Pour contrer les violences urbaines, le préfet réitère l’arrêté prohibant les affrontements de rue ce week-end

1 min de lecture
10

Le port et le transport d’armes toujours interdits.

Pour prévenir les troubles à l’ordre public suite aux récentes violences urbaines dans plusieurs communes du département, le préfet de La Réunion interdit à nouveau l’organisation des combats de rue dans le département de La Réunion, à compter de ce vendredi 5 avril 2024 à 18h jusqu’au lundi 8 avril 2024 à 8h.

Le port et le transport d’armes, toutes catégories confondues, de munitions et de leurs éléments dans le département de La Réunion, sont interdits depuis le vendredi 29 mars 2024 à 18h jusqu’au lundi 29 avril 2024 à 8h du matin.

Ces dernières semaines, plusieurs infractions au port et transport d’armes ont été constatées sur l’espace public (attroupements de groupes armés, rixes armées entraînant des blessés graves et des dégradations, l’enregistrement et la diffusion de vidéos menaçantes exhibant des armes), ainsi que des combats de rue générateurs de nuisances, de dégradations de biens et de rixes.

Durant le week-end de Pâques, un combat de rue a été organisé au Port, rassemblant plus d’une centaine de personnes et causant ainsi des troubles à l’ordre public.

A la suite de la réunion avec les élus de l’île le 3 avril 2024, le préfet de La Réunion maintient l’effort de sécurité sur le territoire et a donc décidé de renouveler l’arrêté interdisant l’organisation des combats de rue ce week-end.

Les forces de l’ordre, qui sont déjà fortement mobilisées, continueront d’être déployées afin d’assurer la sécurité dans l’espace public.

Ces infractions sont réprimées conformément aux lois et règlements en vigueur jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

10 Commentaires

  1. comme si les voyous et racailles ki viennent d’ailleurs vont respecter ces décrets et arrêté préfectoral,y à un gros fossé de différence entre un bureaucrate costard cravate et des personnes dénué de moralité humaines et sociales ki ne connaissent ke les lois et règle de la rue, l’état représente l’institution ki fait appliquer des règles et des lois pour contrôler la société, tandis que la rue est une institution où tt les coups sont permis, et combien de temps encore nous reyoné et réyonez allons encore supporter tte cette violences gratuites ki viens d’ailleurs

  2. J’aime beaucoup quand les journalistes, dans un souci d’information mentionne le niveau des peines. Elles ne sont jamais appliquées. Alors les « menaces » du préfet : RIDICULE. Je ne comprends pas qu’un homme intelligent ( il l’est certainement) puisse se ridiculiser à ce point.

  3. Puis, Varlay ajoute une phrase spécifiquement sur le blé :

    « L’économie de l’Ukraine est très largement liée au marché mondial du blé. C’est fantastique si vous êtes dans le commerce. La volatilité permet des opportunités de faire du profit. La guerre est vraiment super bonne pour le business ! »

    C’est là qu’il est utile de rappeler que Blackrock est actionnaire des trois géants américains de l’agroalimentaire, Cargill, Dupont et Monsanto, qui ont massivement acheté des terres agricoles en Ukraine après avoir forcé Zelensky à mettre en place des lois qui permettaient aux étrangers d’acheter ces terres.

    Donc, pour Blackrock, il faut que l’Ukraine puisse exporter son blé, car c’est aussi le sien. Et donc il faut que l’Ukraine conserve le contrôle d’Odessa pour pouvoir exporter ce blé. Et en même temps il faut que la guerre dure le plus longtemps possible, car cela garantit que les prix du blé resteront élevés, ou pourront monter et descendre créant ainsi de nouvelles opportunités de profit. Mais au final, la Russie ne doit pas gagner la guerre contre l’Ukraine, car cela menacerait tous les investissements de Blackrock.

  4. Drole de façon de vouloir mettre fin à ce fonctionnement. Je suis réunionais et comme beaucoup d’autres on ne sent plus en sécurité; ceux qui sont ici pour 3, 4 ans ne vivent pas ces changements imposés. Le dépôt des armes des réunionais à la gendarmerie était-il dans cette perspective? R. Barre disait « quand on a de la fièvre et qu’on veut s’en débarasser on prend un bon traitement et pas des demi mesures ».

  5. Il n y a pas a renouveler l’interdiction combats de rue,c est une pratique qui n est pas réunionnais ceux qui veulent importer leurs pratiques du n autres âge,ils doivent le faire chez eux comme disait Sarkozy la France tu l aimes ou tu la quitte il n y a pas a discuter il faut appliquer la loi un point c est tout .

  6. Il n’y a plus de règles. Aucune. Israël bombarde le consulat d’Iran. Medvedev menace Macron d’actions extrajudiciaires. Les pays déchirent l’un après l’autre le traité sur la limitation des armes conventionnelles. Aux États-Unis, l’ancien président Trump est poursuivi en justice. L’Allemagne autorisée à fumer de la marijuana et à en transporter. En Équateur, la police attaque l’ambassade mexicaine. 

    Et alors ? Rien ! Il n’y a pas de règles. Les États-Unis ont été les premiers à les abolir.

  7. le portail d’armes devrait être interdit que ce soit armes blanches compris . il ne faut pas donner des dates de fin sinon cela veut dire que ces cagnards peuvent recommencer leurs conneries. La réunion est devenue une île où il ne fait plus bon de venir pour passer des vacances, ce sont les réunionnais qui le disent eux même par rapport aux agressions dans tous les coins de l’île. les élus attendent les élections pour se faire réélus c’est leurs priorités et le reste c’est pas leurs problèmes .

  8. na marrre des racailles ds mon île si belle fo fait un bon nettoyage les Mahorrais y ponde comme femelle lapins zot y gagne pas éduqué et après toute sat y habite ici tonton ma tante ect y prend po la caf et y largue aller volé allé tuer la prison va nourrit à zot mile dégoûter le préfet y interdit k le week-end et les jours alors? fo les renvoyer chez eux tout simplement bane racail

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Venez vivre un après-midi d’activités enrichissantes au Village Santé à St-Pierre ce dimanche

Article suivant

Bilan du week-end : 341 infractions constatées par les forces de l’ordre et 10 permis retirés

Free Dom