/

PODCAST : arnaquée de 2500 euros à St-Joseph par des pseudos-réparateurs de toiture

7 min de lecture
5
Deux personnes se sont présentées chez une dame à Saint-Joseph, proposant des services de réfection de sa toiture. Après quelques discussions, ils réussissent à convaincre la mère de famille de les laisser entrer chez elle pour réaliser les travaux, en échange de plusieurs chèques. Mais dès les premières gouttes de pluie, la peinture sur le toit commence à couler : les pseudo-peintres avaient effectué les travaux à la peinture à l’eau avant de disparaître dans la nature, laissant leur victime sans nouvelles. La saint-josephoise a cependant réussi à leur tendre un piège et à les faire revenir chez elle, accompagnée cette fois-ci, des gendarmes ! Elle rapportait sur les ondes de Radio Free Dom que les deux arnaqueurs ont finalement été entendus par les gendarmes.
PODCAST : 

Ce mardi, la gendarmerie de Saint-Joseph a alors lancé une mise en garde  contre la recrudescence des vols par ruse et des démarchages à domicile, notamment au préjudice des personnes âgées demeurant dans les quartiers isolés de la commune.

Ainsi, des individus, généralement au nombre de deux, se présentent à leur domicile en proposant des produits (matelas, bazar…) ou services (nettoyage, peinture de la façade ou de la toiture…) ou en utilisant un faux prétexte et finissent par s’introduire dans l’habitation.

Après avoir vérifié la solitude et obtenu la confiance de leurs victimes, ils font signer des devis/factures sans coupon de rétraction et exigent des sommes d’argent importantes (facilités de paiement souvent proposées) ou pour dérober des objets de valeurs (bijoux, argent, portefeuille, clé de voiture…).

Pour votre sécurité, voici quelques conseils simples :

– être vigilant si des personnes se présentent au domicile comme vendeurs à domicile, employés du gaz, de l’électricité, gendarmes, policiers, pompiers…même en uniforme.

En cas de doute, demander systématiquement la présentation d’une carte professionnelle, d’un justificatif d’intervention ou tout autre document officiel et ne les laisser pas entrer. Contacter l’organisme en question pour être sûr qu’il ne s’agit pas de faux agents ou de personnes malveillantes.

– utiliser le contre-appel pour procéder aux vérifications, mais en aucun cas les numéros donnés par la personne. Utiliser plutôt les numéros figurant sur les factures ou les avis d’échéance

– attention à ne pas se laisser abuser en signant un papier s’il ne parait pas assez clair. A ce titre, la loi prévoit un délai de rétractation de 7 jours pour tout démarchage à domicile, si malgré tout un achat était effectué

– fermer son domicile à clé, y compris lorsque l’on se trouve à l’intérieur

– ne pas laisser la clé dans la serrure d’une porte vitrée, ni sous un pot de fleur ou un paillasson pour le voisin qui vient arroser les plantes ou soigner un petit animal. Sur ce dernier point, préférez lui remettre les clés directement.

– faire installer un œilleton ou un dispositif d’entrebâillement sur les portes d’entrée

– fermer à clé le portail d’accès principal. Installer si c’est possible une sonnette sur la voie publique permettant un contrôle préalable à l’accès à la propriété

– éviter d’indiquer la mention « veuf », « veuve » ou « mademoiselle » sur votre boite aux lettres

– prévenir la gendarmerie en cas d’absences ainsi qu’un proche de l’entourage pouvant passer surveiller de temps à autre et relever le courrier de la boite aux lettres

– si malgré tout, la personne est amenée à entrer, faire en sorte de ne pas la laisser seule. Au besoin, demander à votre voisin s’il peut être présent par exemple. Accompagner la personne dans tous ses déplacements à l’intérieur du domicile.

– ne laissez ni bijoux, ni argent, ni valeurs…. Visibles et surtout ne pas divulguer où sont cachés les objets de valeur, même s’il s’agit de personnes prétendant être des agents d’assurance contre le vol

– en cas de doute ou d’insistance de la personne qui se présente à votre domicile, contacter la gendarmerie ou la police en composant le 17. Donner au correspondant qui répond à votre appel le maximum de renseignements sur les personnes (nombre, description physique, immatriculation et ou type de véhicule). Si un phénomène de ce genre est repéré dans le quartier, le faire savoir sans délai par le biais des associations.

N’hésitez jamais à faire patienter un agent d’un service public qui comprendra votre méfiance et votre besoin d’être rassuré, plutôt que de donner un accès trop rapide à une personne malveillante.

Ces précautions simples suffiront dans la majorité des cas à dissuader et faire fuir les faux agents. En cas d’urgence, composez le 17 ou le 112.

Si vous avez été confrontés à ce genre de situation durant ces derniers jours, n’hésitez pas à contacter attache la gendarmerie de St-Joseph au 02 62 56 50 12 afin d’effectuer un signalement.

5 Commentaires

    • Arrête dit n’importe kossa sans raison. La reunion na point manouche. Vu que na un tas créole en france lé considéré comme des manouches… toutes cet ou wa débarqué devant out porte lé couleur « basané » lé manouches kossa?

  1. Le pire c’est pas ça. C’est que même que zot y vient ek toute zot l’attirail le badge l’uniforme etc quand na lo vice là, lé fait jamais à moitié. Y pousse ziskà à faire signe aou un premier papier que dessus lé correcte li mais pou signe cet par derrière… lé pas lo même ! Cet lé habitié arnaqué là, li fait même li. Zot porte ça en zot…

Répondre à La Raison Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Accident mortel à St-Paul : les conducteurs du véhicule léger et du poids lourd mis en examen

Article suivant

Plateau Caillou : nouvel incendie dans la nuit de mardi à mercredi

Free Dom