/

Petite-Ile, première commune signataire de la convention “Plan 1 million d’Arbres pour La Réunion”

5 min de lecture

Le Président du département, Cyrille Melchior s’est rendu à la Petite-Ile, première commune signataire du “Plan 1 million d’Arbres pour La Réunion”, ce jeudi 26 août 2021. Pour favoriser le rayonnement de la Petite-Ile , Serge Hoareau, Maire de la commune et Président de l’Association des Maires, a fait visiter sa ville, notamment les projets en cours de construction.

D’après Cyrille Melchior, l’aide départementale, au titre du “Plan 1 million d’Arbres pour la Réunion”, porte sur 3 accompagnements. Premièrement, un accompagnement financier par dotation d’investissement visant à soutenir la création ou la réhabilitation d’unités de production. Ensuite, un accompagnement financier par dotation forfaitaires de fonctionnement, visant à soutenir les opérations de plantations mises en œuvre par le bénéficiaire. Enfin, un accompagnement technique sur l’ensemble des phases nécessaires à la réalisation d’un projet de végétalisation au sens large du terme.

Petite-Ile, une commune engagée

Depuis 2015, La Petite-Ile s’est inscrite dans une démarche Zéro Phyto de promotion des plantes indigènes et endémiques en initiant la signature d’une charte DAUPI (Démarche d’Aménagement Urbain et Plantes Indigènes) avec le Conservatoire Botanique National de Mascarin.

Sur la période 2015-2020, ce sont plus de 750 plants endémiques et indigènes qui ont été plantés sur le territoire communal.

Objectif : 1 million d’arbres plantés d’ici 2025

Sur toute La Réunion, le but est de planter au minimum 1 million d’arbres d’ici 2015. Concernant la Petite-Ile, “le but est de préserver un cadre de vie tranquille et serein dans la commune, tout en instaurant des actions de valorisation de l’arboretum d’un point de vue pédagogique”, affirme Serge Hoareau.

“Les écoles et les associations de la commune participeront activement à ce projet”, assure Serge Hoareau. Le but étant également d’améliorer le confort des cours de récréation des écoles. A ce titre, l’école des Bougainvilliers est en pleine réhabilitation. Construite dans les années 1960, cette école accueille 304 personnes dont 273 élèves. L’objectif premier des travaux est de stopper les dégradations structurelles du bâtiment et de rétablir un fonctionnement conforme aux règles de l’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Les travaux s’élèvent à 1 758 621 euros.

Construction d’une salle funéraire

La commune de Petite-Ile, en partenariat avec le financement du Département, construit actuellement deux chambres funéraires de 70m2. Au centre-ville, sur la rue du Général de Gaulle, la nouvelle salle funéraire sera inaugurée d’ici janvier 2022, car la ville de Petite-Ile ne dispose pas actuellement de lieu de veillée pour le recueillement des familles. L’opération consiste avant tout à renforcer l’offre d’équipement public et de services à la population. L’aménagement comprendra également la création de 30 places de parking ainsi que de deux espaces verts près de chacune des deux chambres.

Construction de la Maison départementale de Petite-Ile

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique départementale de Modernisation Territoriale dans le Sud, le Département a décidé de la création d’une Maison Départementale sur la Petite-Ile, afin d’héberger sur un seul site ses services médico-sociaux.

Ainsi, la “Résidence Jolie Cœur – Vavangue Veloutier”, composé de 9 bâtiments, est un projet à vocation sociale et à dimension intergénérationnelle. D’une superficie de 576m2, la Résidence devrait être livrée d’ici octobre 2022.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le TCO lance le Projet de Territoire du Grand Ouest de La Réunion

Article suivant

Tampon : Bras de Pontho a une nouvelle aire de jeux

Free Dom