Parc National de La Réunion : bilan du programme des Jours de la Nuit

14 min de lecture
Le programme des Jours de la Nuit piloté par le Parc national de La Réunion a débuté le 4 décembre 2020. Voici un bilan des actions menées depuis ce lancement, avec quelques chiffres indicateurs (nombre d’animations réalisées, partenaires engagés, personnes sensibilisées, d’échouages de pétrels recensés, d’économies d’énergie réalisées lors des extinctions du mois d’avril …), des témoignages de partenaires, les projets en cours et le calendrier des temps forts à venir (dates d’extinctions pour l’envol des jeunes pétrels en 2022 notamment).
Le programme des Jours de la Nuit a vu le jour en 2020 suite aux réflexions ayant émergées à la suite des Ateliers territoriaux « Transition écologique et lumière » organisés fin 2019, concernant les enjeux de l’éclairage. Il vise à construire une connaissance multidisciplinaire sur le sujet et à sensibiliser et engager les partenaires publics, le secteur privé et les citoyens vers des actions
concrètes. Ce programme sera, nous l’espérons, un levier pour faire émerger une vision nouvelle en matière d’aménagement du territoire sur le sujet et ambitionne de réussir une transition lumineuse globale vers un « mieux éclairé », adapté aux justes besoins des Réunionnais.
Ce programme se compose de 2 volets principaux :
• Un volet « recherche action » visant à explorer les différentes facettes du sujet en mobilisant autant des démarches technique d’interprétation d’images satellite et d’analyse de données que les sciences sociales et la culture.
• Un volet événementiel ayant pour objectif d’informer, sensibiliser et faire évoluer le rapport de la population à l’environnement nocturne, pour une réappropriation positive de la nuit perçue comme une ressource importante à préserver.
Ce programme d’activités portant sur toute l‘année et l’ensemble du territoire de La Réunion, est co-construit avec les partenaires du territoire et acteurs de la transition lumineuse. Il s’articule autour des différentes raisons de « mieux éclairer » à savoir : protéger notre santé, préserver la biodiversité, limiter les dépenses énergétiques, faire vivre les traditions culturelles liées à la Nuit et mieux observer le ciel étoilé. Le lancement officiel du programme des Jours de la Nuit a eu lieu le 4 décembre 2020. Malgré une situation sanitaire compliquée, l’implication de nombreux partenaires a permis le développement d’animations et de projets variés sur toute l’île de La Réunion.
Grâce à la participation de tous, une programmation riche et variée a été proposée pour la fin d’année 2020. Entre autres, une conférence sur le ciel nocturne réunionnais, des animations de sensibilisation autour de la biodiversité (pétrels, chauves-souris…), des observations du ciel étoilé avec des spécialistes, des randonnées nocturnes, des initiations à l’astrophotographie ou encore
des balades contées autour du fénoir. Pour les plus petits, de nombreuses médiathèques et bibliothèques ont proposées des lectures de contes autour de la nuit.
Le Parc national a également financé la création d’animations comme la balade spectacle « La Nouvelle Rive du Littoral de la Pointe du Diable », proposée par la compagnie « Balades Créatives » ou encore un escape-game sur la thématique de la pollution lumineuse, mis en place par l’association « Les Petits Débrouillards ».
Enfin, une exposition des photographies de Luc PERROT et Alice FOCK-HANG sur le ciel étoilé réunionnais a été présentée à la Maison du Parc et est actuellement proposée de manière itinérante aux partenaires du programme. Cette dernière, intitulée « L’Obscurité dévoilée », a pour vocation de faire découvrir le patrimoine nocturne de l’île au plus grand nombre et de sensibiliser
à sa préservation.

Temps fort : les extinctions du 1er au 27 avril 2021

Cette année encore, de nombreux partenaires se sont mobilisés pour éteindre un maximum d’éclairages durant la période du pic d’envol des jeunes pétrels, du 1er au 27 avril. Pas moins d’une trentaine de partenaires, dont 19 communes, ont participé à cette action. Les communes de La Possession, Le Port, Saint Paul, Trois Bassins, Saint Leu, Les Avirons, Etang Salé, Saint Louis, Tampon et Saint Pierre ont pratiqué des extinctions. Certaines communes comme l’Entre-Deux, Cilaos, Petite-Île, La Plaine des Palmistes, Salazie ou encore Sainte-Suzanne ont réalisé des extinctions totales. Certaines d’entre elles ont même prolongé leur période d’extinctions, au-delà de la date recommandée. Cela illustre une implication renforcée pour cette nouvelle année.

Par ailleurs, à titre d’exemple, la commune de Saint-Denis a accentué ses efforts. Ainsi, 3 165 points lumineux des voiries et équipements sportifs ont été éteints pendant la période préconisée du 1er au 27 avril. Cela représente des économies d’énergie considérables : 119 929 kW/h pour les voiries et 55 696 kW/h pour les sites sportifs, soit une économie de 29 000 € en moins d’un mois. À titre de comparaison, ces chiffres ont été multipliés par 2 par rapport à 2017. De nombreux partenaires privés ont également participé à ces extinctions. Certains comme les centres commerciaux Grand Est et Grand Sud, effectuent des extinctions totales toute l’année.

Communiquons, Les Jours de la Nuit se lancent sur les écrans !

En mars 2020, la crise sanitaire de la COVID-19 oblige l’établissement public à retarder le lancement des Jours de la Nuit. Cela devait être une première après 11 ans de Nuits sans lumière. Une réflexion est alors engagée par les équipes pour lancer la démarche dans un contexte particulier, sans animation, ni activité traditionnelle possible (soirée conte, balade, stand… sont interdits).

→ Sur internet Nous préconisons alors le déploiement d’outils de communication et de sensibilisation numériques.
En 2 mois, un nouveau site internet voit le jour. Complétement repensé, il contient toutes les rubriques nécessaires pour se documenter sur la pollution lumineuse et les 5 raisons de « mieux éclairer ». Les différents outils s’adressent aux adultes et aux enfants avec, par exemple, la rubrique « Apprendre en s’amusant » qui propose des quiz, des mots-mêlés, des coloriages et des memory.

Dans la rubrique « Mieux éclairer », on peut « aller plus loin » en écoutant des podcasts inédits sur les thèmes de l’astrophysique, du sommeil ou de la biodiversité. Le site s’enrichit de nouveaux articles, podcasts, jeux… tout au long de l’année lesjoursdelanuit.re

Les études et les projets en cours

• Étude inter-Parcs nationaux sur la pollution lumineuse
Cinq parcs nationaux dont le Parc national de La Réunion, financés par l’Office Français de la Biodiversité ont mutualisé leurs énergies pour réaliser un diagnostic de la pollution lumineuse sur leur territoire. À l’issue, en août, des cartes modélisant la diffusion de la lumière de nuit seront restituées aux intéressés constituant ainsi un état zéro de la situation et permettant à l’avenir de mesurer objectivement l’évolution de la situation.

• Étude en sciences sociales avec des chercheurs de l’hexagone
Parce qu’une transition lumineuse vers un « mieux éclairer » ne peut s’effectuer sans la prise en compte du ressenti des habitants, une étude en science sociale démarrera en septembre sur l’île. Les citoyens et citoyennes seront invités à témoigner de leur rapport à la Nuit et à l’obscurité réunionnaise.

• Projets de quartier
Une des ambitions du programme est de développer des projets de quartiers, au sein des communes désireuses de sensibiliser les habitants à la préservation du patrimoine et plus particulièrement au patrimoine nocturne. Le but étant de se focaliser sur des quartiers jugés prioritaires par les communes, en visant des personnes généralement éloignées de ce type d’animations, au travers d’événements variés sur les différentes raisons de “mieux éclairer” et auprès de tous publics (grand public, scolaires, professionnels, enseignants, personnel communal …).

Calendrier

(Sous réserve d’une situation sanitaire favorable)
• Juillet | août 2021 : reprise des animations des Jours de la Nuit pendant les vacances scolaires, dans le cadre des Vacances Tec-Tec du Parc national.

• Septembre | octobre 2021 : organisation de réunions d’échanges en présentiel et secteur par secteur avec les partenaires des Jours de la Nuit afin de travailler conjointement à la construction du programme pour la fin de l’année et l’année à venir. Ce moment serait également l’occasion de vous présenter plus en détail les résultats et avancées des études et projets en cours.

• 2021 | 2022 : création de nouveaux outils et supports de sensibilisation.
– Commande d’un outil pédagogique, sous forme de jeu, adapté à tout type de public.
– Réalisation de plusieurs supports de sensibilisation (diaporama, vidéo…) afin de toucher un large public.
– Commande d’une exposition sur le ciel étoilé vu depuis le Piton des Neiges ainsi que sur les conséquences de la pollution lumineuse pour l’observation des étoiles. Pour cela, des photographies comparatives de la Voie Lactée seront faites depuis certaines villes, depuis les Plaines et depuis le Piton des Neiges. Cette exposition aura pour vocation d’être itinérante et sera mise à disposition des partenaires afin qu’elle puisse profiter au plus grand nombre.
– Commande d’une exposition permanente pour présenter le programme des Jours de la Nuit et sensibiliser aux impacts de la pollution lumineuse à la Maison du Parc.

• Avril | mai 2022 : c’est la période d’envol des jeunes Pétrels. Leur sensibilité à la lumière artificielle étant très dépendante de la phase de la Lune, les dates fortement recommandées pour pratiquer les extinctions de l’éclairage sont fixées du 11 avril au 4 mai 2022.

“Nous souhaitons remercier tous les partenaires impliqués dans le programme des Jours de la Nuit, qui œuvrent de près ou de loin à son développement et à la préservation du patrimoine nocturne. Par ailleurs, veuillez nous excuser de ne pas pouvoir citer chaque partenaire et l’ensemble des initiatives”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Baccalauréat 2021 : taux de réussite de 92,6% dans l’académie

Article suivant

Covid-19 : une journée de sensibilisation à la vaccination et au dépistage ce 14 juillet à St-Paul

Free Dom