ODEADOM : Huguette Bello et la FRCA demandent à l’Etat de “reconsidérer la nomination de Sylvie Lemaire”

3 min de lecture
2

C’est la demande faite, hier, par la maire de Saint-Paul qui n’accepte pas ce choix.

“Les ministres de l’Agriculture et des Outre-mer ont engagé les procédures pour la nomination de Madame Sylvie Lemaire au conseil d’administration de l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer (Odéadom). Bien qu’il ne s’agisse aucunement de remettre en question les qualités professionnelles unanimement reconnues de Madame Lemaire, je regrette le manque de concertation de la part des autorités de l’État avec les organisations représentatives du monde agricole qui ont d’ailleurs réagi négativement à cette nomination”, écrit-elle.

Avant d’ajouter : “Le choix de nommer un représentant du monde industriel sucrier n’est pas neutre dans le contexte sensible des prochaines négociations qui doivent s’ouvrir sur la future convention canne.
Un tel choix n’est pas de nature à assurer une représentation équilibrée de l’ensemble des problématiques et des enjeux du monde agricole en outre-mer”. Aussi, demande-t-elle que cette nomination soit reconsidérée par les autorités de l’État.

La FRCA “ne s’est jamais positionnée pour la représentante de TEREOS”

a Fédération Réunionnaise des Coopératives Agricoles (FRCA) – qui représente l’ensemble des coopératives agricoles de La Réunion – souhaite rappeler qu’elle ne s’est jamais positionnée en faveur de la représentante de TEREOS pour siéger à l’Office de développement économique et agricole des Outre-mer (ODEADOM), comme la presse écrite locale le mentionne ce jour.

Pour rappel, en février 2021, un siège était vacant au sein de cette structure nationale chargée d’accompagner le développement de l’agriculture en outre-mer, à la suite de la nomination de M. Joël SORRES à la présidence de l’ODEADOM.

En janvier 2021, la FRCA avait fortement appuyé la candidature de M. Alain DAMBREVILLE Agriculteur depuis 25 ans en production de canne à sucre et maraichage – président de l’ARMEFLHOR – pour devenir le nouveau représentant et défenseur du modèle agricole réunionnais.  Les services de l’État avaient alors préféré la candidature de la représentante de TEREOS à celle de M. DAMBREVILLE.

La FRCA estime qu’il est de la responsabilité des structures qui ont soutenu la représentante de TEREOS de clarifier leur choix de ce profil pour représenter la production agricole et le commerce de produits agricoles. En effet, de par ses activités industrielles, TEREOS est loin d’incarner la coopération agricole et toutes les autres missions rattachées au mandat d’un représentant de l’ODEADOM”.

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. Bientot aussi a st paul dans la mairie n aura une embauche douteuse
    I sorte la sous-préfecture pou être directrice de cabinet du maire
    Et ya une époque Mme Bello a bien dit à certaines personnes dans la crise requin ,ici c est la Reunion je connais mon île retournez chez vous
    Pou mange son vomi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Motif impérieux : la préfecture condamnée par le TA à payer 1000 € à l’avocat Max Lebreton

Article suivant

“Cari et union” : des repas péi distribués aux étudiants réunionnais dans l’hexagone

Free Dom