“Pour en sortir du nouvel esclavage moderne”, par Didier Dupont et Jean-Paul Panechou (FDGR)

dans Courriers des lecteurs

 Les réformes au fil de l’eau du gouvernement Macron/Philippe:

Retraites : plus d’inégalités au nom de l’équité, Paramétrique ou systémique? CFDT?

Hôpital : le compte n’y est pas. Insuffisance des perfusions à l’eau sucrée.
assurance chômage: épuration, précarité étudiante à résorber: de Parcourp sup à l’hyper compétitivité et un monde du travail rabougri.
réforme du lycée: l’enfant perdu, sacrifié sur le marché par un pouvoir qui considère le néo-ultralibéralisme, non comme une option mais comme une loi mathématique.

“MET SARET AVAN BEF”

Ultralibéralisme mondialisé qui nourrit partout le nationalisme: évidente connivence qui les arrange bien. Or la tentation autoritaire, antisociale n’est pas compatible avec la démocratie. Ne nous laissons pas entraîner vers des aventures désastreuses.

2)  Les privatisations: des promesses non tenues

3)  Bilan des Gilets Jaunes, manifestations et mouvement sociaux

dans le monde face à l’autoritarisme libéral: Hong Kong, bolivie,

Iran…

4)  Grève du 5: mobilisation générale.

Après une année de mobilisation, les cheminots, les personnels hospitaliers et les diverses catégories professionnelles et sociales entrent maintenant dans le mouvement. Le peuple a compris que l’on ne peut ébranler les convictions libérales du gouvernement que par la crainte qu’inspire les manifestations. Rien de nouveau dans la vie quotidienne des français avec les 17 Milliards pour les Gilets Jaunes et 10 Milliards pour l’hôpital.(prime d’activité, réindexation des petites retraites, rachat de la dette…). Le compte n’y est pas même s’il contrarie déja Bruxelles sur la maîtrise du déficit public.

La vraie victoire est le changement de climat politique: le doute, les hésitations sur les retraites et tous les services publiques, s’est installé chez les libéraux aux pouvoir. La résistance est belle et bien vivante et présente , même si ses contours sont flottants, elle relance la légitimité du conflit sociale et de la lutte des classes un temps assommée par le reflux de l’histoire. Elle a remis les syndicats en selle.

L’heure des peuples est arrivée: la jeunesse fait irruption sur la scène politique. Soutenons-la de toute notre énergie: cette colère sociale qui gronde de plus en plus fort.
La fin du quinquennat de Macron sera difficile, les mots ne suffisent plus, il faut des moyens et des actes concrets …partout. Sinon ça sera un quitte ou double pour lui.

5)  Situation locales: trams, ou D. Robert à la recherche du temps perdu. Maurice nous fait la leçon. Il faut ferrer tout le département.

6)  Municipales. Le rassemblement pour construire l’avenir en commun. L’écologie sociale et culturelle comme moteur du progrès humain pour une autonomie régionale solidaire.

    • –  développement économie solidaire, épiceries, formations, emplois
    • –  jardins et balcons potager à généraliser, agriculture solidaire, vente directe
    • –  tarif énergie à baisser par la généralisation photovoltaïque sur les toits,
    • –  tri sélectif,
    • –  publicité lumineuse à réduire. –

7) diverses:

– Insécurité généralisée.

  • –  Insécurité routière (dangers mortels)
  • –  Insécurité sanitaire (dengue) défaillante.
  • –  Insécurité urbaine: délinquance
  • –  Insécurité professionnelle: chômage

2

  • –  Insécurité culturelle: illettriisme, alimentaire: malbouffe
  • –  Insécurité…
    .

Poster un Commentaire

avatar