Pass sanitaire : le Collectif des Evénements Culturels et Festifs alerte sur la faible couverture vaccinale à La Réunion

3 min de lecture
4

Dans un communiqué, le Collectif des Evénements Culturels et Festifs alerte sur la faible couverture vaccinale à La Réunion :

« Hier, mardi 20 juillet 2021, nous étions une délégation de cinq organisateurs d’événements, tous types d’événements confondus ( fête foraine, salon et foire, mariage et événement privé, marché artisanal et parc loisir enfant), à être reçue par Monsieur Pascal Gauci du SGAR.
L’objectif de cette réunion était non pas de trouver une solution contre le Pass Sanitaire mais plutôt de travailler pour une reprise rapide des événements sous pass sanitaire.
Aujourd’hui, l’un des freins à cette reprise est la couverture vaccinale encore trop faible à la Réunion. Lancer un événement, que ce soit salon, foire ou autre dans les semaines à venir ne serait pas économiquement viable pour les organisateurs. Nous ne pouvons pas prendre en compte les personnes qui feront les tests PCR ou antigéniques puisqu’il est impossible de quantifier à l’avance cette information. Aussi, installer un dispositif de test antigénique devant chaque événement est une solution trop onéreuse pour l’organisateur.
Pascal Gauci le dit, je cite :
« Il y a un réel engouement de la population pour les événements. Nous l’avons constaté sur les différentes manifestations des semaines précédentes.
Aujourd’hui la vaccination reste la meilleure solution pour un retour rapide de ces manifestations. »
En attendant que la couverture vaccinale augmente, nous sommes totalement à l’arrêt, sans réel visibilité sur les semaines et mois à venir et pour beaucoup d’entre nous, à défaut de pouvoir travailler nous sommes dépendants du fond de solidarité national.
Sauf que celui-ci a subi une forte diminution. Au titre du mois de juin l’aide a été diminuée de 80%.
Cette aide, pour les secteurs très touchés par la crise comme l’événementiel, et les forains est basée et ajustée en fonction de la situation en métropole.
Aujourd’hui, certains de nos confrères de l’Héxagone ont pu reprendre en partie leur activité événementiel mais ce n’est pas notre cas.
De ce fait, nous avons demandé à ce que le fond de solidarité soit adapté à la situation de la Réunion comme cela se fait en Guyane en ce moment même.
Pascal Gauci:  » Il y a un travail qui se fera pour aménager le fond de solidarité national pour la Réunion ».
Notre Association continuera à travailler pour une reprise rapide et sécurisée des événements. « 

4 Commentaires

  1. comme vous dites ailleurs ça reprend, pas ici juste parce que c’est pas nouveau on est plus con qu’ailleurs. Ici on a plein de gens intelligents qui croient encore qu’un vaccin a des puces 5g et provoque des fausses couches,

  2. Bouh ! bouh ! Maman j’veux pas qu’ils m’enfoncent des petites bêtes sous la peau ! « Arrête de faire l’enfant ces grands messsssieurs savent ce qu’ils font tu n’as aucune crainte à avoir voyons » … Non, j’ai peur des p’tites bêtes qui vont s’balader partout dans mon corps…. « eh oui » ! Même en 2021 ! Lol !

  3. J ai un mariage plus de 100 personne en septembre come c es dan 1 sall es kil fo pass sanitaire pou venir car vrai clusteur p se former meme sii vaccine
    Confine un bon coup svp le prefet koi pou fait joue pti case gagne gerer démissionne chaque fois si i depasse peut durcir mi pense na d otre chose va durcir avant
    Zot couvre bidon les gens respect pas point controle alor agit

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-André : « mon fils de 15 ans s’est fait agresser »

Article suivant

Rouen : auteur de violences conjugales, il plaide la légitime défense

Free Dom