© Energies Tropicales

Piton de la Fournaise : l’éruption s’est de nouveau arrêtée

5 min de lecture
5

Après un peu plus de 6 heures d’activité de « gaz piston » ou « bouffées de trémor », l’éruption volcanique, débutée le dimanche 11 août 2019 à 16h20, heure locale, s’est arrêtée de nouveau le jeudi 15 août 2019 à environ 22h00, heure locale. L’activité éruptive en surface est donc pour l’instant arrêtée, seule persiste un dégazage au niveau des fissures éruptives et des rougeoiements au niveau des coulées de lave qui sont en cours de refroidissement.

Dans ces conditions, le préfet de La Réunion a décidé le passage en phase de sauvegarde du dispositif spécifique ORSEC* du Volcan du piton de la Fournaise, le vendredi 16 août 2019.

Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité ailleurs), une sismicité étant toujours enregistrée sous le sommet du volcan. En conséquence, l’interdiction d’accès à la partie haute de l’enclos reste en vigueur jusqu’à nouvel avis. Des reconnaissances seront seront réalisées dans les prochains jours.

Une éruption à rebondissements

L’éruption débutée le 11 août 2019 aux alentours de 16h20 s’est subitement achevée ce jeudi 15 août à 4h20 du matin. La lave ne traversera donc pas la route, c’est maintenant une certitude selon Aline Pelletier, qui a annoncé la nouvelle hier en direct sur Free Dom au micro de Sarah Patel :

Selon la directrice de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, il n’y a donc plus rien à voir , si ce ne sont quelques dégazages pour ce jeudi matin. Il n’y a aucune certitude pour une reprise de l’éruption. L’intensité du trémor a trop faibli : l’éruption est donc finie

Une communication faite par la préfecture ce matin indique que le trémor éruptif a repris à 8h30. Cela a été confirmé par les observations sur site, l’activité de fontaines de lave a repris au sein du même cône éruptif.

Qualité de l’air : information du public et recommandations aux personnes fragiles

L’éruption volcanique rejette dans l’air des substances telles que le dioxyde de soufre (SO2), un gaz irritant des voies respiratoires. Ces substances peuvent être véhiculées sur de longues distances selon la direction des vents.

Durant la nuit du 14 au 15 août, des valeurs momentanément plus élevées ont été mesurées sur les secteurs de Saint Louis, Saint Pierre et Saint Joseph. Bien que ces valeurs n’aient pas dépassé les seuils d’alerte, il convient de rappeler que ces substances peuvent entraîner chez les personnes vulnérables** des manifestations physiques telles qu’une toux, une exacerbation d’asthme, une baisse de la capacité respiratoire ou une irritation.

Aussi, à proximité de l’éruption, mais aussi plus largement dans la région sud, il est conseillé aux personnes vulnérables d’éviter les activités physiques et sportives intenses, et en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations), de consulter leur médecin.

Une forte affluence

Notre journaliste Idris Festin s’est rendu sur place mercredi matin, pour tenter de voir cette fameuse coulée et recueillir vos impressions.

Pas de traversée de la route !

Pour rappel, la dernière fois que la coulée avait traversé la route, c’était en 2007. En effet,  il y a 12 ans, l’éruption se situait en basse altitude, et après 3 jours d’éruption intense, la lave avait traversé la RN2 avant de se jeter dans la mer. Cette année, le photographe Loïc Abadie, de la page Energie Tropicales, a saisi de très beaux clichés de la lave s’attaquant à la végétation dans la nuit de lundi à mardi, dans le secteur du Piton du Tremblet.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



5 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox