Petite Ile : une fête sauvage de 50 personnes stoppée avant même qu’elle ne commence

1 min de lecture
14

Alors que l’’état d’urgence est levé aujourd’hui, il faut savoir que les  rassemblements de plus de 10 personnes restent toutefois interdits et verbalisables, par arrêté préfectoral.

Sauf que certains n’en font qu’a leur tête ! A Petite Ile, plage de Grand Anse, mercredi soir, les gendarmes ont du intervenir pour stopper une fête, avant même qu’elle… ne démarre. Les organisateurs avaient lancé sur les réseaux sociaux l’invitation à cette soirée baptisée « PROJET X ».

Le principe était de passer la nuit « la plus folle possible », avec en toile de fond de la musique, danse et surtout une alcoolisation importante.  Mercredi soir, une cinquantaine de jeunes  étaient donc là, prêts à festoyer vers 19 heures quand les gendarmes sont intervenus pour les disperser et évacuer la plage.

14 Commentaires

  1. Des parents irresponsables pas soucieux de la santé de leurs progéniture ,des futurs délinquants ces gamins avec la complicité de leurs parents ils auraient tous dû être verbaliser les autorités ont fait preuve de laxisme .

    • On est bien d’accord !!! ils font chier toujours les mêmes !!! avec les pass sanitaires les enfants font des fêtes clandestines et ca continuera jusqu’à temps qu’on arrêtera de les faire chier !!!! et surtout qu’on change de gouvernement macroniste.

  2. Je dirais qu’elle a de la chance de vivre dans un Pays de liberté mais au nom de la liberté on ne peut pas tolérer les entorses aux règlements
    .

  3. Je dirais qu’elle a de la chance de vivre dans un Pays de liberté mais au nom de la liberté on ne peut pas tolérer les entorses aux règlements adresse a Caroline .
    .

  4. Bravo il faudrait plus d’interventions comme ça . Rappelons aussi à certains Petits Ilois que les passages piétons existent et le respect de ceux qui les empruntent aussi, facile de faire comme si on ne les voyait pas

  5. QUE CE GOUVERNEMENT DE FASCISTES CESSE DE POURRIR LA VIE DE LA POPULATION !!!!!! ON N A PLUS LE DROIT DE RIEN FAIRE SINON QU A CREVER AU TRAVAIL ET PAYER DES IMPOTS ET TAXES COMME DES MISERABLES ESCLAVES !!!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Nouveau procès à la Cour d’Assises : Léo Jean Baptiste accusé d’avoir tué son père

Article suivant

L’arroseur arrosé : Noor-Olivier Bassand, président de Roul Pas Nou condamné pour abus de confiance

Free Dom