©Sinusoïde/Frédéric Rustan

Port du masque dans les écoles : le taux d’absentéisme grimpe !

5 min de lecture
23

Le port du masque a incité de nombreux parents à ne pas envoyer leur enfant à l’école. “Il fait chaud. Je ne vois pas comment les enfants peuvent travailler correctement dans ces conditions” peut-on lire en boucle sur les réseaux sociaux.

Et les parents ne se contentent pas des médias pour montrer leur désaccord avec cette nouvelle mesure gouvernementale. Ils sont nombreux à avoir retirer leurs enfants des classes!

Le rectorat a d’ailleurs demandé à chaque école de lui faire remonter leurs statistiques. Résultat, un millier d’élèves en plus que le nombre d’absents habituels, n’étaient pas à l’école. Cela représente une augmentation d’environ 30% puisque le rectorat enregistre généralement entre 2 900 et 3600 absents sur l’absence de l’académie.

Beaucoup de parents ont menacé de déscolariser leur enfant, mais très peu sont pour l’instant passés à l’acte. “Les parents qui retirent leur enfant de l’école doivent ensuite prouver qu’ils assurent l’instruction de leur enfant à domicile” affirme le rectorat.

Discussions parents/enseignants parfois difficiles

Les professeurs des écoles sont aussi démunis face aux revendications des parents: “c’est délicat. On essaie d’être le plus conciliant possible avec les enfants”. Certains laissent les enfants respirer sans masque pendant quelques minutes à conditions d’aller au fond de la classe, d’autres les autorisent à enlever le masque quand ils ne parlent pas… Malheureusement, beaucoup de parents craignent pour la santé de leurs enfants qui montrent plus de signes de fatigue. “Globalement, ça se passe bien, précise une enseignante. Mais c’est vrai quand quand ils reviennent de la pause méridienne avec leur masque noirci par la poussière, on s’interroge sur l’intérêt du masque”.

Le rectorat promet de son côté de poursuivre les efforts “d’explication” auprès des parents. Il demandera aux écoles de lui transmettre le taux d’absentéisme des écoles en début et en fin de semaine prochaine. On ne doute pas que les chiffres seront scrutés à la loupe.

Un arrêté préfectoral porté au tribunal

Des dizaines de familles ont attaqué l’arrêté en question. Lors de l’audience qui a eu lieu ce samedi matin au tribunal administratif de Saint-Denis, les cinq avocats (parmi lesquels Me Tregan, Me Lebreton et Me Vardin inscrits au barreau de Saint-Denis, et deux avocats inscrits au barreau de Paris), expliquent notamment que l’obligation du port du masque”est perçue comme une punition incompréhensible puisqu’elle fait suite à 6 mois d’école sans masque pour les écoles élémentaires”.

Ils ajoutent que cette obligation est particulièrement mal vécue par les enfants qui n’ont d’autre choix que d’obtempérer s’ils veulent continuer d’aller à l’école et voir leurs amis”. Les avocats s’appuient notamment sur les conclusions de l’Organisation mondiale de la santé pour justifier les inquiétudes des parents. Le 5 juin 2020, l’OMS avait établi une liste de bénéfices et d”inconvénients liés au port du masque. Parmi ces derniers, elle citait un risque accru d’auto-contamination, des possibles maux de tête et des difficultés respiratoires selon le type de masque utilisé…

Les avocats détaillent également les motivations des parents à agir. Les enfants ont du mal à garder ce masque. Entre chaleur et difficultés à respirer et à s’exprimer, cela pèse sur leur scolarité et leur humeur. Et parfois, les enseignants sanctionnent le non port du masque, selon un des avocats: l’enseignante lui a intimé de faire des lignes d’écriture avec la phrase je dois porter mon masque”. Et les avocats de s’interroger : “L’Éducation nationale aurait-elle replongé dans une autre époque ?”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



23 Commentaires



  1. Oui qu’il retire les alloc a eux et a ta famille..sa sera très bien…Moi g retirer mes enf de l’école ma f travail de jour et moi de nuit…donc pas de problème mes enfants font ler devoir et me regarde dormir ensuite il me réveille a 10h pour fair le repas…d’ailleur se qui retire ler enf.. de l’école la plupart travail et on un meilleur salaire qe certain qui plerniche sur le rsa des otres…mdr

      • Faites attention les amis j’ai vu ses photos sur son Facebook il a un passé de délinquant Mahorais, son Facebook c’est bien Mathias Gaviria mais c’est pas son vrai nom en vrai puisque c’est un Mahorais il m’a insulter mes parents quand j’ai ouvert une conversation avec lui concernant ses propos sur les créoles Réunionnais, il mérite d’être ignorer et on doit porter plainte contre lui.

  2. Je n’envoie plus mes enfants également tant que la situation n’est pas sous contrôle. Il fait très chaud mes enfants ne supportent pas le port du masque je n’ai aucune envie de les torturée.

  3. Aux personnes de freedom. Vous voulez pas censurer toutes les personnes qui savent pas discuter sans dire grossièreté…..c pas choquant mais c lassant….je lis les commentaires pour le plaisir de voir les avis de chacun pas pour faire le spectateur ou l arbitre de leurs délires !!!!

Free Dom
WordPress Video Lightbox