Politique locale: naissance du groupe Primaire Populaire 974

6 min de lecture
1

« SEUL ON VA PLUS VITE, ENSEMBLE ON VA À L’ÉLYSÉE

Depuis plusieurs mois, LA PRIMAIRE POPULAIRE mobilise des bénévoles aux quatre coins de la France pour lancer une dynamique locale à l’appel lancé en mai 2021. Le groupe local de la Réunion a organisé une première rencontre le mercredi 8 décembre sur la plage de Terre Sainte à Saint Pierre. A l’issu de cette rencontre il a été décidé d’apporter notre soutien plein et entier à l’initiative citoyenne et de porter le message d’une candidature unique de l’arc social écologiste pour la présidentielle de 2022. 

La Primaire Populaire, c’est quoi ?

Notre histoire, c’est celle de citoyennes et citoyens déçus ou malmenés pendant les cinq années du mandat d’Emmanuel Macron (et souvent les précédents…). Plus généralement, c’est l’histoire de citoyennes et citoyens inquiets pour leur avenir et celui de leurs enfants. 

À l’automne 2020, dans un mélange de colère, de ras-le-bol et de sentiment d’impuissance, de jeunes militants et militantes, entrepreneurs et entrepreneuses se rassemblent lors de la « Rencontre des Justices ». Ils et elles souhaitent (re)prendre leur destin en main et imaginer des solutions pour répondre aux grands défis écologiques et sociaux. Ils rédigent notamment un document appelé la « Méthode pour gagner ». Très vite, ils et elles décident de s’allier à d’autres organisations et personnalités qui portent depuis longtemps les mêmes valeurs.

Ainsi, nous avons abouti en mars 2021 à la création de l’association « 2022 ou jamais », qui porte aujourd’hui la Primaire Populaire.

Au printemps 2021, notre mouvement a d’abord travaillé sur les idées et porté la rédaction d’un Socle Commun comprenant 10 propositions de bascule pour changer concrètement nos vies. Parmi elles : l’accès pour tous et toutes à une alimentation saine pour nos corps et la nature (mais aussi les agriculteurs et agricultrices !), un volume minimum gratuit pour l’eau, le gaz et l’électricité avec une progressivité des tarifs pour les ménages (pour financer cela sans augmenter les impôts), des investissements dans le système hospitalier et les métiers du soin, (essentiellement assumés par des femmes), des modifications de notre système politique pour recréer la confiance et avoir une vraie démocratie où on se sent toutes et tous écoutés…

Pendant de nombreux mois, nous avons échangé avec les partis politiques (13 forces, de LFI au PS, en passant par Place Publique, EÉLV, Génération·s et le PCF), mais aussi les mouvements syndicaux et citoyens. 

Notre socle commun a été rendu public le 5 mai 2021, avec le soutien de milliers de citoyens et citoyennes. Ce socle commun nous prouve que les points d’accords sont plus nombreux qu’on le pense et que le rassemblement autour de grandes mesures de rupture est possible.

La rentrée politique de septembre 2021 a été l’occasion du lancement officiel de la Primaire Populaire. Au 11 octobre, date de clôture des parrainages, plus de 130 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme de la Primaire Populaire et ont ainsi contribué à faire émerger les 5 hommes et 5 femmes qu’elles considèrent les plus légitimes pour porter les propositions du socle commun et concourir pour gagner la présidentielle.

Aujourd’hui, nous sommes 374 réunionnaises et réunionnais à avoir signé l’appel et plus de 280 000 dans toute la France.

Le vote aura lieu du 27 au 30 janvier 2022 et permettra de désigner la candidature qui portera le rassemblement, parmi les personnalités plébiscitées par la Primaire Populaire qui seront officiellement candidates à la présidentielle à la date du 15 janvier. Il s’agira du premier vote à l’échelle nationale qui se fera au jugement majoritaire . Les résultats de ce vote et la suite de l’histoire dépendent de vous : venez l’écrire avec nous !

Rejoignez notre groupe de bénévoles !

Nous vous tiendrons informés des nos prochains événements très rapidement ! »

1 Commentaire

  1. L’escroquerie légendaire du PS dans sa plus pure expression.
    Mathilde Imer et Samuel Grzybowski , les deux « penseurs » de cette fumisterie ont été pris la main dans le sac avec la diffusion d’une vidéo interne où se dévoilait le véritable enjeu de cette carabistouille :
    « but du pôle politique de la Primaire populaire, c’est d’empêcher qu’Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot puissent avoir les 500 signatures » nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle.
    Que Mélenchon soit la cible des « éléphants », rien de nouveau sous le soleil. Cela fait des mois maintenant, que Hollande, Cazeneuve et l’ensemble des socialistes « Canal Historique » se relaient sur les plateaux TV pour diffuser la même fièlerie : Mélenchon est un danger pour la Gauche, pour la République, pour la Démocratie et même pour l’humanité. Ben voyons. S’il n’y prend garde, Mélenchon pourrait même se voir traduire devant la Cour de Justice Internationale de La Haye !!! L’opportuniste Emmanuel Valls, « à l’odeur alléchée », s’y est mis aussi à participer à l’hallali supposé et rêvé de Méluche.
    Que Jadot ne soit pas en odeur de sainteté au PS, ma foi personne n’est dupe chez les Écolos.
    Par contre qu’Anne Hidalgo soit la cible des caciques de son propre parti, l’intéressée n’en revient toujours pas.Sa décision de ne pas y participer ainsi que de ne pas reconnaître le résultat de ce pseudo-vote est salutaire. « La Primaire populaire », par son Machiavélisme élevé porte la marque du Voldemort Hollande, digne héritier du mitterrandisme. Taubira, en sniper désigné est dans sa posture favorite,  » être dans la lumière médiatique ». Sa récompense est bien sûr déjà actée : une nomination au Conseil Constitutionnel, 9 ans à passer sur les plateaux TV à faire « son intéressante ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Jacob (LR), Le Pen (RN), Roussel (PCF)… ils viennent tous chercher des voix à la Réunion pour la présidentielle de 2022

Article suivant

Christian Jacob (LR) a rencontré André Thien-Ah-Koon et Serge Horeau ce matin

Free Dom