Pouvoir d’achat : consommons malin

6 min de lecture

Les temps sont durs, et il paraît que ça ne va pas aller en s’arrangeant. C’est le bon moment d’avoir des oursins dans les poches ! Selon des sondages, plus de 40 % des Français estiment que leur pouvoir d’achat a diminué depuis 1 an et sont, par conséquent, plus attentifs à la gestion de leur budget. Dans ce contexte quelque peu morose, il va falloir s’adapter et adopter des bons plans, et heureusement que nous sommes ouvertes à toutes les propositions ou presque. Côté femmes vous livre quelques astuces pour ne pas souffrir du manque.

Adoptez la seconde main

On dit que la seconde main a le vent en poupe, il n’y a qu’à voir l’engouement pour les sites de vente : vêtements portés une fois, chaussures de marque, outillages et ce ne sont que des exemples, sont devenus un réflexe pour nombre de foyers. Pourquoi acheter des articles neufs quand on peut les trouver en occasion en très bon état et moins chers ? La seconde main, c’est aussi un moyen de consommer de manière plus responsable, durable et raisonné, de limiter le surproduction et le gaspillage, et surtout, elle nous permet d’économiser. D’un côté vous pouvez acheter, de l’autre, revendre les articles dont vous ne vous servez pas et qui feront deux heureuses, vous qui gagnez un peu d’argent, et l’acheteur (teuse), qui fait une bonne affaire. La robe que vous a offert mémé pour votre anniversaire ne vous va pas ? Tentez le coup, vendez-la et faites une heureuse ! La planète vous dit merci, votre porte-monnaie aussi.

Changez votre façon de manger

L’alimentation représente un budget important dans une famille, après le logement et les transports.

Et si on se mettait à consommer local ? Certes, à la Réunion, on ne trouve pas de tout, il n’y a pas de rizière qui s’étend à perte de vue et encore moins de champ de blé. Mais pour les fruits et les légumes, s’adresser au maraîcher du coin revient moins cher, et en terme de goût et de prix, on peut faire de très bonnes affaires ! N’oublions pas qu’il y a des producteurs qui ouvrent quelquefois leurs vergers au public, là on combine deux plaisirs, celui de redécouvrir la nature et celui de choisir ce dont on a besoin, les enfants adorent !

Le fait-maison, c’est tendance

La tendance est au fait-main et au fait maison. Il n’y a qu’à voir le large sourire d’une personne qui a réussi à tout faire elle-même. Ma voisine me racontait hier encore qu’elle a appris à fabriquer sa propre lessive et qu’elle en était très fière. La maman réunionnaise aime cuisiner, et de nos jours, lorsqu’on a un peu de temps libre, on aime faire ses propres gâteaux, ses pâtes pour régaler ses chéris. De plus, une étude révèle que de plus en plus de femmes prennent plaisir à bricoler, l’art de travailler le bois de palettes est une mode qui ne connaît pas de lassitude. Fait main, c’est un bon moyen pour recycler matériaux et objets divers, et tendre vers le zéro déchet. C’est bon pour la planète, le porte-monnaie et donc le pouvoir d’achat.

Pratiquez le troc

Un retour vers le temps d’avant, où on s’amusait à échanger ce que l’on avait en trop contre ce dont on avait besoin dans son foyer. Et si on échangeait un ananas contre quelques fruits de la passion ? Ou des services ? Notez que les brocantes et vide-greniers sont des hauts lieux pour faire de bonnes affaires.

Et si on covoiturait ?

Il n’y a qu’à voir les embouteillages dans lesquels nous nous morfondons chaque jour pour nous dire que nous sommes nombreux à faire le même trajet à la même heure. Et il est dommage qu’il n’y aie pas de lieu dédié à des annonces de covoiturage. Faire le trajet quotidien avec un autre conducteur, cela équivaut à mettre du carburant dans sa voiture une fois sur deux. C’est déjà ça de gagné !

Pour finir, vous bien avez compris qu’il existe de nombreux moyens pour optimiser votre pouvoir d’achat. Réfléchir avant de céder à une envie soudaine d’achat compulsif, acheter malin et ne pas tomber dans la surconsommation. Ça vaut le coup d’essayer, histoire de tenter de redonner le sourire à votre porte-monnaie. Vous avez quelques pistes de réflexion, à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

10 ans de Free Dom 2 : un concert événement en préparation

Article suivant

Endométriose : la douleur comme compagne

Free Dom