Petite-ile : des pièges pour capturer les « rats musqués », opération de lutte dans contre les prédateurs du gecko

1 min de lecture
Dans le cadre de l’opération de lutte contre les prédateurs et compétiteurs du gecko vert de Manapany dans les falaises de Petite-Île, cofinancée par l’UE et l’État, NOI mène des travaux sur la musaraigne (Suncus murinus ou « rat musqué » de son petit nom local).
Originaire d’Inde, elle aurait été introduite à La Réunion au début du XVIIIe siècle. Elle se nourrit principalement de petits insectes, mais c’est une opportuniste : elle peut aussi consommer des vers, petits mollusques, des produits végétaux, ou encore des charognes.
C’est un compétiteur pour le gecko vert de Manapany, et un potentiel prédateur des juvéniles.
Des pièges de type INRA, très efficaces, sont utilisés pour la capture de cette espèce.
Un stagiaire de Master 2, co-encadré par l’association ARBRE, s’occupe actuellement de disséquer les individus collectés depuis 2019 et d’extraire le contenu de leur estomac pour analyser leur bol alimentaire via des études génétiques (ADN barcoding).
Ces analyses devraient permettre de mieux comprendre d’impact de la musaraigne sur les populations de geckos. Les résultats arriveront cette année… affaire à suivre !
©Nature Océan Indien 46, rue des Mascarins 97429 PETITE-ÎLE
https://www.facebook.com/natureoceanindien/posts/2321201338031022

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Petite-île Officiel : coupures d’eau, mercredi 16 février 2022, secteur de Ravine du Pont

Free Dom