Apavou le libre si t un ptit kreol le juge t finit fait rentre a direct au cachot zot le la a rien foutre tout ca la pou rempli zot poche pei surtout avec un president region et departement lo band Maires tout complices i vote bientot b nou va bien reflechi son band soit disant zelus grands mains pou appauvis reunionnais la commune st paul le pire taxes fonciers la augmenté ote kreol leve lo pied

Noé
Invité
Noé

Remplaçons les “maires mecs” par des “maires mères” … On sera plus maternisé !

Malet en 2ème division
Invité
Malet en 2ème division

Malet est à l’image de la saint Louisienne. La municipalité a fait couler aussi le club phare de la ville sans oublier les comptes de la commune.

Malet ou malé pas ? En 2ème division.
Le seul qui mérite d etre sauvé c’est le club de foot.

Lobby
Invité
Lobby

Le lobby …. pourra lui sauver la peau et ainsi classer les 4 affaires judiciaires.

Ce serait alors le plus grand SCANDALE POLITIQUE DE LA REUNION.

Rien dans la ..... ?
Invité
Rien dans la ..... ?

Les transporteurs ont une grande gueule mais rien dans la …..

On leur donne un os et il rentre dans la niche ?

gilles
Invité
gilles

ah oui peut dire apres le meneur tete i gagne sous table ouentend pi a li depuis Mr VERGEs le pi la et li recommence refait son singe b kanle president va donne a li un enveloppe li va laisse les autres camionneurs tout seul Mr mongin se retire parske kan li fait toute degat cest pou li personnel quel reunionnais la pas enkor compris out ti manege

Bécassine et Balkany
Invité
Bécassine et Balkany

Becassine se présente à la mairie de …..

Maillot
Invité
Maillot

I love la menopause- we love travelling – we love bat karé !!!!!

Australie
Invité
Australie

Les croissants sont croustillants, à la boulangerie en Australie, viendez viendez goûtez à mes croissants By reunionisland

CRC
Invité
CRC

La CRC devrait aménager une annexe dans une collectivité de l’île. Entre :
– les recrutements à coup de 10 000 pour le cousin
– les nombreuses affaires de corruption
– mauvais choix et dysfonctionnements
– magouilles quotidiennes
– mettre les petites mains au travail
– etc etc

Y a du boulot pour la CRC.

DRH
Invité
DRH

Effectivement

Une enquête parlementaire
Invité
Une enquête parlementaire

Une enquête parlementaire sur la NRL et qu’on arrête de nous enfumer avec l’aide des médias subventionnés qui critiquent les adversaires de leur mécène généraux.

Ensuete, vérité, transparence et direction …. Domenjod ?

Paroles de Dionysiens
Invité
Paroles de Dionysiens

Tu donnes Fournel les clefs pour faire une piscine..

Il peut te faire au mieux
un jacuzzi pour 2 personnes ?
Et s’il te livre dans 10 ans c’est qu’il se débrouille pas si mal ?

Ne parlons pas de la NRL !

Marocain
Invité
Marocain

Hi hi hi hi

Vachealait
Invité
Vachealait

Le Didier surtout courre carté à Paris car le gouvernement avait prévu de faire supprimer cet abus qu’est les 69 euros que le gros didix demande pour avoir son permis de conduire. Taxe la PLUS CHÈRE DE FRANCE dans une ile asphyxiée par le tout voiture, le manque (voulu) de transport en commun et aux 40% de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

Il parait qu’on va devoir continuer à payer ainsi que la carte grise (tjrs la plus chère de France) pour remplir les caisses du gros patate qui aime se balader.

Marie ange
Invité
Marie ange

Travelling ! Life is travelling & money

papillon diurne
Invité
papillon diurne

Dans le mélodrame de la NRL, tout le monde se veut expert… Un marché public n’est pas un devis signé avec l’artisan du quartier. Élue en mars 2010, par le jeu de la triangulaire (merci Michel, et le vieux l’avait de toute façon bien chercher en nommant sa fifille à la tête de la MCUR!), la liste d’Objectif Réunion n’était fait que 26% lors du 1er tour : soit 11% des inscrits…), le 14 octobre 2010, date d’anniversaire today, le nouveau président de région renégocié le protocole du 19 janvier 2007 (Villepin Vergès ) avec François Fillon, il supprime le… Lire la suite »

Tampon
Invité
Tampon

Excellent résumé.
Avec 26% des voix le boug se prend pour le maitre du monde sauf que si la gauche avait fait l’union on le renvoyait à travailler en tant que fonctionnaire territorial.

Cazal
Invité
Cazal

Commercial dit on!

SOFÈR
Invité
SOFÈR

Quelqu’un sait pourquoi le SOFÈR lé en disponibilité et i bat karé dans toute l’Europe ek son épouse ? Messié Montrouge un édito si SOFÈR et les vrais raisons de sa disparition soudaine !!!!!!!

Taxi marron
Invité
Taxi marron

Et si le sofer parle, il coule direct.
Le sofer le tient par les …..

Lé Gras Lé Gras
Invité
Lé Gras Lé Gras

Les cartons, les cartons …. qui veut les cartons?

7 piliers et 7 lames la mer
Invité
7 piliers et 7 lames la mer

Toujours pas de communiqué concernant les 7 piliers défectueux de la NRL ?

Une route prévue pour tenir 100 ans. A peine 1 an de construction et deja 7 piles en piteux état.

Gallérie d’art
Invité
Gallérie d’art

Lé gayard woui

Pyramide à l'envers
Invité
Pyramide à l'envers

Y fait peur surtout

Pseudo1
Invité
Pseudo1

et dire qu’il y a moins d’un an, il n’y avait que des articles qui critiquaient le chantier de la NRL, trop cher, trop ceci, trop cela et qu’il y avait un ramassis de procédures politiciennes et de mouvements politiciens contre la NRL. Et aujourd’hui, changement de ton : fo absolument terminer la NRL. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

Voyageur et escroc
Invité
Voyageur et escroc

– Une route chère : 2 milliards et 3 bientôt.
– Un.projet non finalisé
– Un travail gros doigts diront les Tamponnais

Bref un pompier ferait mieux sans doute.

Enquêtes
Invité
Enquêtes

Une.enquete parlementaire et une enquête judiciaire et on a verra quel niveau se mesure le fisco.

Lolit
Invité
Lolit

Tout cela est purement politique !!
Faut pas se voiler la face, les politiciens se tirent dessus comme d’habitude avant les prochaines échéances de 2020 !!

electeur degoute
Invité
electeur degoute

les balkany pays ( couple dindar) toujours en place
Cela fait beaucoup pour un même elu qui veut mettre les dinausaures dehors alors que lui-même en est un.

Que fait la justice ? Que fait la police ou les gendarmes ? Le PNF ?

Justice impartiale ?

Karopaille
Invité
Karopaille

Aller prendre des andains à Dioré, début de la route de Salazie ???
Imaginez qu’en voiture, un aller simple de ce lieu vers la Possession aux heures de pointe met parfois plus de 2 heures, alors question nuisances et pollution…
Tout viaduc, les transporteurs l’auront dans le … !

gilles
Invité
gilles

didier robert i prend a li pou un Dieu ek son complice president departement ,zot i gagne achete l’avion garde ton pei ,pou appauvris ti kreol oublie pas nena 1 seul Dieu en profite bien dan zot chaise parske quand bon dieu va saisit a zot bien comme i faut b nous reunionnais nous va applaudit

expert AIRBUS
Invité
expert AIRBUS

propos totalement ahurissant sur la capacité d’Airbus à livrer les avions…cela démontre votre total méconnaissance de ce groupe…et du contexte des amendes dont il fait l’objet.

SPIDERMAN
Invité
SPIDERMAN

Les maires feraient mieux de la fermer en premier l’exe maire de SAINT LEU Qui à fait campagne avec les écolos CONTRE L’OUVERTURE DE CARRIERES touche pas à nout roche …??????????… là il faut payer le transport de galet de MAURICE à la REUNION …moi je dis NON (1) botter les fesses aux écolos …et ouvrir les carrières il y va de la vie de nombreux emplois à la Réunion qui est championne du chômage MERCI LES ECOLOS D’UN JOUR .

Sirandane
Invité
Sirandane

Les roches qu ont a besoin sont dans les 3 grandes rivière des cirques de l ile ( embouchure de salarié, Cilaos et Mafate) doit on croire que y a déjà un bail fait au concasseurs de l ile?

Pat
Invité
Pat

Excellent passage de mr Montrouge sur la NRL
Aurait-il pu l’écrire avec autant de liberté sur les pages du JIR en sachant la très grande « proximité «  entre Didier Robert et la direction du JIR

gilles
Invité
gilles

la lo band zelus grands mains corrompus i met zot en avant devant Mr le president avec zot sourire jaune mais inkiet pas le president le pas couillon ,A mi dit Mr le president ca band zelus corrompus i faut fout dehors zot meme pou appauvris nout pei pou detruit

gilles
Invité
gilles

nassi maaah dindaaar lol i revient madame non condanable ma voit ou ca li sa presente a li cette fois ci , tjrs les memes tetes dans nout pei de misere ,a koz zot i prend pas zot retraite anticipe band zanciens va evite a zot voler voles voler et pi meme si zot i vole le pas grave zot le pas juges parce que zot le tjrs lbre si te un ptit kreol la le juge t fe rent direct en prison b Rrrrrr