Piton de la Fournaise : l’alerte 1 est maintenue

9 min de lecture
1
Une activité sismique est toujours enregistrée sous le Piton de la Fournaise (zone sommitale et flanc Est) même si celle-ci continue de décroitre. Ainsi pour la journée du 04/10/2020, 16 séismes volcano-tectoniques profonds sous le flanc Est, 1 séisme classé comme « indéterminé » (car de faible magnitude) et 16 éboulements/effondrements superficiels dans le secteur du flanc Est, ont été manuellement pointés. Aucun séisme volcano-tectonique sommital superficiel n’a été enregistré. 72 événements de plus petites amplitudes et non visibles pour les opérateurs ont été détectés et relocalisés automatiquement (Figure 1).
Au cours de la journée du 04/10/2020, aucune déformation de grande ampleur ne s’est produite dans le secteur des Grandes Pentes. Mais sur les 3 derniers jours, le glissement vers l’est de la station GPS « GPNG » de l’OVPF, localisée dans la partie haute des Grandes Pentes à 1414 m d’altitude, s’est poursuivie de 1,2 cm environ. En parallèle l’inflation (gonflement) de la zone sommitale continue témoignant de la mise en pression d’une source sous le sommet, là où est localisé le système d’alimentation superficiel (réservoir magmatique d’où part les instrusion de magma vers la surface). Cette reprise de l’inflation est en accord avec les concentrations en CO2 dans le sol qui sont en augmentation en champ lointain (secteur Plaine des Cafres) depuis plusieurs jours. Cette augmentation est souvent associée à une remontée de magma depuis le manteau.
Suite aux discussions entre l’OVPF et la préfecture, il a été décidé de maintenir le niveau d’alerte à « Alerte 1 » compte tenu du caractère inhabituel de la situation et des incertitudes qui demeurent. En effet, la persistance d’une sismicité et de faibles déformations sous le flanc Est montrent que l’intrusion du magma sous ce flanc est toujours active et qu’une éruption ne peut être exclue sous cette zone. L’inflation de la zone sommitale et l’augmentation des concentrations en CO2 dans le sol ces derniers jours montrent qu’une nouvelle injection magmatique depuis le réservoir sommital ne peut être exclue. Celle-ci pourrait se faire rapidement suite à la fragilisation et à l’ouverture du système d’alimentation du volcan lors de l’intrusion du 28-29 septembre. Les équipes de l’observatoire restent mobilisées.
Niveau d’alerte : Alerte 1
Légende Figure 1 : Carte de localisation (épicentres) et coupes nord-sud et est-ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP entre le 26/09/2020 et le 04/10/2020 sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte (© OVPF-IPGP).
Au mois de septembre2020, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

• 1648 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5km de profondeur sous le sommet) à l’aplomb des cratères sommitaux;

• 521 séismes profonds(2,5à 5 km de profondeur);

• 759 effondrements(dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué et de la Rivière de l’Est)

La sismicité sous le Piton de la Fournaise en septembre 2020 a été marquée par une reprise progressive de l’activité à partir du 21 septembre, avec au total 77 séismes volcano-tectoniques superficiels et 4 séismes profonds enregistrés entre le 21 et le 27 septembre.

Cette reprise de la sismicité a précédé la crise sismique du 28 septembre débutée à 12h04 (heure locale; 08h04 TU) et qui s’est arrêtée aux alentours de 12h (heure locale; 08h00 TU) le 30 septembre (Figure 1). Au cours de cette crise sismique, 1551 séismes volcano-tectoniques sommitaux superficiels, 472 séismes volcano-tectoniques profonds, 48 longues périodes, 217 séismes classés comme «indéterminés» (car de faibles magnitudes) et 543 éboulements/effondrements superficiels ont été enregistrés par l’OVPF.

Cette sismicité était localisée sous le sommet et sous le flanc Est du volcan (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur ; Figure 2).

Suite à cette crise sismique, la sismicité persistait toujours en date du 30 septembre, avec en moyenne 4 séismes ou éboulements/heure.

Déformation

Après plus de deux mois d’arrêt, l’inflation (gonflement) de l’édifice a repris aux alentours du 21 septembre. Ainsi entrele 21 et le 27 septembre une élongation d’environ 0,6 cm max. de la base du cône terminal a été enregistrée (Figures 3 et 4). Cette phase d’inflation était liée à une mise en pression du système d’alimentation magmatique localisée sous le sommet;entre le 24 et le 27 septembre une nette migration de la source à l’origine des déformations a été observée entre -5 km sous le niveau de la mer et 0,8 km au-dessus du niveau de la mer(Figure 6), traduisant une remontée de fluide des profondeurs vers le réservoir magmatique le plus superficiel. Cette réalimentation et pressurisation du système de stockage le plus superficiel est à l’origine de la crise sismique du 28-30septembre.

Cette crise sismique a été accompagnée de déformations rapides du sol, d’une dizaine de cm au sommet du volcan à 70 cm sur la station GPNG localisée à 1414 m d’altitude, traduisant la migration d’une source de pression vers l’est à l’origine d’un déplacement de la partie haute des Grandes Pentes vers l’est (Figure 7).

La carte des déplacements issus des données interferrométriques radar montre sur le flanc est un maximum de déplacement de 80 cm vers l’est et un peu plus de 60 cm de soulevement (Figure 8).

Phénoménologie

Aucune activité éruptive au cours du mois de septembre2020.Le 28 septembre une intrusion de magma, partant du réservoir magmatique superficiel a commencé à se propager vers l’est. La crise sismique associée à cette intrusions’est arrêtéele 30 septembre aux alentours de 12h00 heure locale (08h00 heure TU).

Bilan

La reprise de la sismicité et de l’inflation à partir du 21 septembre2020, ainsi que l’augmentation des flux élevés de CO2dans le sol depuis la mi-août furent le témoin d’une reprise de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel et de sa réalimentation par des magmas profonds, à l’origine de la crise sismique du28-30septembreliée à une intrusion de magma sous le flanc Est du volcanqui s’est arrêtée en profondeur.


1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Noé de l'Arche Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox