/

Patrice Boulevart, “Monsieur Mobilité” et benjamin du conseil régional, “travaille pour l’équilibre des territoires”

8 min de lecture
4

Nous poursuivons notre série politique du mardi  : « Les Ti Nouveaux ». Après la conseillère régionale et vice-présidente Amandine Ramaye (Plaine-des-Palmistes), la conseillère départementale Amandine Hoareau (Sainte-Rose), la conseillère départementale Camille Clain (Saint-Louis), le conseillère régionale Stéphanie Poïny-Toplan (Saint-André), la conseillère départementale Isabelle Erudel (Le Port), nous vous présentons, ce mardi matin, 10 août 2021, Patrice Boulevart (à gauche sur notre photo de Une, aux côtés de Patrice Selly). Patrice Boulevart est conseiller régional, élu le 27 juin sur la liste conduite par Huguette Bello. Nous vous invitons aujourd’hui à faire de plus amples connaissances avec cet élu de 31 ans, également conseiller de la majorité municipale à Saint-Benoit et conseiller à la Cirest. Il est très proche du maire Patrice Selly.  

 Son enfance : “ma mère nous a quittés à l’âge de 49 ans”

“Je suis né à Saint-Benoît en 1990. Je suis le dernier d’une fratrie, mes deux grands frères ont 7 et 5 ans de différence d’âge avec moi. Mon père est agriculteur à Saint-Benoît. Ma mère nous a quittés à l’âge de 49 ans ; Elle exerçait la profession d’Auxiliaire de Vie. J’ai grandi dans le quartier du Butor. Je peux dire que j’ai eu une enfance heureuse à Saint-Benoît, ce qui explique l’amour que je porte à ma ville”.

Son parcours scolaire et universitaire : “J’ai eu un Bac ES”

“J’ai eu mon Bac Economique et Social (ES) en 2008 au Lycée Amiral Pierre BOUVET. Par la suite, j’ai poursuivi mes études à l’Université de La Réunion où j’ai obtenu mon Master de Méthodes Quantitatives et Modélisation pour l’Entreprise en 2014”.

Sa situation professionnelle : “je travaille dans une banque”

“J’ai commencé à travailler, après mes études, à l’ARS de La Réunion en tant que chargé d’études statistiques. Puis, j’ai été recruté au sein d’une banque de La Réunion, où j’y travaille depuis 2016 notamment dans la gestion des risques”.

Sa situation familiale : “je n’ai pas d’enfant”

“Je vis en concubinage et je n’ai pas d’enfant”.

Son parcours politique : “Patrice Selly représente l’espoir pour Saint-Benoi”

“Je suis conseiller municipal à Saint-Benoît avec la délégation de la préparation du budget et de la transition numérique et vice-président de la CIREST avec la délégation des transports scolaires. J’ai été élu en juin 2020 sur la liste du changement menée par Patrice Selly. Pour moi ,l’aventure politique a commencé avec Patrice Selly, en 2019,  lors de la campagne municipale. Je l’ai rejoint car il représente un nouvel espoir pour la ville de Saint-Benoît qui, à l’époque, avait le surnom de ville fantôme.

Le jeune élu n’hésite pas de mettre la main à la pâte pour rendre sa commune plus propre.

L’engagement politique est, avant toute chose, une prise de responsabilités. Au regard de la situation de notre ville, il est nécessaire d’avoir une équipe capable de prendre des engagements et de les respecter. Depuis notre arrivée aux responsabilités, nous, le maire et son équipe, travaillons à relever notre ville, et à faire en sorte qu’elle redevienne la capitale de l’Est. Le chemin est encore long. Toutefois, en un an, plusieurs engagements ont été respectés dont la gratuité des transports scolaires pour les élèves habitant dans toutes les communes relevant de la CIREST. Notre volonté politique, nous la partageons aussi au travers de BANIAN, parti politique créé par Patrice SELLY, dont un des engagements est de donner sa chance à la jeunesse. A ce titre ,je suis fier d’être le benjamin du Conseil Régional”.

Ses ambitions politiques : “je veux travailler pour La Réunion”

“A 30 ans, j’ai la responsabilité d’une vice-présidence régionale. Aujourd’hui, mon ambition est avant toute chose de travailler pour La Réunion et notamment pour l’équilibre des territoires”.

Ce qu’il espère changer grâce à son mandat de conseiller régional

“Lors de la campagne des régionales, notre équipe n’a cessé de dire que la micro région Est doit être entendue. Aujourd’hui, nous sommes deux Bénédictins, Anne CHANE KAYE BONE TAVEL et moi-même, au sein du Conseil Régional. Si je ne me trompe pas, c’est la première fois qu’un Bénédictin occupe un siège de Vice-Président de la Région Réunion.

De gauche à droite : Anne Chane Kaye Bone Tavel, Patrice Selly et Patrice Boulevart.

Alors, j’entends, au cours de ce mandat, travailler à un développement harmonieux de La Réunion et faire entendre la voix de la micro région EST pour qu’il puisse y avoir un vrai rattrapage. En outre, au sein de ma délégation qui est la mobilité durable, j’entends travailler pour l’intérêt des générations futures. Nous avons perdu tant d’années en enfermant les Réunionnais dans un schéma unique de mobilité : le tout automobile. Aujourd’hui, les réseaux sont saturés et nous ne pourrons pas bitumer toute l’Ile…

J’entends poser les premières briques des nouvelles orientations politiques en matière de mobilité afin que nous puissions, demain, changer les perceptions et les usages en proposant des alternatives en matière de déplacements”.

Ses passions, ses loisirs : “J’aime le foot”

“Je suis aussi passionné de football. C’est un sport qui rapproche les gens quelle que soit leur origine. C’est un vrai échappatoire que de pouvoir jouer une partie de foot avec mes amis et aussi de pouvoir regarder quelques matches. J’aime aussi voyager et découvrir d’autres cultures, d’autres façons de faire et de penser. L’ouverture sur le monde est primordiale pour améliorer notre perception de celui-ci.”

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

  1. Le Maire de Saint-Benoît semble avoir pris la bonne direction. Il semble globalement que sa politique est bonne et qu’il mène bien la barque notamment à la CIREST. Pas le cas du maire voisin de la commune de “60 000 habitants” qui est complètement largué.

  2. Il faut apporter tous nos encouragements à ces jeunes élus. Je ne connais pas ce jeune homme mais je lui souhaite bonne réussite dans ses missions. Il est diplômé et il a envie de faire réussir sa ville. Bravo ! Belle équipe municipale à Saint-Benoît !

  3. Cela nous change des éternels dinosaures et vieux politicards qui n’ont rien apporté à la Réunion et sa jeunesse.

  4. La nou peut dire bravo à Selly pou son choix. A comparer avec la bande bras cassés adjoints la commune Saint-André. Bédier i fai pitié.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Louis : frictions au sein de la majorité municipale, la maire retire ses délégations à l’adjointe Kelly Bello

Article suivant

Saint-Louis : Kelly Bello n’est plus adjointe au maire; Ses délégations lui ont été retirées.

Free Dom