Pirater Antenne Réunion ? Non mais, Camille Sudre l’a tomb’ su la tête ou quoi !

dans Actualités/Edito de Yves Montrouge/Infos Réunion/Politique

En ce lundi 1er avril, j’aurai pu vous parler des budgets primitifs de la Région et du Département votés la semaine dernière, du début de crêpage de chignon entre les deux exécutifs sur la question de la gratuité des transports en commun (le Réuni Pass), sur le retrait du Département du capital non pas d’Air Austral (comme j’ai pu le lire ici ou là) mais de la Sematra (car le conseil départemental veut économiser 7 à 8 millions d’euros, plutôt que de le donner à une compagnie aérienne), de l’accueil de Marine Le Pen à Saint-Paul par Joseph Sinimalé et au Tampon par André Thien-Ah-Koon, les deux maires septuagénaires qui veulent surfer sur la vague « Bleu Marine » du populisme en vue des municipales de 2020, des élections européennes du 26 mai prochain avec le positionnement, à la 10ème place, de Stéphane Bijoux, journaliste à France Télévisions et petit « chouchou » d’Annick Girardin sur la liste de La République En Marche. J’aurai pu aussi vous parler de la Civis et du trafic de voitures car le responsable du parc passera en conseil de discipline en fin de semaine pour y rendre des comptes (en interne) devant 6 élus du Centre de Gestion (CDG), 6 représentants syndicaux et un juge administratif. J’aurai pu encore vous parler de toutes les « carabistouilles » qui se préparent dans les coulisses dans la perspective des municipales de l’année prochaine… Mais j’y reviendrai ultérieurement. Promis !

Pour l’instant, il y a plus sérieux, plus préoccupant. Et cela concerne mon boss. Serait-il tombé sur la tête ? Oui, je parle de Camille Sudre, le Big Boss de Radio Free Dom. Quelle mouche l’aurait donc piqué ? Aurait-il pété un câble ? Au hasard d’une discussion avec des collègues au studio de radio, j’ai appris, fin de semaine dernière, que « l’homme en blanc » a pris la décision de pirater, ce soir, lundi 1er avril, aux environs de 19h30, Antenne Réunion. Rien que ça ! Une blague ? Manifestement, non ! La question lui a été posée. Il n’a évidemment pas répondu directement, se contentant entre deux taffes, d’esquisser un sourire malicieusement enfantin, qui en dit long sur ses intentions. Comme le dit si bien Margie Sudre, « quand Camille a une idée derrière la tête, il ne l’a pas dans ses doigts d’pieds ! ». L’homme n’est pas du genre à faire les choses à moitié. Il n’y a donc pas de fumée sans feu. Le piratage est bien en vue. Camille Sudre ne plaisante pas. Ceux qui suivent ses rares interventions à la radio ne doutent pas de son combat, qu’il n’a, en fait, jamais abandonné. Il fait à chaque fois passer des messages subliminaux. A décrypter ! Un piratage, celui d’une chaîne de télévision, en l’occurrence Antenne Réunion !

Techniquement, il sait faire. Il dispose du savoir, des hommes et d’un peu de moyen. Il nous l’avait déjà prouvé en septembre 1986 lorsqu’il avait diffusé les premières images de Télé Free Dom. La première télévision privée locale qui venait ainsi bouleverser le paysage audiovisuel réunionnais, en ouvrant alors un espace de liberté sans précédant, via l’écran, au peuple réunionnais. Cinq ans auparavant, en 1981 (un 14 juillet, ça ne s’invente pas), Camille Sudre, profitant de l’avènement de François Mitterrand et de l’ouverture des ondes par ce dernier, créé radio Free Dom, une radio libre qui porte bien son nom. Le peuple, celui-là même qui n’avait jamais eu accès à une radio, pour causer dans le poste comme on dit, pouvait ainsi le faire, sans filtre, sans censure. Et cela, grâce à Camille Sudre et quelques uns de ses copains qui avaient cru dur comme fer en cette aventure radiophonique. Le médecin Ardéchois, installé dans l’île en 1978, après y avoir séjourné quelques mois auparavant, en 1975, en tant que VAT (Volontaire aide technique) allait révolutionner le paysage radiophonique et audiovisuel local.

Le « Sarda Garriga » des ondes, père de la « Révolu-son » a donc profité du flottement de la cohabitation politique (Mitterrand président, Chirac Premier ministre) pour lancer sa télévision sans autorisation légale du CSA mais avec quand même le soutien de Danièle Mitterrand, l’épouse du Président de la République.

S’enchaînent toute une série d’émissions nouvelles : « Télé Freepouille » pour les ados qui découvrent « Hélène et les garçons » ; « Télé Freemousse » avec des dessins animés pour les marmailles, « Télé Freection » qui laisse place au débat politique et de société le mercredi soir, sans oublier les films de cow boy, de karaté et même des films X gratuits, « films la pô » aimaient à dire les amateurs. Plus besoin d’aller à la vidéothèque pour en louer. Les Réunionnais adhèrent très vite à cette télé privée et louent Camille Sudre, le « libérateur de la parole réunionnaise », le « Che Guevara » cathodique. Camille Sudre est alors sollicité en politique. Il devient adjoint à la mairie de Saint-Denis en 1989.

Cette ascension ne plaît visiblement pas à tous. Les gros jaloux et autres « malokis » entrent en action. Le préfet Daniel Constantin, sous pression, ordonne, le 24 février 1991, la saisie des émetteurs de Télé Free Dom au profit d’Antenne Réunion (appartenant à Jacques De Chateauvieux) et à Canal+. Le peuple mécontent descend dans la rue. La suite, on la connaît.

« Pas capab’ lé mort sans essayer ! »

Je vous l’ai dit. Camille Sudre, n’est pas du genre à jeter l’éponge. Il reprend le combat, sur le terrain politique. Il gagne les régionales de 1992 et forme un « triumvirat » avec Pierre Lagourgue et Paul Vergès, montrant, si besoin, sa volonté d’ouvrir la majorité dans l’intérêt de la population réunionnaise. De la victoire, il n’en fait pas une affaire personnelle. Son élection dérange. Elle est annulée en 1993. Qu’à cela ne tienne ! Camille Sudre ne met pas pour autant genoux à terre. Ce n’est pas son style. Il présente son épouse Margie Sudre, qui est portée en triomphe à la présidence de la pyramide. Elle deviendra même ministre.

L’aventure politique s’achève pour lui en 2010. Camille Sudre se consacre exclusivement à sa radio, la première de l’île, loin, très loin devant toutes les autres. Radio Free Dom est devenu un « monument », une « institution », la « radio du peuple », passage incontournable de tous les ministres et autres élus en visite dans le département. Pour autant, tout en s’occupant de sa radio, son « bébé », Camille Sudre n’a jamais renoncé à sa télé qu’il attend depuis 30 ans, depuis la saisie des émetteurs. Un projet qu’il remet sur la table à chaque occasion qui se présente parce que « pas capable lé mort sans essayer ». Lui, il essaye tout le temps parce qu’il se sent capable, capable de porter et de concrétiser ce projet pour lequel l’autorisation tarde à venir. Mais il ne désespère pas. « Na un jour i appelle demain », martèle-t-il à son entourage, parce qu’il croit en la justesse et en la légitimité de son combat pour le peuple. La crise des Gilets Jaunes, et notamment les revendications de démocratie participative, le confortent dans son cheminement cathodique. La population a besoin de s’exprimer, de débattre, de vider son sac, de tout mettre sur la table. Et seule, Télé Free Dom, peut lui offrir cette opportunité. Maintes fois Camille Sudre a interpellé Annick Girardin et d’autres ministres qui sont passés par le studio de la rue Jules Auber. En vain. Ces derniers sont frileux. Ils lui demandent d’attendre la visite d’Emmanuel Macron, Président de la République, en juin prochain.

Sauf qu’à 71 ans, Camille Sudre en ras-le-bol d’attendre. Il estime que sa Télé dont le gouvernement lui refuse toujours l’autorisation pourrait servir de garde-fou à une éventuelle explosion sociale, en sachant que la cocotte-minute est sur le point de péter. Raison pour laquelle, Camille Sudre ne veut plus attendre. Raison pour laquelle, il a décidé de passer à l’action dès ce soir. A la guerre comme à la guerre !

Des risques ? Bien sûr, qu’il y en existe. Mais « qui ne risque rien n’a rien ! », se défend-t-il. Alors Camille Sudre serait-il devenu fou ? Il assume entièrement, partant du principe « qu’il n’y a pas de grand esprit sans un grain de folie ».

Alors, je me repose la question ? Camille Sudre serait-il tombé sur la tête en voulant brouiller, ce soir, Antenne Réunion et, par conséquent, tenter de faire renaître Télé Freedom ? Et si c’était tout simplement du courage ou de la témérité ? Le pire ennemi du courage, n’est-ce pas la peur ? Contrairement à nombre de nos élus, Camille Sudre a prouvé tout au long de sa carrière d’homme de média, qu’il n’était pas du genre à se cacher derrière cette faiblesse. Que l’aventure commence ! Premier épisode, ce soir. Sudre le « pirate », le « brouilleur » d’antenne (et d’Antenne) repart au combat. Attention, chaud devant !

Y.M.

([email protected])

 

 

12
Poster un Commentaire

avatar
11 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
SPIDERMANGillet vertSources sûresFait rirrFk 974 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Guyot
Invité
Guyot

Trop long
Prochaine fois raccourci un peu
Merci….

SINAMA
Invité
SINAMA

Ben comment la region i sa fé, i passera pas di tout si télé freedom, ben zèlu i aime banquets ek bat karé. Prévoi touzours barquettes pou zot aprè zot l émission télé. â part in poisson d’avril mi souhaites Camille un bonzour

DEVY
Invité
DEVY

Monsieur Montrouge, c’est pas la semaine des auditions pour la SPL des musées régionaux ? ? ? On veut des informations sur ces choses bien plus intéressantes. Nous attendons des photos aux portes de la caserne verines de radio freedom.

Jack
Invité
Jack

Un édito entier pour pour un poisson d’avril ? Bien décevant, j’espère que vous allez en faire un autre dans la journée.

Toa
Invité
Toa

Poisson d’avril

Skorpion
Invité
Skorpion

Un joli poisson d’avril !!

Prend comme ou vé
Invité
Prend comme ou vé

Le pir c ke c un l’entente ek antenne réunion et oci avec le quotidien mdr….. Antenne Réunion ptet va passer télé freedom. Mai pou un instant. Mdr merci mai norer pu trouv mieu comme poisson.. Prochaine foi ma donne à zot ban zidé

Fk 974
Invité
Fk 974

Lol Bravo pour ce poisson d’avril !!!!
Pirater A- Réunion !!!!! Je pense que le C S A ainsi que la direction d’Antenne Réunion seront Ravis lol
Et quand on veux pirater on le chante pas à tue tête sur les ondes radio.
Vous faites fort là mdr.

Fait rirr
Invité
Fait rirr

Quand on va pirater On ne va pas le crier sous tous les toit.

Sources sûres
Invité
Sources sûres

J’ai la preuve absolue que l’information est bien réelle.
Par mes sources sûres – que je ne peux dévoiler pour les protéger -, je sais que les forces de l’ordre seront prêtes à intervenir en flagrant délit (piratage), pour éventuellement saisir le matériel et procéder à des interpellations !
Et je sais aussi que certains journalistes, eux-aussi bien informés, seront présents devant les grilles de Freedom pour enregistrer les événements sur le vif.

Gillet vert
Invité
Gillet vert

Quand on pirate une tv on passe de la musique on fait pas une emission avec la benediction d antenne reunion et puis c est tout

SPIDERMAN
Invité
SPIDERMAN

MINCE………QU ‘ il était beau le POISSON D ‘ AVRIL …et vous avez tous marché hi hi hi hi