Planch’Alizé : le gérant s’explique, le collectif SOS DPM 974 persiste

5 min de lecture
13

Dans un communiqué, Jean Claude Vergoz, fondateur et gérant de l’entreprise Planch’Alizé depuis 40 ans, regrette vivement la  campagne de dénigrement et d’acharnement médiatique menée à l’encontre de son établissement par le collectif SOS DPM 97.4 et relayée par les journaux.

« Les propos cités sont en effet non justifiés, entachant la réputation de mon établissement, et portent des accusations non fondées à l’encontre des autorités publiques. La situation administrative de Planch’Alizé est en cours d’étude par les services concernés, et
notre établissement a obtenu le droit de poursuivre son activité le temps de l’instruction. Organiser une fête d’anniversaire ne constitue en rien un délit dans ce cadre. »

« Planch’Alizé a été fondé il y a 40 ans, sur un terrain privé de bord de mer, pour répondre à une demande d’activités nautiques, puis à une demande croissante de services touristiques. Lorsque le terrain a été racheté par la mairie, une AOT a été accordée par les services de la Préfecture, avec possibilité de bâts et de développer des activités pendant 8 ans, sous couvert de respecter de nombreuses obligations, parmi lesquelles une libre circulation et un libre accès aux sanitaires, entretenus par l’établissement.

Depuis, et dans le cadre d’AOT renouvelées, l’entreprise a été gérée conformément aux législations en vigueur avec le souci d’offrir, 7 jours sur 7, des services de qualité à tous. Notre structure est heureuse de compter aujourd’hui 48 emplois directs, qui contribuent à l’accueil et au service de clients locaux fidèles depuis plusieurs générations, et de touristes satisfaits par l’offre et par des tarifs accessibles à tous les budgets. L’entreprise paye des redevances proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé.

L’occupation du territoire public a toujours été légale et dans le respect des législations environnementales. Aucune érosion de la plage n’a été constatée à ce jour sur la plage de la Saline. Les activités et services proposés ont été adaptées au fur et à mesure de l’évolution des législations, et la plage et ses environs sont entretenus. L’installation, légère conformément aux conditions fixées par l’AOT, est en bon état et entretenue. »

De son côté, le collectif persiste et signe. Il s’adresse à la mairie de Saint-Paul l’interdiction de la manifestation prévue ce samedi à la paillote.

« Nous entendons dire que 1700 invités seraient attendus sur la plage, samedi prochain 13 août 2020, pour la célébration des 40 années d’existence de la paillotte Planch’Alizé à Saline-les-Bains.

Comme vous le savez, et comme le maire Saint-Paul, Monsieur Emmanuel Séraphin, l’a reconnu lui-même dans l’article du journal Le Quotidien de La Réunion, daté du 09 août 2022, cet établissement est hors-la-loi puisque qu’il n’a aucune Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT), pour être tout à fait précis, depuis le 1er avril 2018.

Nous avons adressé hier 10 août 2022, à Monsieur Séraphin, un courriel lui demandant instamment d’interdire cette manifestation (Copie jointe).

Les cabinets de Monsieur le ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, de Monsieur le ministre chargé des Outre-mer, de Monsieur le préfet de La Réunion et de Madame la sous-préfète de Saint-Paul, ont été alerté à ce sujet, par téléphone et par courriel.

Nous avons demandé à Madame la présidente de région, à monsieur le président du conseil départemental et aux 13 parlementaires réunionnais, d’intervenir dans cette affaire, auprès du maire de Saint-Paul et auprès de l’autorité de l’État, et leur avons proposé une rencontre samedi prochain en matinée, à l’heure de leur convenance, dans le jardin public situé à l’arrière de Planch’ Alizé. »

13 Commentaires

  1. La loi c est la loi. On ferme point barre. Les coraux amassés , vous en pensez quoi ? Il y a longtemps, les petits crabes trouvaient refuge ! Aujourd’hui non. Et cette masse de produits de bronzage qui part à l’eau …. vous en pensez quoi ?

  2. Problème la pas là. Zordi y voit écolo partout. Mais 40 ans qui perdure quand même. C’est que y rapporte mnt. Faut voir 40 ans avant qui ça té en place et que la autoriser. La pou donne l’autorisation construire des hôtels partout. Y regarde si la pou tuer des espèces endémiques ? Na qu’à regarde les clichés d’avant, nout bout caillou y ressemb pu à rien. Ce pourrait que nena des personnes qui travaille dans ce genre infra structure lavé vu le côté « ecolo » mais té pas à l’ordre du jour. La fait « arrête » à li le projet. Na domoun na des idées précurseurs mais na d’autre (qui tiens les ficelles) y regarde si y rapporte du pognon ou pas.

  3. Mi comprends le gérant. Sorte 2 ans confinement, entre le geste barriére, le masque, et toute la panopli de restriction qu’aucun élu la bagarré pour la réunion pour voir encore un espéce de collectif SOS DPM 974 expliquer nous gagne même pas fait la fête. Propos engaze que zot.

  4. Expulsons ces gens, ils n ont rien à foutre là….on est pas à Maurice pour faire plage privée…
    Mr Le Maire qu attentez vous ?. Faites appliquer la loi

  5. la plage appartient à tous le monde et c’est un domaine public, vous n’avez qu’à allez vous installer à cette endroit vous allez vous faire jeter comme de la m…. j’avais enmené mes enfants baigné et une métro m’a chassé comme un chien me disant que la plage est privé . tous ça avec des insultes . on devrait interdite fortement les installations de tables et autres a cette endroit, car si un jour il y a un tsunami ses restaurateurs diront que c’est la faute de l’état.

  6. Je pense que ce monsieur « chef d’un collectif » qui fait seul toute cette agitation, a une obsession tellement forte que seul un suivi médical pourrait lui faire penser à autre chose la nuit et le matin quand il se lève. Malheureusement, il se sent investi d’une mission de sauveur de l’île comme en son temps Mr Karl Bellon, et son collectif, dont on n’a plus entendu parlé quand les structures de l’Ermitage ont fermé devant sa propriété. Espérons que les élus et les autorités suivent et surveillent cet individu et s’interrogent sur ce collectif qui ne représente personne et n’a aucune existence officielle. Je souhaite un bon anniversaire et une longue vie à planch’alizée qui reste un vrai lieu de plaisir pour les touriste et les habitants de la Réunion et leurs familles et respectueux de son île : certainement le coin de plage le plus propre et le plus préservé des plages et du lagon.

  7. Et toutes les villas luxueuses qui ont empiété allègrement sur le littoral et accaparé l’ancienne voie du chemin de fer, qu’est ce que l’on en fait? On les détruit aussi? Ah là, il y a moins à redire. Huile brossage? Mdr. Là au moins la plage est nettoyée. Alors qu’ailleurs, là où la plage est « libre »,bonjour les dégâts. Alors arrêtons l’indignation sélective svp. Une bonne AOT,avec paiements et contrôles et tout ira très bien.

  8. Arrêté de copier sur Maurice , vous n’arriverai jamais à faire comme eux, ici il n,’y a pas de restos et d’hôtels à la hauteur des mauriciens . et la propreté non plus . le vent souffle tellement fort ces jours ci que les tables risques de s’envolée et les clients avec . vous voulez changer la Réunion mais c’est la Réunion qui vous changera un jour .
    Respecter la Nature et elle vous respectera .

  9. Arrêté de copier sur Maurice , vous n’arriverai jamais à faire comme eux, ici il n,’y a pas de restos et d’hôtels à la hauteur des mauriciens . et la propreté non plus . le vent souffle tellement fort ces jours ci que les tables risques de s’envolée et les clients avec . vous voulez changer la Réunion mais c’est la Réunion qui vous changera un jour .
    Respecter la Nature et elle vous respectera .toute ces villas à Saint Gilles pieds dans l’eau et ces bouts de terrains que ces propriétaires ont volé, et poses des clôtures Pour faire comprendre que c’est leurs biens , le maire devrait ouvrir les yeux là dessus et les obligés à rendre a la nature ce qui lui appartient.

  10. Arrêté de copier sur Maurice , vous n’arriverai jamais à faire comme eux, ici il n,’y a pas de restos et d’hôtels à la hauteur des mauriciens . et la propreté non plus . le vent souffle tellement fort ces jours ci que les tables risques de s’envolée et les clients avec . vous voulez changer la Réunion mais c’est la Réunion qui vous changera un jour .
    Respecter la Nature et elle vous respectera .toute ces villas à Saint Gilles pieds dans l’eau et ces bouts de terrains que ces propriétaires ont volé, et poses des clôtures Pour faire comprendre que c’est leurs biens , le maire devrait ouvrir les yeux là dessus et les obligés à rendre a la nature ce qui lui appartient.

  11. assez fé zot loi su un zafèr i appartient pas zot .Quel jour zot la vu un moune la gagne la plage en héritage? mi trouve que bann n’a i tarde po fé valse a zot à tèr là.

  12. assez fé zot loi su un zafèr i appartient pas zot .Quel jour zot la vu un moune la gagne la plage en héritage? mi trouve que bann n’a i tarde po fé valse a zot à tèr là.

  13. Mwin mi le pou la sauvegarde des emplois faut pas croire que tout réunionnais le d’accord avec un collectif du moment bana i respect ce qui est demandé mi voit pas le problème il y a des réunionnais qui ont envie de faire la fête de sortir de voir du monde et alors mi rappel que ne na des pères et mères de famille ki travail là bas donc les membres de collectif DPM 974 mi espère zot ça pa arrive avec sabres et haches comme à l’ermitage à cause de zot i gagne pu mangé mon 2/3 bouchons ek mon barquette frites mwin mi le pas dupe ek ban’d mouvement comme ça avec zot cosement écolo à cause quand la di t ça fe un viaduc zot là pa parti milité DPM 974?????Tou ça l’auto i passé là dessus tous les jours à cause zot là pas parti milité ek la région reunion pou done l’accessibilité aux réunionnais d’avoir une voiture polluante alors Mesdames et Messieurs DPM????mwin mi di i doit fe chie bana que ne n’a un tas demoun ça mi zot famille sa pa trouve la place pou garer plito….PLANCH ALIZÉ nou arrive en masse

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Aidez-moi, je ne peux plus vivre dans ce logement avec mes enfants ! »

Article suivant

Crash mortel de l’ULM : la gendarmerie lance un appel à témoins

Free Dom