/

« Pas d’augmentation d’impôts à Bras-Panon ! » (VIDÉO)

8 min de lecture

Pas moins de 33 dossiers à l’ordre du jour du conseil municipal de Bras-Panon qui s’est tenu ce samedi matin, 10 avril 2021, dans la salle polyvalente, sur le champ de foire. Trente trois dossiers parmi lesquels les budgets de la ville et notamment le budget primitif de 2021. Mais avant de passer en revue les rapports, le conseil municipal a procédé à l’installation d’une nouvelle conseillère municipale, suite au décès de Micheline Ally (qui était la 1ère adjointe au maire) survenu le 24 février dernier. Mme Natacha Araste devient conseillère municipale. Elle siègera désormais au sein du conseil.

Natacha Araste du quartier de Paniandy, conseillère municipale de la majorité

Le décès de Mme Ally fait que tout le conseil a dû être remanié. Et chaque adjoint est monté d’un cran. Aussi, Thierry Henriette qui était 2e adjoint devient 1er adjoint et ainsi de suite… Mme Lorraine Mergy qui était jusqu’ici conseillère municipale accède au rang de 9e adjointe.

Rappelons également que la semaine dernière, lors du conseil communautaire de la Cirest, c’est Anne Canaguy, conseillère municipale de Bras-Panon, qui a été élue au poste de 14e vice-présidente en remplacement à Micheline Ally (dit Choute).

Anne Canaguy, conseillère municipale à Bras-Panon et 14ème vice-présidente de la Cirest

Après l’élection en interne, ce samedi matin, de Mme Mergy, le conseil municipal a procédé à l’examen de tous les rapports figurant à l’ordre du jour dont notamment les budgets de la ville (Compte administratif 2020 et budget primitif 2021). Concernant le budget primitif de 2021, il s’élève à 38,9 millions d’euros dont 24,6 M€ consacrés au fonctionnement et 14,3 M€ à l’Investissement.

C’est Mario Edmond, le 3e adjoint, délégué aux finances, qui a présenté des grandes lignes des budgets en rappelant « le contexte difficile » dans lequel s’est effectuée la prise de fonction de la nouvelle équipe municipale. L’élu faisant référence à la crise sanitaire mettant le budget communal sous tension en raison des dépenses imprévues. Sans compter que « nous avons réduit la voilure par rapport aux conclusions de la Chambre régionale des comptes qui avait précédemment mis à l’index la gestion de l’ancienne municipalité, y compris la foire agricole de 2019 qui avait sérieusement impacté l’ancien budget. Nous héritons malheureusement d’une situation financière qui n’est pas évidente».

Mario Edmond, 3e adjoint, délégué aux finances

Mario Edmond a expliqué que « malgré cet héritage et ce budget sous surveillance, nous avons réussi à dégager 14 million d’euros en faveur de l’investissement ». Une précision apportée surtout à François Pereira, élu de l’opposition et ancien adjoint des finances durant la mandature de Daniel Gonthier, qui « n’a relevé aucun projet d’envergure dans le budget de 2021 ».

La réponse lui a été apportée par le maire Jeannick Atchapa : « nous faisons avec les moyens que nous avons pour l’instant. Malgré tout, les impôts n’augmenteront pas à Bras-Panon, nous augmenterons en revanche le budget du CCAS pour venir en aide aux familles démunies; Idem pour les subventions accordées aux associations, sans oublier un effort particulier en direction des étudiants ». Ecoutez le maire de Bras-Panon, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Parmi les autres dossiers adoptés soit à l’unanimité, soit à la majorité, à noter : la désignation de l’élu Frédéric Staincq à la place du maire pour traiter au sein de la commune tous les dossiers de la Mission locale Est dont le président est Jeannick Atchapa ; La désignation de Charles Maillot pour traiter tous les dossiers de la commune au sein de la Semac ; L’attribution d’une aide financière à plusieurs jeunes Panonnais, d’une bourse au mérite pour une étudiante de la commune ainsi que le projet de réalisation d’un bâtiment pour la police municipale sur le terrain appartenant jadis à la famille Cazal (juste derrière la gendarmerie). Terrain dont l’acquisition avait été faite par l’ancienne majorité. Ce bâtiment comprendra une salle spéciale qui abritera tout le système de vidéo de surveillance de la ville. Coût de la réalisation : plus de 715 000 euros dont le financement sera assuré à hauteur de 85% par l’Etat dans le cadre du Plan de relance. Les 15% restants seront la charge de la commune. Le conseil municipal s’est achevé aux environs de 12 heures.

Thierry Henriette « roule » pour Didier Robert

Thierry Henriette et Nina Roger

A la fin de la séance, le 1er adjoint Thierry Henriette, m’a demandé (en apparté) de préciser, contrairement à ce qui avait été écrit dans l’édito de ce vendredi, qu’il soutenait non pas Ericka Bareigts aux prochaines régionales mais bien Didier Robert, le président sortant. « J’ai déjà voté socialiste, mais pour le prochain scrutin, moi je fais comme le maire Jeannick Atchapa, je soutiens Didier Robert. Les gens doivent confondre avec mes frères… J’ai déjà donné ma parole au maire ». Voilà qui est dit ! En revanche, Mario Edmond, le 3e adjoint, a fait savoir à Jeannick Atchapa, dès le début, que conformément à ses convictions politiques, il soutiendra Ericka Bareigts.

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Marché Péï au Jardin de l’Etat ce samedi 10 avril

Article suivant

Le Département soutient le développement du Grand Port Maritime : 15 ha mis à disposition

Free Dom