/

Oublie pas out maman

4 min de lecture

C’est elle qui t’a donné la vie, t’a élevé,  nourri, torché, totoché -quand il le fallait- pendant des années. Maintenant qu’elle est âgée, c’est à ton tour de t’en occuper avec dévouement et attention. Pas question de « l’oublier » lors des fêtes, de son anniversaire et de ceux de ta famille. Même si elle ne vit pas avec toi, Tu dois t’occuper de son bien-être…A-t-elle tout ce dont elle a besoin ? : une maison propre et entretenue, des courses et de quoi manger, des visites chez le médecin et les soins qui vont avec… Sans doute, peux -tu anticiper sa « perte d’autonomie » et la loger chez toi ?…en prévoyant la chambre qui va avec… C’est le devoir de tous les enfants- y compris légalement car la négliger peut être puni par la loi- à l’égard de leur maman.

Il est vrai que certains d’entre vous ont « sauté la mer » mais le téléphone, les mails et webcams existent  aujourd ‘hui. Trop souvent la maman reste à la charge du plus aimant et dévoué de ses enfants qui ne fait que son devoir… mais n’en peut plus car elle n’en finit plus de vieillir la maman et de plus en plus « abimée »

Aussi pour apporter un peu de répit aux enfants les plus attentionnés,  est née il y a 10 ans« SOS Gramounes isolés » (tel 0262 582 581). Pas question évidemment de s’en débarrasser en oubliant d’aller la voir, mais de venir en complément de vos légitimes attentions. En particulier, en faisant des visites hebdomadaires -pour lesquelles nous avons besoin de bénévoles sur toute l ’ile- mais aussi si elle habite seule et dispose d’une chambre libre indépendante de lui procurer gratuitement par notre intermédiaire un(e) accompagnant(e) pour le soir (éviter la dépression) et la nuit en semaine (pour sa sécurité). Donc un « contrat gagnant-gagnant » avec d’un côté une gramoune isolée qui aimerait retarder son entrée en EHPAD ou maison de retraite-avec le cout correspondant pour elle et sa famille- et bénéficier d’une compagnie, et d’ un autre côté un(e) accompagnant(e) qui bénéficiera  de la chambre offerte et lui apportera de la compagnie.

Bien sûr, nous allons reprendre pour ces gramounes en début de perte d’autonomie compte tenu du déconfinement quelques sorties  conviviales sur chaque zone. Et là aussi nous aurons besoin de quelques bénévoles sur chaque zone pour les co-voiturer jusqu’au lieu de convivialité choisi et assurer l’animation (jeux, sophrologie, yoga assis, chant-guitare, couture, travaux manuels, groupes de paroles,  soins, pétanque (coiffure, manucure, esthétique…)

Patrice Louaisel

SOS Gramounes isoles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Aides et subventions long-métrage : « que se passe-t-il à la Région ? » se demande un producteur

Article suivant

« La dengue, l’autre fléau sanitaire… »

Free Dom