L’homme ensanglanté à la Plaine des Palmistes écope de 10 mois de prison ferme

3 min de lecture
19

Hébergé depuis deux semaines chez ses parents à la Plaine-des-Palmistes, l’homme de 35 ans, qui souffre d’alcoolisme sévère, a tout cassé dans la maison car on lui a refusé un verre d’alcool.

Présenté en comparution immédiate hier, il devait également répondre de violence contre son beau-père lors d’un pique-nique en août 2019, toujours sur fond d’alcool.

Il a été condamné à 18 mois d’emprisonnement dont 10 avec sursis, ainsi qu’une obligation de soin, ainsi qu’une révocation partielle d’un sursis d’une condamnation précédente à hauteur de deux mois. Il a été maintenu en détention.

Rappelez-vous, Marie, une auditrice très choquée, nous a fait part d’une vision d’horreur dont elle a été témoin en fin de journée le vendredi 19 mars. Alors qu’elle circulait sur la Route des Plaines, au niveau de la Plaine des Palmistes en direction Saint-Benoit, elle a vu un homme ensanglanté courir sur la route, poursuivi par les gendarmes. « C’était une scène digne d’un film d’horreur. Il était trempé de sang, je n’ai jamais vu ça de ma vie. Il avait du sang partout, depuis ses cheveux jusqu’à son short. Y avait des gens qui criaient, ils essayaient d’expliquer aux gendarmes par où il était passé. Il était torse-nu mais n’a pas l’air d’être la victime. »

Ecoutez les témoins :

Il s’agirait d’une affaire de violences intra-familiales

« Mon fils avait déjà bu, il voulait un rhum. J’ai dit non. Il m’a dit que si je ne lui donne pas, il casse tout chez moi. Il a tout cassé chez moi… télé, table. Il a pété sa tête contre la baie vitrée. Il a tapé sa tête trois fois contre la vitre, ça s’est brisée et j’ai été blessée au pied« , nous dit sa mère en direct.

Ecoutez-la :

Très agité, il a été interpellé par les gendarmes. Il saignait abondamment du crâne et a été conduit au GHER.

19 Commentaires

  1. C’était peut être pas son sang, mais celui de sa victime.
    Qu’est ce qu’il se passe en ce moment, tous sous méthamphétamine ou quoi ?

  2. Il faut le soigner avant de l’arrêter non? Il doit avoir mal et les gendarmes sont trop brute. Personne ne mérite de souffrir.

  3. t mette ali su tutel sur ordonnance par le tribunal en addictologie otè l’alcoolisme c une maladie ça t une fois guérie mié sur li revient un marmaille bien….critique pas parce que quand va arrive a zot ca zot va woar comment lé mol

  4. J’avais exactement ce avec mon garçon. Ma télé a volé en éclat. Et bien d’autre chose encore. Même la boîte aux lettres n’a pas résisté

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Louis : attouchements sur une fillette de 12 ans lors d’une soirée entre amis

Article suivant

Covid-19 : fermeture de classes à Estella Clain et Mario Hoarau à St-Leu

Free Dom