Pétition : encore une image qui fait mal à la Réunion

1 min de lecture
17

Une pétition en ligne est lancée  ces derniers jours demandant “des mesures contre les dépôts sauvages à La Réunion”. L’auteure de cette pétition lance un message fort, à l’endroit des Réunionnais, mais surtout au Préfet, indiquant que “Notre île n’est pas une poubelle”. Plus de 7 615 signatures ont déjà été collectées depuis la publication de cette pétition qui dénonce, une fois de plus l’image qui fait mal à La Réunion: les dépôts sauvages!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




17 Commentaires



    • Si tu payes mon billet, on peut faire un reportage sur ton pays, je t’emmène dans de grandes villes comme Marseille, Paris ou Mulhouse, tu verras c’est pas plus propre, il y a des endroits, on se croirait dans un pays du tiers monde, et pourtant c’est bien en france.

      • @ ziskakan. Tout à fait d’accord avec vous. Mais nous aussi réunionnais, il faut faire un effort sur les dépôts sauvages. Il y a des gens qui font vraiment n’importe quoi

    • Madagascar, mon dieu, choisi un autre exemple, sinon, arrêtez de regarder les émissions qui rend con, il y a des pays où la vente de chouingoms est interdite, il doit bien y avoir une raison, non ?

  1. A côté de tout ça, si la Réunion veut espérer devenir un joyau touristique, il faudrait commencer par moins donner l’image d’une île bétonnée et rythmée par la mondialisation. Béton et modernisme sont les premiers ennemis de l’authenticité et de l’identité : interdiction des panneaux publicitaires, homogénéisation des marquages et signalétiques, plantation systématique d’arbres, plantes, fleurs en bordures de route et de trottoirs, dissimulation obligatoire sur toute leur hauteur des bâtiments industriels et administratifs, autorisation d’office à la végétalisation de tous les espaces disponibles par des initiatives individuelles ou associatives, clotures en murs profilés (type murets à la chaux à sommet arrondi), interdiction des grillages et encouragement du bois, aide à la reconstruction des cases créoles disparues à l’identique et avec les techniques anciennes, redéploiement des métiers traditionnels du bâtiment, constitution de villages créoles intégrant écologie et économie solidaire en lieu et place de tous les projets de logements sociaux verticaux (avantages contre exploitation agricole obligatoire des espaces), suppression de tous les pesticides et création du premier département 100% bio et durable de France, réduction d’impôts sur les maisons isolées de la route par des plantations végétales, prix de fleurissement généralisés, inventaire des métiers et artisans traditionnels et signalétique touristique adaptée, autorisation et généralisation des oeuvres d’arts dans tous les espaces publics et privés, et aux abords des routes ; subventions pour les folklores, remise sur pied des pêches traditionnelles, refonte sociale par la création de ti-cases mettant en valeur les quartiers… et j’en passe… ensemble nous le pouvons !!

  2. Quand une pétition pour le déploiement rapide delà fibre optique THD car a saint jo le déploiement est en suspens tout comme le chantier fa contournante ?

  3. Chemin du Cap Sainte Anne, immeuble face au terrain, le trottoir est toujours encombré avec toutes sortes de matériels, depuis la casserole jusqu’à la machine à laver, en passant par le frigo, l’étagère, la cuisinière, le matelas, les fauteuils, branchages etc etc.
    Les makots rejettent leurs ordures dans l’heure qui suit le ramassage, les policiers municipaux passent leur temps à pavaner en ville au lieu de bosser.

  4. L’image de l’île est sale depuis au moins trois cents ans . Alors un frigidaire sur un bordage chemin, vaut mieux que une tête noire sculptée en mémoire de la torture humaine pour boire un café

  5. Angelo, il y a 300 ? Sale ? Qu’entendez-vous par là ? En 60-70 la plupart des créoles pouvaient brûler leur détritus “dan fond la cours” on était pas ds cette société de surconsommation. Un frigidaire -et encore, pr ceux qui possédaient l’électricité- ne se jetait pas comme une vieille chaussette. Oh ! La tetê renoire sculptée t’empêche de savourer ton pti café ? Mets-y un nuage de lait ou bois en un verre. T’apprecierais pas davantage. Cette sculpture et ce café te font rappeler toute la souffrance qui se trouve à l’intérieur de cette petite tasse.

Free Dom
WordPress Video Lightbox