Connaissez vous la maladie du vendredi 13? C’est la “paraskevidékatriaphobie”

3 min de lecture
5

Un vendredi treize (ou vendredi 13) est un vendredi qui tombe le treizième jour du mois. Ce jour a pour particularité d’être associé à une superstition, présente dans certaines cultures, qui en fait un jour de malheur pour certains (paraskevidékatriaphobie) ou de chance pour d’autres.

On ne sait pas trop pourquoi cette journée est devenue, au fil des années, synonyme de chance pour certains. On suppose que les entreprises de jeux d’argent, les sociétés de paris sportifs et les casinos y sont pour beaucoup. La Française des jeux, par exemple, organise toujours une super cagnotte du vendredi 13. Il y a donc ceux qui jouent au loto. Mais il y a aussi des phobiques du vendredi 13 qui restent chez eux par crainte de passer sous une échelle, ou de voir… un chat noir !

Jour de chance ou de malheur? Le vendredi 13 déchaine toujours les passions. Entre ceux qui accourent jouer aux jeux d’argent et ceux qui ne sortent pas de chez eux sous peine d’une catastrophe imminente…

La croyance qui associe le vendredi 13 au malheur viendrait tout d’abord du Nouveau Testament. Au cours de la Cène 13 participants siégeaient autour de la table : Jésus-Christ et ses 12 apôtres. Judas est souvent présenté comme le 13ème convive! Celui qui a trahi le Christ. Le Christ qui a été crucifié un vendredi.

La crainte du vendredi 13 tirerait également ses racines des mythes nordiques. Selon la légende, Odin, Dieu des guerriers, avait réuni onze dieux pour un diner, dans sa demeure de Valhalla. Loki, Dieu de la guerre et du mal, s’invita à la fête. Ce treizième invité surprise n’était pas le bienvenu. Une bataille éclata entre Loki et le fils d’Odin, Balder, Dieu de l’amour et de la lumière. Loki tua Balder d’une flèche empoisonnée en plein cœur. Dans les pays scandinaves, le chiffre 13 est considéré comme maudit et être 13 à table porterait malheur.

Les Grecs et les Romains donnent eux aussi à ce nombre une connotation négative. Le chiffre 12 serait la régularité et la perfection. Le nombre 13 suppose le désordre, il détruit l’harmonie et est synonyme de malheur. Dans la Rome antique, le vendredi est associé aux événements malheureux puisque c’est ce jour-là que se déroulaient les exécutions des condamnés à mort.

Le vendredi 13 a généré sa propre phobie: la paraskevidékatriaphobie. Dans de nombreuses villes, il n’y a pas d’habitations portant le n°13. Les grands gratte-ciel évitent de nommer le 13e étage et certains hôtels n’ont pas de chambre 13…

Pour finir, faites un voeu à 13h13, ça porte bonheur paraît il !


5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
jojoNanietMarieMoiKoo2gle Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox